> > > > ePrix de Paris, la Course : La balade brésilienne de Lucas di Grassi

ePrix de Paris, la Course : La balade brésilienne de Lucas di Grassi

S'emparant des commandes dés le départ, Lucas di Grassi remporte de main de maître le premier ePrix disputé dans les rues de Paris ! Le Brésilien s'impose devant le Parisien Jean-Eric Vergne... et Sébastien Buemi revenu jusqu'en troisième position.

© ABT Formula E Team - Lucas di Grassi triomphe à Paris !© ABT Formula E Team - Lucas di Grassi triomphe à Paris !

Le projet paraissait insensé mais ce samedi 23 Avril a peut-être marqué un tournant dans l'avenir de la Formule E. En effet, la discipline 100 % électrique s'est paré d'un décor de rêve avec un tout premier ePrix à Paris, dessiné autour des Invalides.

Un circuit court, rapide et exigeant, à quelques encablures de la Tour Eiffel attendait les 18 pilotes. Pour mieux vous en imprégner, Stéphane Sarrazin vous emméne à bord de sa Venturi pour les 1,920 kilomètres de cette septième manche de la saison 2015-2016 de Formule E.

Sur la grille, on recensait bon nombre de grandes personnalités. Le Prince SAS Albert de Monaco ou bien encore le Premier Ministre français Manuel Valls se sont rendus auprès des monoplaces. La Formule E attire les fans comme les non-initiés : plus de 15 000 personnes se massaient le long des barrières pour assister à l'évènement !


Sur la grille, Sam Bird disposait du meilleur emplacement avec sa Pole-Position, brillamment acquise quelques heures plus tôt.

Disponible, le Britannique nous a d'ailleurs indiqué être tout à fait confiant sur la stratégie. "Nous partons de la meilleure position possible. Il y a quelques bonnes voitures derrière nous mais notre plan est en place !"

Pour contre-carrer ce "plan", ses plus proches poursuivants étaient Lucas di Grassi et Jean-Eric Vergne. Leader du championnat du monde Pilotes, di Grassi était en bonne posture pour conforter son avance sur Buemi, qui partait seulement en huitième position. Outre Vergne, deux autres français avaient un coup à jouer avec Stéphane Sarrazin et Nico Prost, respectivement quatrième et cinquième.

Quelques minutes avant le départ, la tension montait d'un cran avec l'évacuation de la grille. Concentration maximale pour les pilotes qui devaient rejoindre leur emplacement sur la ligne de départ, tracé boulevard des Invalides. 43 tours étaient au programme, pour une durée totale de 82,6 kilomètres.

À 16 heures, les pilotes rejoignaient lentement leur position sur la grille : il était grand temps de lancer le départ de cet ePrix de Paris !

À l'envol, di Grassi faisait la bonne affaire en récupérant la première position en se jetant à l'intérieur :
Sam Bird dut abdiquer. En mauvaise posture, le Britannique céda même la deuxième position à Jean-Eric Vergne au terme d'une manœuvre très musclée, juste avant l'enchainement de la courbe commandant le deuxième virage.
Derrière, beaucoup de grabuges mais aucun pilote ne restait réellement sur le carreau.


Alors que la meute restait compacte, Lucas di Grassi s'envolait dans les premiers tours de cet ePrix en prenant plus de deux secondes d'avance dans les cinq premiers tours. Frustré, Bird tentait de mettre la pression sur son équipier.

Au sixième tour, Loic Duval était le premier pilote frappé par la malchance. Dans la lignée d'une séance de Qualifications marquée par des problèmes de freins, le Français devait abandonner sa Dragon sur le bas-côté. Pour évacuer la monoplace souffrante, la procédure de neutralisation virtuelle était appliquée. Les pilotes respectaient une très faible vitesse pendant quelques instants avant d'être relancés par le directeur de course.

En septième position, Buemi tentait alors par tous les moyens de passer devant Oliver Turvey. Au neuvième tour, le pilote suisse de l'écurie Renault e.Dams trouvait l'ouverture dans la ligne droite de départ/arrivée.

Après 10 tours, le Top 10 provisoire de cet ePrix de Paris était dominé par Lucas di Grassi, devant les deux DS, Vergne devant Bird. Derrière l'écart était plus conséquent sur Nico Prost, quatrième. Sarrazin, Buemi, Frijns, Turvey, Da Costa et Piquet Junior complétaient le classement.

Derrière le trio de tête, les deux Renault e.Dams retrouvaient leur allant après un début de journée difficile. Buemi comblait l'écart sur la tête de la course, pour ne pointer qu'à seulement 7 secondes de la tête après 15 tours, après avoir passé à Stéphane Sarrazin, puis Nico Prost, son équipier. Rappelons que Buemi était à la chasse aux gros points pour ne pas lâcher le métronome Lucas di Grassi.

Quatre voitures françaises pourchassaient alors une voiture allemande, celle de Lucas di Grassi. Vergne rencontrait de plus en plus de difficultés et Sam Bird klaxonnait franchement, quitte à endommager un de ses pontons pour tenter de passer.


Au 23e tour, Lucas di Grassi se jetait dans la voie des stands de cet ePrix de Paris. Les premiers du classement rentraient tous au même moment pour le changement réglementaire de voiture. Après avoir respecté le temps imparti, les fauves étaient relâchés pour la deuxième partie de course.

Le pilote de l'écurie Abt Schaeffler semblait encore intenable en attaquant fort le deuxième relais. Les deux DS quant à elles s'échappaient de Sébastien Buemi. Dans les garages, les ingénieurs de l'écurie française cherchaient des solutions pour rattraper Lucas di Grassi.

Après 30 tours, le classement de la course était toujours dominé par di Grassi. Derrière lui, Vergne et Bird restaient roue dans roue. Suivaient alors: Buemi, Prost, Sarrazin, Frijns, Da Costa, Senna, Abt.
Jérôme d'Ambrosio pointait à ce moment au onzième rang, en difficulté avec sa Dragon Racing.

Toujours en quatrième position, Sébastien Buemi était remonté sur Sam Bird. La bataille pour un strapontin sur le podium prenait forme. La menace était d'autant plus grande que le Suisse disposait du Fan-Boost à activer à tout moment d'ici la fin de course. Mais la DS Virgin est redoutable en ligne droite: Buemi n'a pas réussi à passer le Britannique au moment de l'activation de son fan-boost. Il fallait donc passer à armes égales d'ici la fin de l'épreuve.

Les concurrents rentraient dans les dix dernières boucles et le fait principal résidait donc dans l'attribution des deux dernières places sur le podium. Et le coup de théâtre surgit au 39e tour: Sam Bird partant à la faute en loupant le freinage du premier virage. Coup dur pour l'Anglais qui était jusque là pris en sandwich entre Vergne et Buemi.


Fin de course décidément mouvementée : les nerfs des pilotes lâchent et le néophyte Ma Qing Hua part lui aussi à la faute. Cette fois, le pilote chinois a planté sa Team Aguri dans le mur : la Safety Car était de sortie, jusqu'au franchissement du drapeau à damier.

Quoi qu'il en soit, ces quelques rebondissements n'ont pas inquiété le leader.

Imperturbable, Lucas di Grassi remporte cet ePrix de Paris !

Une fois n'est pas coutume, un Brésilien s'impose en France. Le vainqueur du jour entre dans le livre des records de la Statistique en effectuant le premier un "Back-to-Back" après son précédent succès à Long Beach !



Journée de tous les honneurs pour di Grassi qui creuse aussi son avance au classement général sur son principal poursuivant, Sébastien Buemi. Mais le Suisse s'en sort très bien avec cette troisième place.

Entre les deux pilotes sur le podium, Jean-Eric Vergne réalise sa meilleure performance de la saison. Les choses ont enfin tournées dans le bon sens pour le pilote DS Virgin Racing, qui a pu savourer l'acclamation des fans français !


Pour conclure, voici le Classement complet de cet ePrix de Paris :

PiloteÉquipeTemps / ÉcartToursMeilleur temps
1L. di GrassiABT Schaeffler Audi Sport52:40:324 451:02:911
2J.E VergneDS Virgin Racing+0,853451:02:939
3S. BuemiRenault e.Dams+1,616451:02:453
4N. ProstRenault e.Dams+2,142451:02:905
5S. SarrazinVenturi+3,044451:02:804
6S. BirdDS Virgin Racing+3,856451:03:040
7R. FrijnsAndretti+5,141451:03:026
8A.F Da CostaTeam Aguri+7,000451:02:967
9B. SennaMahindra Racing+8,433451:03:018
10D. AbtABT Schaeffler Audi Sport+9,479451:02:851
11J. d'AmbrosioDragon Racing+10,738451:03:608
12N. HeidfeldMahindra Racing+12,453451:02:323
13O. TurveyNEXTEV TCR+13,721451:03:908
14M. ConwayVenturi+14,833451:03:289
15S. de SilvestroAndretti+16,049451:03:583
16N. Piquet JrNEXTEV TCRAbandon391:02:731
17Q.H MaTeam AguriAbandon381:04:471
18L. DuvalDragon RacingAbandon41:05:175




Formula E, Paris et Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
sid
sid :
Il valait mieux être chez soi pour voir cette course, plutôt qu'à Paris, sauf à faire partie des privilégiés ayant reçu une place VIP en tribune.
La visibilité était nulle, l'organisation était du même acabit, c'était vraiment navrant!!
Et dire qu'ils veulent organiser les JO en 2024...!!!
Il y a 47 mois
martin
martin :
tout a fait d'accord.
Il y a 47 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.