> > > > Jean-Éric Vergne, star à domicile

Jean-Éric Vergne, star à domicile

Après un début de saison compliqué, Jean-Éric Vergne a véritablement lancé sa saison de Formule E avec une deuxième position de haute lutte acquise devant le public parisien.

© DS Virgin Racing Formula E Team - Jean-Eric Vergne a portée les couleurs françaises de la marque DS sur le podium de l'ePrix de Paris© DS Virgin Racing Formula E Team - Jean-Eric Vergne a portée les couleurs françaises de la marque DS sur le podium de l'ePrix de Paris

Avec seulement six points au compteur, le bilan de « JEV » avant la manche parisienne faisait plutôt pale figure. Il faut dire que le pilote DS Virgin Racing n'avait pas été épargné par les problèmes : une intoxication alimentaire l'avait même considérablement affaibli durant l'ePrix de Buenos Aires.

Mais en cette journée particulière, la réussite était enfin au rendez-vous ! Après une bonne séance qualificative terminée en troisième position, tous les espoirs étaient permis.

Subtilisant la deuxième place dans le premier tour à son équipier, Vergne a connu quelques moments chauds avec Sam Bird. Au final, cette deuxième place constitue son meilleur résultat personnel dans la discipline.

Une certaine émotion était donc au rendez-vous au moment de la conférence de presse d'après-course.

« Cet ePrix de Paris était très émouvant pour moi, au-delà de l'effet course à domicile. D'un point de vue personnel, je pense que c'était ma meilleure journée dans la série ! Je n'ai pas gagné mais je suis heureux pour la marque DS de briller ici. C'était un podium absolument incroyable, l'un des plus beaux de toute ma carrière ! Voir tous les Parisiens amassés au pied du podium, c'était un moment formidable.  »

Mais a t-il eu le temps de se rendre compte de la ferveur au volant de sa DS Virgin ?
« Je n'ai pas pu estimer l'ambiance depuis ma voiture, j'étais assez occupé ! », faisant notamment référence à la bataille avec Sam Bird.

Néanmoins, ses propos ont pointés une petite déception : «je suis un peu déçu de ne pas avoir gagné.
C'est quand même frustrant, je n'avais pas encore utilisé le Fan Boost (au moment de l'accident de Ma Qing Hua. Je voulais l'utiliser sur Lucas di Grassi au cas où la course était relancée. Mais la victoire sera pour une autre fois, je me contenterai de cette deuxième place. »

Mais au final, Jean-Éric Vergne gardera certainement un très bon souvenir global de ce premier ePrix français.

Prenant de la hauteur, il conclut de la façon suivante :
« Cet événement était génial pour la ville, pour le sport automobile français, pour notre pays en général. J'espère que les autres villes feront aussi bien que Paris. »



Formula E, Course et Vergne Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.