> > > > Le point sur le marché des transferts en Formule E

Le point sur le marché des transferts en Formule E

En cette intersaison de Formule E, la rubrique transfert ne cessant d’être alimentée, voici un point sur les derniers mouvements annoncés.

© Jaguar Racing - Jaguar veut faire un bond en avant © Jaguar Racing - Jaguar veut faire un bond en avant

Commençons ce point transfert dans la chronologie des événements. La première annonce sur les effectifs des équipes pour l’année prochaine concerne l’équipe indienne Mahindra, qui, sans grande surprise, conserve son duo de pilotes constitué de l’Allemand Nick Heidfeld et du Suédois Felix Rosenqvist.

Cela n’est pas surprenant car les deux pilotes ont formé l’an dernier l’un des duos les plus homogènes du plateau, liant expérience et rapidité. Cette saison marquera la troisième année de collaboration entre Heidfeld et Mahindra, l’Allemand étant présent en Formule E depuis la première saison, où il courait pour Venturi. Le jeune Felix Rosenqvist a débuté l’an dernier dans le championnat en manquant de peu la victoire pour sa première course. Le bilan de sa première saison est plus que positif avec une victoire (à Berlin) ainsi que quatre podiums et surtout une troisième place du championnat derrière le duo Di Grassi-Buemi. Avec ce duo efficace l’équipe Indienne espérera de nouveaux titiller les deux équipes de pointes.


Pour trouver une annonce de transfert plus surprenante c’est vers l’équipe Britannique Jaguar qu’il faut se tourner puisque le tout premier champion de la discipline Nelson Piquet Junior rejoint l’équipe en provenance de NIO (NEXTev). Même si le départ de Piquet de l’équipe chinoise en grande difficultés depuis deux saisons pouvait sembler probable, il était difficile d’anticiper son arrivée dans l’équipe.

À ses côtés, l’écurie a décidé de continuer à faire confiance au Néo-Zélandais Mitch Evans qui a réalisé une première saison plutôt solide au sein d’une structure nouvelle ayant, elle, finit dernière du championnat. C’est donc Adam Carroll qui aura fait les frais de l’arrivée du Brésilien lui qui n’a pas réalisé une première saison aussi satisfaisante que son ancien coéquipier. En tout cas ce recrutement clinquant est clairement motivé par l’envie de l’équipe Jaguar de montrer les griffes après une première saison d’apprentissage.


La dernière annonce de transfert concerne l’équipe chinoise Techeetah qui était encore à la recherche d’un coéquipier pour accompagner Jean-Éric Vergne dans cette seconde campagne depuis le rachat de l’équipe. C’est donc le champion du monde d’endurance et vainqueur du Mans, l’Allemand André Lotterer qui a été choisi pour épauler le Français pour la prochaine saison. L’écurie s’offre donc un débutant de luxe dans la discipline pour entamer cette nouvelle campagne.

L’ancien pilote Audi avait trouvé refuge cette année toujours en endurance auprès de Porsche mais l’annonce du retrait de la marque allemande du WEC à pousser l'Allemand à trouver un plan de secours, bien qu’il insiste pour dire qu’il veut garder un pied dans le championnat d'endurance.

Du côté de Jean-Éric Vergne l’aventure continue logiquement pour conclure une saison marquée par quatre podiums et une victoire dans l’ultime course de Montréal. Avec un duo solide sur le papier, la structure, dans laquelle Vergne possède des parts, voudra progresser encore dans la hiérarchie après une belle cinquième place au championnat constructeur la saison dernière.



Transferts, Pilotes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Là aussi, les places à pourvoir diminuent. Parmi les pilotes actuellement en Formule 1 dont l'avenir n'est pas tracé pour 2018, il va falloir s'en inquiéter.
Il y a 14 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.