> > > > Retour sur l'ePrix de Hong Kong – Samedi : Sam Bird survole la concurrence malgré une bévue aux stands

Retour sur l'ePrix de Hong Kong – Samedi : Sam Bird survole la concurrence malgré une bévue aux stands

La première journée de cette quatrième saison de la Formule E sur le sol chinois a vu Sam Bird conquérir une victoire flamboyante malgré quelques péripéties. Il devancera finalement un Jean-Éric Vergne parti en pole position et un Nick Heidfeld combatif.

© DS Virgin Racing - Bird la tête dans les nuages© DS Virgin Racing - Bird la tête dans les nuages

Vergne en pôle dans le mauvais sens

Les faits les plus remarquables de ces qualifications sont certainement la dernière place de Mitch Evans qui n’a pas pu signer de tour rapide à cause d’une erreur de son équipe, le contact avec le mur de Nicolas Prost qui lui a fait perdre beaucoup de temps. Cela s’est répercuté sur Jérôme d’Ambrosio qui s’est retrouvé avec le bandeau publicitaire décroché par le Français, coincé dans ses roues. À noter aussi les performances décevantes de Lucas Di Grassi, seulement sixième, et de Sébastien Buemi, modeste neuvième. C’est finalement Neel Jani qui s’élança dernier sur la grille suite à un déclassement pour infraction technique.

La Super pôle qui regroupe les auteurs les cinq meilleurs temps des groupes de qualification s’est donc jouée entre Jean-Éric Vergne, Sam Bird, Nick Heidfeld, Daniel Abt et Felix Rosenqvist. C’est finalement Jean Éric Vergne qui signe le meilleur temps malgré un tête-à-queue sur la ligne de chronométrage, seulement 27 millièmes devant Sam Bird.

Voici donc la grille de départ de la course 1 de ce double ePrix de Hong Kong :


Bird vainqueur incontestable malgré un changement de voiture compliquée

Jean-Éric Vergne réussit à conserver le bénéfice de sa pole position au départ en se décalant assez rapidement devant Sam Bird. En troisième position, Nick Heidfeld tente quant à lui une manœuvre audacieuse à l’extérieur à la première épingle mais n’y parvient pas et rétrograde en cinquième position en ne réussissant pas à se rabattre, au profit d’Oliver Turvey et Daniel Abt. Le premier virage est passé assez proprement par l’ensemble des pilotes. Mais quelques hectomètres plus loin André Lotterer se retrouve coincé à l’extérieur de la chicane et bloque la piste et déclenche un drapeau rouge qui interrompt la course. A noter que Sébastien Buemi est déjà revenu en septième position, juste derrière Lucas Di Grassi. Felix Rosenqvist est, quant à lui, le grand perdant de ce départ et se retrouve onzième alors qu’il était parti cinquième.

La course reprend derrière la voiture de sécurité au troisième tour. Jean Éric Vergne qui est chargé de donner le rythme, réussit parfaitement sa relance et garde la tête toujours devant Sam Bird. Quelques tours plus tard, on assiste à une tentative de dépassement de Buemi à l’intérieur de Di Grassi qui ne permet pas au pilote Renault e-dams de prendre l’avantage sur son adversaire et qui entraîne un contact franc entre les deux monoplaces. Juste derrière au même virage, on assiste à un accrochage entre la Mahindra de Felix Rosenqvist et la NIO de Luca Filippi. Les deux voitures parviennent à repartir avec une perte de temps plus grande pour le Suédois. L’Italien sera d’ailleurs sanctionné d’un drive through pour cette manœuvre. Pendant ce temps-là Sam Bird se montre très pressant sur Jean-Éric Vergne pour essayer de trouver la faille pour la tête de course.


Les deux pilotes de tête creusent d’ailleurs un écart de trois secondes avec le reste du peloton. Nick Heidfeld tente une attaque sur Oliver Turvey mais échoue et perd une place au profit de Daniel Abt. Au seizième tour, Lucas Di Grassi rentre au stand et voit sa course ruinée à cause d’un problème à la roue arrière droite. Cela le pousse à prendre sa deuxième voiture qui aura bien du mal à regagner l’arrivée. À force de mettre la pression et grâce à un rythme et une consommation plus maîtrisée, Sam Bird finit par réussir à dépasser Jean-Éric Vergne à l’intérieur au virage 6.

La perte de la première place pousse le pilote Techeetah à s’arrêter au stand au tour 21, ce qui entraîne le début de la valse des arrêts. Bird décide de continuer un tour de plus et s’arrête en même temps que Nick Heidfeld. Voici d’ailleurs ce qui aurait pu être le tournant la course, à savoir une erreur d’appréciation du Britannique qui manque de percuter un mécanicien à l’entrée de son stand. Il parvient toutefois à ressortir devant Vergne. Buemi est bien moins chanceux, se retrouve immobilisé en piste quelques secondes à cause d’un problème technique. Bien qu’il parvienne à repartir, toutes ses chances de bons résultats ont disparu. Après les arrêts, Nick Heidfeld est de nouveau troisième alors que Daniel Abt a perdu du temps et rétrogradé à la neuvième place. La principale bataille de ces derniers tours qui sera donc une bataille acharnée pour la deuxième place entre Vergne et Heidfeld.



Et alors, coup de théâtre, Bird est sanctionné d’un passage obligatoire par la voie des stands qui vient le sanctionner pour ne pas être rentré de manière correcte à son stand. Cela ne l’empêche toutefois pas de rester en tête jusqu’à la fin de la course devant Jean-Éric Vergne et Nick Heidfeld.

Derrière ce trio, c’est finalement Piquet qui prend la quatrième place au détriment d’Engel qui est déclassé de la course pour consommation au-dessus de la limite autorisée. Le Brésilien aura aussi su profiter d’un freinage tardif pour passer devant Rosenqvist , Daniel Abt aura lui aussi su en profiter en passant le suédois dans la même manœuvre. La fin de course aura été définitivement difficile pour Rosenqvist puisque Da Costa réussit lui aussi à le dépasser. Nicolas Prost récolte quant à lui l’ultime point disponible.

Voici le classement complet de la course :



Formula E, Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.