> > > > Retour sur l'ePrix de Hong Kong – Dimanche : Le destin avait choisi Felix Rosenqvist

Retour sur l'ePrix de Hong Kong – Dimanche : Le destin avait choisi Felix Rosenqvist

La deuxième journée de cet ePrix aura été mouvementée avec une pôle de Felix Rosenqvist convertie en victoire après la disqualification de Daniel Abt pour violation du règlement technique, alors que Edoardo Mortara était bien parti pour l'emporter.

© FIA Formula E - Immense déception pour Abt© FIA Formula E - Immense déception pour Abt

Après une première course samedi, la deuxième journée de ce double e-Prix est prête à débuter avec Sam Bird en tête du championnat.

Rosenqvist devant la meute et un surprenant Mortara

La première phase de qualification par groupe a rendu son verdict, elle obligera Di Grassi à partir de la treizième place de la grille devant Nicolas Prost. Le week-end difficile de Sébastien Buemi continu avec cette fois-ci une qualification en dernière position suite à un gros choc sur un mur.

Les cinq pilotes les plus rapides qualifiés en Super pôle sont donc : Felix Rosenqvist, Edoardo Mortara, Sam Bird, Daniel Abt et Mitch Evans. C’est Rosenqvist qui s’est montré le plus rapide à seulement 54 millièmes devant Evans, mais le Néo-zélandais ne partira pas deuxième sur la grille car son chrono a été annulé pour consommation supérieure à la limite autorisée. Evans débutera donc la course en quatrième position grâce à la pénalité infligée à Bird. En effet, Bird a signé le quatrième temps, mais s’élancera quatorzième, à cause de la pénalité de 10 places pour pilotage dangereux dans la voie des stands lors de son arrêt de la course de la veille. Daniel Abt bénéficie également de ces deux pénalités pour remonter à la troisième place sur la grille de départ.

Voici la grille de départ complète de la deuxième course :


Un coup d'épée dans l'eau pour Daniel Abt et un miracle pour Felix Rosenqvist

Fait cocasse, les cinq feux qui doivent donner le signal du départ étant tombés en panne, la course a dû démarrer sous régime de voiture de sécurité. Ce départ lancé va permettre à Felix Rosenqvist de garder aisément le bénéfice de sa pole position. Cette situation confortable aura été de courte durée puisque le pilote Mahindra part en tête-à-queue dès la première épingle, victime d’un blocage de ses roues arrière, et de ses freins froids en début de course. Le Suédois, en essayant de repartir, heurte la monoplace de Nelson Piquet et ne repart que neuvième derrière le Brésilien. Le cauchemar continu pour lui puisqu’il est l’auteur quelques hectomètres plus loin d’un contact avec Luca Filippi qui envoie le pilote italien en dernière place.


C’est donc maintenant le débutant Mortara qui est en tête de sa deuxième course dans la discipline. On assiste ensuite à un dépassement de Da Costa sur Lynn à l’intérieur du premier virage, pour la quatrième position. Bird entame une belle remontée en dépassant Prost pour le gain de la neuvième place au quatrième tour. Après une première course qui aura sourit à l’écurie indienne Mahindra, la deuxième épreuve tourne à la soupe à la grimace avec la monoplace d’Heidfeld au ralenti sur la piste. Il s’agit sans doute d’un problème électronique puisque l’Allemand parvient à repartir loin derrière le peloton quelques instants plus tard. Au septième tour, on assiste à une attaque de Piquet sur Turvey qui échoue à cause d’un blocage de roues du brésilien. Au même moment, Rosenqvist récupère la dixième place au détriment de Prost. Mortara maîtrise bien sa première course aux avant-postes devant Abt et Evans sans surconsommer son énergie. Au quatorzième tour Di Grassi prend l’avantage sur Prost pour la dixième place. Au dix-septième tour Rosenqvist continue sa remontée en dépassant Oliver Turvey pour la septième place. Mortara s’échappe au fur et à mesure en tête avec 2 secondes d’avance sur Abt au vingtième tour.


Les premiers arrêts interviennent trois tours plus tard et c’est Buemi qui inaugure le bal. Mortara suit immédiatement tout comme Abt et Evans. Rosenqvist fait un meilleur arrêt qu’Evans ce qui lui permet de s'emparer de la troisième place jusque-là détenue par le pilote Jaguar. Quelques instants plus tard Di Grassi est immobilisé momentanément en piste et perd un temps précieux avant même son arrêt. Da Costa et Lynn s’arrêtent un tour plus tard. Une fois tous les arrêts effectués on retrouve donc toujours Mortara en tête devant Daniel Abt, Rosenqvist, Evans, Lynn, Vergne, Bird, Turvey, Engel et Prost. Da Costa a perdu beaucoup de temps et n’est plus que quatorzième alors qu’il était quatrième avant les arrêts au stand. Heidfeld qui a un tour de retard est très proche du leader ce qui inquiète Mortara et son équipe. À sept tours de l’arrivée les deux pilotes DS Virgin, Bird et Lynn mettent respectivement la pression sur Vergne pour la sixième place et Evans pour la quatrième.

À ce moment de la course rien ne semble pouvoir contrarier une première victoire sans appel pour Edoardo Mortara. Dans les ultimes boucles, Daniel Abt se rapproche de plus en plus de la tête de course, sachant qu'il dispose d’un surplus de puissance grâce au Fan Boost. Son retour est un vrai danger à prendre en compte pour le leader, alors qu’il semblait être parti pour une victoire sans appel et qu’il ne restait plus que trois tours à parcourir, Edoardo Mortara commet l’irréparable en partant en tête-à-queue au même endroit que Rosenqvist en début d’épreuve pour les mêmes causes c’est-à-dire une répartition de frein arrière souvent difficile dans ces monoplaces électriques. Le pilote Italo-suisse parvient toutefois à repartir mais seulement à la troisième place derrière le suédois.


C’est donc à ce moment-là, une première victoire en Formule E de Daniel Abt qui célèbre de la meilleure des façons ses 25 ans. Mais la joie aura été de courte durée pour le pilote Audi, puisque sa monoplace n’est pas conforme au règlement technique du championnat. Conséquence de cela, c’est donc Felix Rosenqvist qui hérite de la victoire, qui est donc sa deuxième dans le championnat. Edoardo Mortara pourra se consoler en partie en récupérant la deuxième place devant Evans qui permet à Jaguar d’enregistrer son premier podium dans le championnat. À noter, qu’Alex Lynn a fini hors des points en tombant en panne peu avant l’arrivée. Cela permet à Sébastien Buemi de remonter à la dixième place et de prendre donc un point. Audi a voulu un temps faire appel de la décision d’exclusion de la course avant de finalement y renoncer.

Voici le classement final de la course qui ne prend pas en compte la disqualification de Daniel Abt (tout les pilotes ont gagnés une place en réalité) :


Voici à quoi ressemble le classement pilote après ces deux courses :

PilotesEcuriesPoints
1Sam BirdDS Virgin35
2Jean-Éric Vergne Techeetah33
3Felix RosenqvistMahindra29
4Edoardo MortaraVenturi24
5Mitch EvansJaguar15
6Nick HeidfeldMahindra15
7Nelson Piquet JrJaguar12
8Daniel AbtAudi Sport Abt11
9António Félix da CostaAndretti8
10Oliver TurveyNIO8
11Maro EngelVenturi6
12Alex LynnDS Virgin6
13Nicolas ProstRenault e.dams6
14Sébastien BuemiRenault e.dams1
15Luca FilippiNIO1
16André LottererTecheetah0
17Lucas Di Grassi Audi Sport Abt0
18Kamui KobayashiAndretti0
19Jérôme d'AmbrosioDragon0
20Neel JaniDragon0

Petit point sur le classement des équipes à l'issue de ce premier week-end maintenant :

ÉcuriesPoints
1Mahindra44
2DS Virgin41
3Techeetah33
4Venturi30
5Jaguar27
6Audi Sport Abt11
7NIO9
8Andretti8
9Renault e-dams7
10Dragon0

Voilà donc qui conclut ce beau week-end de double ePrix d’Hong Kong avec des victoires de Sam Bird et Felix Rosenqvist. Rendez-vous maintenant le 13 janvier pour l'ePrix de Marrakech.


Formula E, Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.