> > > > Retour sur l'ePrix de Marrakech : Le doublé pour Felix Rosenqvist

Retour sur l'ePrix de Marrakech : Le doublé pour Felix Rosenqvist

Le deuxième ePrix de Marrakech a rendu son verdict avec une victoire du pilote suédois de l'équipe Mahindra, Felix Rosenqvist. C’était pourtant le pilote Renault e-dams qui avait décroché la pole position et qui menait la course jusque dans les derniers tours.

© FIA - Marrakech réussit décidément bien à Felix Rosenqvist© FIA - Marrakech réussit décidément bien à Felix Rosenqvist

Une pole rassurante pour Sébastien Buemi

C’est sous un léger brouillard et une piste assez fraiche que débutait cette séance de qualification. Le groupe 1 était composé de Di Grassi, Lopez, Blomqvist, d'Ambrosio et Lotterer. Et c’est Lucas di Grassi qui s’en sortait le mieux dans ce premier groupe aux côtés d’une surprenant José María López en deuxième position provisoire. C’était alors au tour du deuxième groupe de s’élancer (avec Buemi, Lynn, Engel, Prost et Filippi). Aucune amélioration du chronomètre n’était à noter mais les temps réalisés permettaient à Sébastien Buemi ainsi qu’à Alex Lynn de se glisser provisoirement derrière Di Grassi et López.

Place alors au troisième groupe (avec Bird, Vergne, Rosenqvist, Mortara et Heidfeld). Un excellent tour de Félix Rosenqvist lui permettait de se hisser au sommet de la feuille des temps. Sam Bird s’en tirait également bien en se positionnent au cinquième rang. A noter l’accident de Nick Heidfeld qui se retrouvait dans le mur, le gros blocage de roue d’Edoardo Mortara et la contreperformance de Jean-Éric Vergne. Le dernier groupe (avec Evans, Piquet, Abt, Da Costa, Turvey) ne réussissait pas à prendre une des cinq places qualificatives pour la Super pole. António Félix da Costa nous gratifiait alors d’un gros crash dans un mur de pneus qui obligeait au déploiement d’un drapeau rouge. La fin de la session ne permettait pas à Daniel Abt de faire mieux qu’une huitième position sur la grille.

Les cinq pilotes les plus véloces s’affrontaient ensuite en Super pole. Et c’était comme souvent Sébastien Buemi qui décrochait la pole position devant Sam Bird à 260 dixièmes. En troisième position on retrouvait Félix Rosenqvist qui commettait une légère erreur juste devant José María López et un Lucas Di Grassi victime d’un problème de propulseur ne lui permettant pas de finir son tour.


Voici à quoi ressemblera la grille de départ de la course de cet ePrix de Marrakech :


Felix Rosenqvist roi du Maroc

Nous assistions à un départ plutôt propre pour l’ensemble des concurrents avec un Sébastien Buemi toujours en tête devant Sam Bird et Felix Rosenqvist. Il n’y avait pas de changement dans le Top 6 de la course, seul Mitch Evans perdait deux positions au profit de Daniel Abt et de Nelson Piquet. De son côté Jean-Éric Vergne était déjà remonté en dixième position. Dans les boucles suivantes Sam Bird parvenait à rester très proche de Sébastien Buemi sans pouvoir l’attaquer toutefois. Au deuxième tour Alex Lynn partait en tête-à-queue au premier virage, victime d’un contact avec Daniel Abt. José-Maria Lopez parvenait à maintenir Lucas Di Grassi derrière lui pendant trois tours avant de devoir céder face au Brésilien et perdre encore deux places au profit de Piquet et Abt. Dans le camp Français, Vergne parvenait à gagner encore une place pour se placer en neuvième position, mais Nicolas Prost se retrouvait en bien mauvaise posture au fond du peloton après avoir été embouti par André Lotterer.


Aux alentours du septième tour, trio de tête commençait à se détacher du reste du peloton. Dans la même boucle Nelson Piquet dépassait assez aisément Lucas Di Grassi pour la quatrième position. Di Grassi était en réalité victime d’un problème technique l’obligeant à ralentir en piste et à finalement abandonner. Le problème rencontré par Di Grassi est, plus inquiétant encore, similaire à celui rencontré en deuxième phase de qualification. Le Brésilien pourtant habitué à une régularité sans failles ne marquera donc aucun point pour une troisième fois de suite. Alors que Daniel Abt était parvenu à dépasser Piquet pour la quatrième position, la direction de course le sanctionnait d’un passage obligatoire par la voie des stands (Drive Trough), le jugeant responsable de l’incident avec Alex Lynn.

Derrière ce petit monde Maro Engel et Tom Blonqvist parvenait à entrer dans le Top 10 et Jean-Éric Vergne, continuait sa remontée. Au tour suivant, Oliver Turvey dépassait Nick Heidfeld par l’extérieur dans le premier virage. À noter que la pénalité reçue par Daniel Abt permettait à de nombreux pilotes de gagner une position. Au quatorzième tour on pouvait constater que le groupe entre la quatrième et la huitième place était très compact. Engel dépassait Alex Lynn à l’extérieur du premier virage pour la huitième place alors que Lotterer était contraint de tirer tout droit dans une échappatoire en proie semble-t-il à un problème technique.

Dans le seizième tour Felix Rosenqvist parvenait à dépasser Sam Bird pour la deuxième position sans une résistance très importante du Britannique. Bird semblant en difficulté avec sa consommation d’énergie. C’est au tour suivant que les premiers arrêts intervenaient pour Mitch Evans, Antonio Félix Da Costa, Daniel Abt, Alex Lynn et Nicolas Prost. C’est alors que la procédure de full course yellow qui consiste à neutraliser la course en obligeant les pilotes à enclencher leur limiteur de vitesse était mise en place pour permettre de dégager la monoplace d’André Lotterer c’est fois-ci définitivement en panne. Tous les pilotes s’engouffraient donc dans la voie des stands pour changer de monoplaces.


Le trio de tête demeurait alors inchangé avec derrière eux Piquet,Vergne, Lopez,Engel, Heidfeld, Mortara et Blomqvist. Le grand perdant des arrêts était Turvey qui se retrouvait hors des points. Au dix-neuvième tour Buemi disposait d’une avance d’une seconde et demie sur Felix Rosenqvist. À ce moment de la course le Suisse était bien partie pour l’emporter. Le reste du peloton se figeait à partir du tour 20. Un duel pour la quatrième place entre Piquet et Vergne semblait se dessiner, sans que la situation n’évolue finalement. À partir de la vingt-quatrième boucle, Felix Rosenqvist se rapprochait petit à petit de Sébastien Buemi avec un meilleur rythme que le leader. C’est finalement à quatre tours de l’arrivée que le Suédois parvenait à prendre la tête de la course à Buemi qui n’aura pas réussi à bloquer suffisamment. Très rapidement, Rosenqvist creusait un écart qui s’avèrera décisif dans cette course.


Le dernier événement notable de cette épreuve demeurera le triple accrochage entre Nick Heidfeld, Maro Engel et Edoardo Mortara. Engel qui tentait un dépassement sur Heidfeld était touché par son coéquipier Mortara qui tentait lui un double dépassement ce qui le propulsa Engel sur l’Allemand. C’était donc l’abandon pour Edoardo Mortara. Finalement c’est Maro Engel qui finira devant Nick Heidfeld.

Felix Rosenqvist remportait donc sa deuxième victoire consécutive de la saison et décrochait son troisième succès dans la discipline pour garnir encore plus son palmarès en monoplace. Cela lui permettait donc de prendre la tête du championnat. Il devance donc Sébastien Buemi qui aura mené une grande partie de la course en partant en pole position avant de perdre les commandes à quelques tours de l’arrivée. Le Suisse pourra toutefois se satisfaire d’avoir marqué ses premiers gros points après deux premières courses cauchemardesques. Derrière on retrouvait Sam Bird qui complète le podium devant un solide Nelson Piquet, est un excellent Jean-Éric Vergne. Pour le reste du Top 10 on retrouve José Maria Lopez qui offre les premiers points à son équipe, Maro Engel, Nick Heidfeld, Tom Blomqvist et Nicolas Prost


Voici le classement final de la course :


Felix Rosenqvist prend donc les commandes du championnat au détriment de Sam Bird, Jean-Éric Vergne complète le podium du championnat :

PilotesEcuriesPoints
1Felix RosenqvistMahindra54
2Sam BirdDS Virgin50
3Jean-Éric VergneTecheetah43
4Nelson Piquet Jr.Jaguar25
5Edoardo MortaraVenturi24
6Sébastien BuemiRenault e.dams22
7Nick HeidfeldMahindra21
8Mitch EvansJaguar15
9Daniel AbtAudi Sport Abt11
10Antonio Félix Da CostaAndretti8
11Oliver TurveyNIO8
12José María LópezDragon8
13Nicolas ProstRenault e.dams8
14Alex LynnDS Virgin7
15Maro EngelVenturi6
16Tom BlomqvistAndretti4
17Luca FilippiNIO1
18André LottererTecheetah0
19Lucas Di Grassi Audi Sport Abt0
20Jérôme d'AmbrosioDragon0
21Kamui KobayashiAndretti0
22Neel JaniDragon0

Au niveau du championnat des équipes, Mahindra conserve logiquement la tête devant DS Virgin et Techeetah :

ÉcuriesPoints
1Mahindra75
2DS Virgin57
3Techeetah43
4Jaguar40
5Venturi30
6Renault e.dams30
7Andretti12
8Audi Sport Abt11
9NIO9
10Dragon8

Voilà qui conclut le résumé de ce ePrix de Marrakech 2018, rendez-vous le 3 février dans la capitale chilienne, Santiago, pour le premier ePrix organisé dans la ville


Formula E, Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Ah! Si Rosenqvist disposait des sponsors d' Ericsson...
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.