> > > > ePrix de Mexico : Présentation et enjeux

ePrix de Mexico : Présentation et enjeux

La Formule E continue sa tournée Américaine en passant par le circuit des frères Rodriguez dans la banlieue de la capitale Mexicaine. MotorsInside vous présente les enjeux et le cadre de ce quatrième ePrix de la saison 2017-2018.

© ABB Formula E - Un des e-Prix les plus populaires de la saison© ABB Formula E - Un des e-Prix les plus populaires de la saison

Vergne voudra engranger, Rosenqvist et Bird se rapprocher

Grâce à sa victoire lors de la dernière course à Santiago, le Français Jean-Éric Vergne caracole en tête du classement. Son objectif sur cet ePrix sera de prendre encore de gros points pour maintenir sa position au sommet du classement pilote. Cela passera logiquement par une belle prestation en qualifications puis en course.

Juste derrière l’ancien pilote Toro Rosso en F1, on retrouve toujours les deux mêmes protagonistes à savoir Felix Rosenqvist et Sam Bird. Le pilote Suédois de chez Mahindra occupait la tête du championnat avant la course Chilienne mais là abandonner à Vergne à la faveur de sa quatrième place lors de l’épreuve. Le multiple vainqueur du Grand Prix de Macao comptera certainement sur sa pointe de vitesse pour récupérer son strapontin provisoire de champion. La donne ne sera pas très différente pour le pilote DS Virgin qui lorgne aussi sur la tête. Il pourra quant à lui se reposer sur sa régularité et la fiabilité de son pilotage ainsi que de sa monoplace pour se rapprocher de ses adversaires directs.

Évoquons maintenant deux autres acteurs importants de la compétition en la personne de Sébastien Buemi et Nelson Piquet. Pour le Suisse champion de la saison deux, le début de saison catastrophique s’oublie peu à peu, grâce à une deuxième et troisième place consécutives, qui lui permettent de conserver ses chances d’être de nouveau couronné. Quant au Brésilien, qui est de retour aux avant-postes depuis qu’il a rejoint Jaguar, il conserve son statut d’outsider au championnat, bien que sa monture ait tendance à rétrograder dans la hiérarchie en course.

Pour en finir avec les enjeux de cet ePrix, le cas d’Audi et de Lucas Di Grassi est toujours aussi préoccupant avec des abandons à répétition à cause de problèmes divers de fiabilité. Résultat, le champion sortant n’a toujours pas marqué de points au championnat et l’écurie, désormais pleinement contrôlée par la marque aux anneaux, ne trouve pas la solution à ses problèmes. Espérons pour le Brésilien, l’écurie Allemande ainsi que Daniel Abt que les nuages noirs s’éloignent enfin pour sauver ce qui reste de la saison du trio. Mais personne ne doute que beaucoup de travail doit être consacré en interne à un éclaircissement de la situation.

Un rendez-vous devenu incontournable désormais

En effet, ce sera la troisième fois que la Formule E se rend sur le circuit des frères Rodriguez dans la périphérie de Mexico. L’arrivée de ce tracé non urbain a fait suite à sa réfection quasi complète et au retour de la Formule 1 au Mexique. Cela en fait le seul circuit emprunté par les deux championnats soutenus par la FIA. La piste longue de 2,092 kilomètres qui comportent pas moins de 17 virages à la particularité d’être situé à 2500 mètres d’altitude. Cela devrait surtout jouer sur l’état de forme des pilotes, moins sur les moteurs électriques des voitures. Sachez que la version utilisée est raccourcie par rapport à celle utilisée par la F1. Cela n’empêchera toutefois pas les monoplaces de passer par le désormais mythique Stadium remplit de spectateurs.


Les dernières informations à retenir

La possibilité d’un mode boosté étudiée pour la saison prochaine :

Le championnat étudie la possibilité de doter les monoplaces d’un système de mode boost. Il s’agirait de permettre aux pilotes de gagner 25 KW de puissance sur une durée maximum de huit minutes. Cet ajout de puissance ne pourrait être utilisé qu’une seule fois par chaque pilote dans la limite de ces huit minutes. Autre limite, ce mode boosté ne pourrait être utilisé qu’entre le deuxième tour et l’avant-dernier. La Formule E réfléchirait aussi à des moyens de mieux informer le public de certaines données utiles concernant les voitures, en utilisant notamment la possibilité d’ajout de leds permettant d’afficher des informations qui seraient positionnées sur le halo, qui sera introduit l’an prochain.

NIO ne participera pas à la première session d’essais de la prochaine monoplace :

L’équipe Chinoise NIO a informé les dirigeants du championnat ainsi que les autres équipes qu’elle ne comptait pas participer à la première session d’essais des monoplaces de seconde génération, qui aura lieu sur le circuit de Monteblanco en Espagne du 26 au 28 mars. La raison invoquée est que l’écurie souhaite prendre plus de temps pour préparer son programme de test. Des représentants de structures seront toutefois présents sur place. Par contre, NIO sera bien opérationnelle pour la deuxième session qui aura lieu sur le circuit de Calafat toujours en Espagne. Il semblerait qu’une seconde équipe ait l’intention de sauter ces premiers essais.

DS craint des disparités importantes concernant le système de brake-by-wire :

Le directeur de DS Performance, Xavier Mestelan-Pinion s’inquiète du fait que l’adoption du système de freinage par câble pour la saison prochaine ne crée des écarts entre les différentes structures. Le système n’est pas contesté et peut permettre de gagner en performance dans ce domaine, mais les coûts de développement inquiète le directeur du partenaire de Virgin. Par exemple, une équipe indépendante comme Techeetah pourrait avoir du mal à mobiliser suffisamment de moyens afin de développer correctement ce nouveau système. Mestelan-Pinion pense que cela peut engendrer une hausse des coûts du fait que chaque équipe développe son propre système ou que certaines soient tentées de l’acheter ce système à d’autres fournisseurs. Cette opinion n’est pas sans arrière-pensée sachant qu’il est fort probable que DS rejoigne Techeetah la saison prochaine.

Le programme TV

Comme depuis le début de la saison, vous aurez deux possibilités pour suivre les qualifications et la course. D’abord sur Eurosport 2 à 19 h pour les qualifications puis 23 h pour la course. Mais aussi sur Canal + Décalé à 18 h 50 pour les qualifications et à 22 h 50 pour la course.


Formula E, Preview et Mexico Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.