> > > > ePrix de Paris : Présentation et enjeux

ePrix de Paris : Présentation et enjeux

Paris s’est éveillé à la Formule E il y a trois ans maintenant. La deuxième étape européenne de cette saison retrouve les Invalides pour le plus grand bonheur des amoureux du sport électrique. MotorsInside vous présente le contexte de ce week-end de course avant de vous condenser l’essentiel de l’actualité de la discipline.

© DS Virgin - De l'électricité dans le ciel de Paris.© DS Virgin - De l'électricité dans le ciel de Paris.

Vergne flotte mais ne coule pas

Le Francilien Jean-Éric Vergne débarquera à Paris toujours en tant que leader du championnat des pilotes, mais avec un statut légèrement fragilisé. En effet, après une contre-performance en qualifications dans les rues de Rome et une cinquième place finale en course, il a vu son plus proche poursuivant Sam Bird revenir à 17 points.

Le chef de file de DS Virgin ayant dans le même temps remporté la victoire dans la cité aux sept collines. Nul doute que les deux hommes seront surmotivés pour poursuivre leur duel épique débuté en tant que coéquipier il y a maintenant deux ans. Mais le Français, disposera peut-être d’un petit avantage devant son public.

Le troisième au championnat depuis quelques courses, Felix Rosenqvist est désormais quelque peu décroché du duo de tête avec un débours de 19 points. Pourtant le Suédois de Mahindra était bien partie pour se rapprocher de la tête en décrochant la pole position et en parvenant à mener la course Romaine. Mais c’était sans compter sur un problème de fragilité d’une de ses suspensions le forçant à un déchirant abandon. Le Nordique aura donc le couteau entre les dents dans les rues de la capitale.

Derrière, la lutte continuera à faire rage entre la quatrième à la septième place du championnat, qui se joue à moins de 20 points entre Sébastien Buemi, Daniel Abt, Nelson Piquet et Mitch Evans. Il faudra aussi suivre la remontée infernale de Lucas Di Grassi et les performances de l’autre local de l’étape, Nicolas Prost, en difficulté depuis le début de la saison.

Les monoplaces rouleront à tombeau ouvert autour de celui de Napoléon

Pour la troisième année consécutive, la Formule E continuera à utiliser exactement le même tracé que depuis le premier ePrix de Paris. Le circuit comportant toujours 14 virages sur une distance totale d'1km9. Les voitures feront tout le tour du Boulevard des Invalides en passant par la place du même nom avant de border le musée Rodin. Les pilotes roulant ensuite place Vauban (où est aussi placée la ligne des stands) avant de tourner à droite pour terminer le tour du boulevard.

La difficulté pour les pilotes sera de savoir gérer les différences d’adhérence entre les sections recouvertes d’asphaltes provisoires et celles où roulent habituellement les automobilistes. La piste oblige aussi les pilotes à réaliser des dépassements audacieux et bien pensés.


Les dernières informations à retenir

Ma Quing Hua remplace Luca Filippi chez NIO au moins pour l’ePrix de Paris:

Le pilote Chinois va remplacer Luca Filippi au sein de l’équipe NIO pour la course de Paris. Rien ne permet toutefois de savoir si ce remplacement sera temporaire ou non. Il semblerait que l’équipe sino-britannique ait cédé aux pressions venant du pays aux cinq provinces. Ma avait déjà disputé sa première course dans la discipline lors du premier ePrix de Paris en 2016. Il avait été ensuite titularisé pour les trois courses suivantes toujours par l’écurie Aguri. Il avait pris aussi part au début de saison dernière chez Techeetah (ayant racheté la licence d’Aguri) pour les trois premières courses avant d’être remplacé. Le pilote réserviste NIO n’ayant jamais marqué de points dans la discipline remplacera donc jusqu’à nouvel ordre un Luca Filippi bon dernier du championnat avec une unité au compteur.

La deuxième session d’essais a eu lieu à Calafat :

La deuxième session d’essais collectifs des monoplaces de deuxième génération a eu lieu sur le circuit de Calafat en Espagne en présence des neuf constructeurs prévus pour la saison cinq. En effet, BMW et NIO n’était pas présent lors de la première session organisée à Montblanco les 26 et 28 mars dernier. Ces essais étaient répartis sur trois jours incluant une journée consacrée à du travail sur les voitures dans les garages sans roulage. Les voitures ont donc roulé le mardi 17 avril et le jeudi 19 avril.

Bien que cette session était de nouveau placée sous le signe de la discrétion, il semblerait qu’Audi et DS aient étés les plus assidus et les plus performants lors des deux journées. Daniel Abt succédant à Lucas Di Grassi chez Audi pour ces essais et Stéphane Sarrazin continuant à donner son retour d’information pour le compte de DS Performance. Les commentaires recueillis auprès des pilotes s’avérant toujours aussi positifs et enthousiastes. Selon eux il s’agit d’un bond en avant significatif par rapport à la génération actuelle de monoplaces.



Les autres pilotes présents étaient : Arthur Leclerc et Tom Dillmann pour Venturi, Nick Heidfeld et Felix Rosenqvist pour Mahindra, Bruno Spengler pour BMW, José Maria Lopez et Maximilian Guenther pour Dragon, Mitch Evans pour Jaguar, Nicolas Prost pour Nissan et enfin Oliver Turvey pour NIO. A noter, la présence de nombreux employés du motoriste ZF chez Venturi et d’un gros contingent d’employés de BMW et de NIO.

Maintenant que cette deuxième session d’essais collectifs s’est achevée, les équipes ont désormais le droit à 15 jours d’essais à effectuer avant le 1er octobre. Elles disposent aussi chacune de 6 jours de journées promotionnelles limitées à 50 km par jour à répartir jusqu’au 31 décembre. Enfin, les constructeurs fournissant plusieurs équipes se verront allouer sept jours de tests supplémentaires.

BMW sera le sponsor titre de l’ePrix de Berlin :

La marque Bavaroise sera le sponsor principal de la course Berlinoise qui se dénommera BMW ePrix de Berlin. Le constructeur fournissant déjà les voitures de sécurité depuis la création du championnat et rejoindra celui-ci à partir de l’année prochaine en partenariat avec l’écurie Andretti. Sachez aussi, qu’en plus d’une démonstration de la nouvelle génération de voitures, la Jaguar I Pace eTrophy sera aussi de sortie pour la première fois dans le cadre d’un ePrix. Cette voiture devant servir dans le cadre d’un championnat mono modèle, qui se disputera lors des week-ends de Formule E à partir de l’an prochain.

Une course de kart caritative organisée pour soutenir les pilotes handicapés :

Plusieurs pilotes vedettes de la discipline se sont réunis ce week-end, sur le circuit RKC appartenant aux parents de Jean-Éric Vergne en banlieue Parisienne, pour disputer une course caritative au profit de l’association Spinal Track. Les fonds collectés permettant d’aider les pilotes handicapés à piloter en compétition. Cette initiative en est à sa deuxième édition, la première ayant été organisée pour soutenir le jeune pilote britannique Billy Monger qui a été amputé des deux jambes suite à un accident en F4 britanniques. Le jeune homme était d’ailleurs présent ce week-end pour soutenir l’opération, lui qui a disputé la première manche de la F3 britannique 2018 dans une monoplace adaptée.

Le programme TV

Extrait du Jeux F1 2013


Formula E, Preview et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
casper
casper :
Avec la vente des 50% de parts de Prost, nul doute que çà sente la sapin pour son fils. devra il céder la place avant la fin de saison ? Les critiques du proprio sur les perf de nicolas prost m'étonnent un peu à ce moment de la saison.
En tous cas j'avais lu en début de saison que Edams avait surtout travaillé sur la saison prochaine, cela expliquerait une voiture qui n'est plus a dessus du lot.

Pas certain que cette course soit spectaculaire, le circuit a un cadre incroyable mais niveau ennui il se pose là.
Il y a 9 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.