> > > > ePrix de New York : Présentation et enjeux

ePrix de New York : Présentation et enjeux

L’étape finale du championnat de Formule E 2017-2018 se déroulera pour la première fois dans le quartier de Brooklyn, après une première édition qui n’était toutefois pas l’épreuve finale du championnat. Ce ne sont pas une, mais deux courses qui vous attendent ce week-end afin de distribuer les derniers points disponibles pour cette quatrième saison. Afin de conclure en beauté cette belle saison MotorsInside vous expose le contexte et les enjeux de cette dernière manche, tout en vous proposant un compte-rendu des dernières informations à retenir.

© DS Virgin Racing - Qui de Vergne ou de Bird croquera la grosse pomme ?© DS Virgin Racing - Qui de Vergne ou de Bird croquera la grosse pomme ?

Le champion sera-t-il Français ou Britannique ?

Le championnat se jouera entre Jean-Éric Vergne et Sam Bird ce week-end, les deux hommes n’étant séparés que de vingt-trois points au classement avant ces deux dernières courses. Il faudra toutefois une contre-performance du Français sur une des deux courses pour que le Britannique soit en position de coiffer le titre au pilote Techeetah.

Mais, le pilote DS Virgin aura l’avantage de la confiance, après avoir remporté l’an dernier les deux courses disputées sur le sol Américain. Dans tous les cas le combat sera rude, puisqu’il ira forcément jusqu’au drapeau à damier de la dernière course de cette quatrième saison. Du côté des constructeurs, Techeetah est presque déjà assuré de finir devant DS Virgin, qui pointe à plus de 50 points de l’écurie Chinoise au championnat, en troisième position derrière Audi.


Ce dernier ePrix de la saison sera tinté d’une certaine émotion, puisqu’il verra les derniers tours de roues des monoplaces pionnières du championnat électrique, qui auront débuté en 2014 lors des premières courses du championnat. Ces monoplaces qui auront impulsé une révolution dans le monde de l’automobile et dans la façon de voir la course. La technologie électrique n’ayant cessé de progresser dans le cœur de ces machines. Elles seront remplacées la saison prochaine par une deuxième génération de voitures plus autonomes et plus rapides.

L’émotion sera d’ailleurs double, comme le nombre de courses de ce week-end, car il représentera le baroud d’honneur de Renault dans la discipline. En effet, le constructeur français qui est associé à l’écurie DAMS depuis le début du championnat, sera remplacé par Nissan au sein de la structure l’an prochain. Cela donnera sûrement une motivation supplémentaire à Sébastien Buemi, afin de signer une dernière victoire en Formule E pour Renault. L’équipe ayant remporté pas moins de 15 victoires dans la discipline ainsi que trois titres constructeurs consécutifs.

Pour conclure, ces deux dernières courses seront peut-être les dernières pour un certain nombre de pilotes. Nicolas Prost et Jérôme d’Ambrosio, qui n’ont pas été prolongés au sein de leurs écuries respectives (Renault e-dams pour l’un et Dragon pour l’autre) pourraient bien disputer leurs deux dernières courses dans la discipline ce week-end. Mais cela n’est pas une certitude pour autant, puisque les deux pilotes recherchent activement un nouveau baquet pour l’an prochain.

Chez Venturi, l’un des deux pilotes à savoir Maro Engel ou Edoardo Mortara, ne sera plus présent la saison prochaine puisque l’écurie monégasque a annoncé le recrutement de Felipe Massa pour la saison cinq. Quid d’Alex Lynn ainsi que de José Maria Lopez ? Le premier qui a du mal à performer fera peut-être les frais de la nouvelle association entre Virgin et Audi. La marque Allemande souhaitant vraisemblablement placer l’un de ses pilotes au sein de l’écurie Britannique. La situation de José Maria Lopez est plus floue quant à elle, puisqu’il n’a pour le moment pas été prolongé au sein de l’écurie Dragon, bien qu’il soit possible qu’un renouvellement de contrat lui soit proposé dans les prochains mois.

Red Hook avec New-York en toile de fond

L’épreuve se disputera dans le quartier de Red Hook à Brooklyn qui se situe plus précisément dans le port de la ville. Les monoplaces emprunteront les bords de l’Hudson et nous offrirons des tours avec une vue imprenable sur Liberty Islands et les buildings de Manhattan. Le tracé qui a été rallongé par rapport à l’an dernier, comporte 14 virages sur une distance de 2,3 kilomètres. Mais contrairement à beaucoup de circuits présents au calendrier, ce tracé ne comporte que très peu de virages à 90 degrés mais beaucoup de courbes rapides. Les pilotes auront d’ailleurs plus d’opportunités de dépassement sur ce nouveau tracé par rapport à l’ancien.

Embarquez à bord d’une Formule E pour un petit tour virtuel du circuit de New-York :

Les dernières informations à retenir

La manche Chinoise à Hainan confirmé pour la saison 5 :

Bien qu’il existait dernièrement des doutes sur la tenue effective de cet événement l’an prochain, la nouvelle manche sur l’île Chinoise de Hainan aura bien lieu. C’est ce qu’ont confirmés les dirigeants de la discipline. La course aura lieu plus précisément dans la ville de Sanya situé à l’extrémité sud de l’île qui offre une vue imprenable sur la mer de Chine. La date choisie est le 23 mars, deux semaines après la course de Hong Kong. Le circuit n’a toutefois pas été révélé pour le moment.


Des ajustements apportés au règlement pour la saison prochaine :

Le premier changement notable concerne le format des qualifications. Les pilotes seront toujours répartis en quatre groupes en fonction des positions au championnat, mais il n’y aura plus de tirage au sort pour déterminer l’ordre de passage du groupe. Les six meilleurs pilotes au championnat partiront en premier avant les six pilotes suivants au classement et ainsi de suite. De plus, désormais ce seront les six pilotes les plus rapides et non cinq qui s’affronteront en super pole pour tenir compte d’une grille de 22 voitures au lieu de 20 aujourd’hui.

Le deuxième changement concerne quant à lui les pénalités pour changement d’éléments sur les monoplaces. Chaque monoplace aura le droit à deux systèmes de récupération, deux onduleurs, deux boîtes de vitesses et batteries par saison. En cas de dépassement du quota, une pénalité de 20 places sur la grille sera appliquée.

De même, sous procédure de Full Course Yellow (procédure de neutralisation qui oblige les pilotes à activer limiteur de vitesse), les monoplaces auront l’obligation de respecter une distance minimum avec la monoplace du leader de la course. Les deux dernières modifications consistant les modifications du poids minimum des voitures qui passera de 880 kilogrammes de 900 kilogrammes, ainsi que l’autorisation pour les équipes de récupérer des données sur les monoplaces pendant la procédure de parc fermé.

Les crashs test des monoplaces de deuxième génération posent problème :

Plusieurs constructeurs rencontreraient les difficultés à passer toutes les étapes des crashs test obligatoires pour homologuer leur voiture de deuxième génération. La partie la plus critique concernerait le système de suspension arrière qui consiste à protéger la cellule de survie en cas de choc au niveau des roues arrière. L’exigence de la FIA étant que cette partie de la monoplace doit pouvoir supporter une charge de 112 Kilos Newton sans subir aucun dommage. Ces nombreux problèmes ont retardé le programme d’essais de plusieurs constructeurs qui ont jusqu’au 31 juillet pour homologuer leurs monoplaces.

Pas de changement de pilote chez Jaguar, James Rossiter rejoint Techeetah et Sylvain Filippi devient directeur de DS Virgin :

L’écurie Jaguar a fait savoir qu’elle conserverait son duo de pilotes actuels constitué de Nelson Piquet et de Mitch Evans pour la saison cinq. L’équipe ayant fait des progrès notables cette saison par rapport à l’an dernier. La toute nouvelle monoplace conçue par Jaguar pourrait permettre de viser encore plus haut au classement.

Du côté de chez Techeetah, James Rossiter a été engagé en tant que pilote de développement. Le Britannique avait déjà occupé ce rôle au sein de plusieurs écuries de Formule 1 dont Force India, Super Aguri et Honda. Il pilote actuellement en Super Formula au Japon. Rossiter avait d’ailleurs testé la monoplace de l’écurie lors des tests réservés aux débutants qui se sont déroulés à Marrakech en début de saison.

Et enfin, l’écurie DS Virgin a confirmé Sylvain Filippi comme directeurs d’écurie avec effet immédiat. Le Français avait été nommé au poste de directeur de manière temporaire après le départ d’Alex Tai qui est effectif depuis plusieurs courses. Il s’agit d’une belle promotion pour ce membre de l’équipe depuis le début du championnat, après avoir occupé le poste de directeur des opérations et de directeur adjoint de DS Virgin.

Le programme TV

Extrait du Jeux F1 2013

Pour la dernière fois cette saison, MotorsInside vous donne rendez-vous pour vous livrer le compte-rendu de ces deux courses New-Yorkaises ainsi que le nom du quatrième champion de Formule E.


Formula E, New York et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.