> > > > Retour sur l'ePrix de New-York Course 2 : Vergne et Renault concluent en beauté

Retour sur l'ePrix de New-York Course 2 : Vergne et Renault concluent en beauté

La dernière journée de cette double manche new-yorkaise a encore permis à Sébastien Buemi de décrocher une pole position pour la dernière course de Renault. En course, après le succès de l’équipe de France de football en finale de la coupe du monde, Jean-Éric Vergne a encore fait gagner la France devant les deux pilotes Audi.

© DS Virgin - Une dernière victoire pour Vergne après son titre© DS Virgin - Une dernière victoire pour Vergne après son titre

Buemi croque New York à pleines dents pour la deuxième fois ce week-end

La seule séance d’essais libres prévus ce dimanche avant les qualifications se déroulait sous un temps pluvieux. Ce qui pouvait laisser augurer la première course de l’histoire de la Formule E sous la pluie. Lors de cette préparation, Sam Bird endommageait sa suspension arrière après un contact avec le mur. Tandis que son coéquipier Alex Lynn recevait 10 places de pénalités pour changement de boîte de vitesses, dû à son accident de la veille lors de la première course.

L’écurie NIO annonçait de son côté le forfait d’Oliver Turvey (à cause de sa main cassée en essais libres la veille) pour le reste de cette manche, et son remplacement par Ma Qing Hua pour cette journée. Cette séance était aussi émaillée de divers incidents et pertes de contrôle de plusieurs pilotes dans des conditions d’adhérence précaires.

La séance de qualification démarrait sous des conditions humides, alors que la pluie avait cessé de tomber. Dans des conditions changeantes allant à l’amélioration, il semble qu’il sera difficile pour les premiers groupes de réaliser les meilleurs temps. Justement, dans le premier groupe c’était Stéphane Sarrazin dans son Andretti qui réalisait le meilleur temps devant Tom Dillmann.

Au tour ensuite, au second groupe composé des cinq meilleurs pilotes au classement. Comme attendu, sur une piste séchant, tous les pilotes du groupe étaient plus rapides que le précédent. Lucas Di Grassi était d’ailleurs le plus rapide devant Sébastien Buemi, Daniel Abt, Jean-Éric Vergne et Sam Bird.

Le troisième groupe s’élançait ensuite, dans celui-ci, seul André Lotterer parvenait à entrer dans le top cinq en éliminant par la même occasion Sam Bird. Enfin, l’ultime groupe bouclait cette première phase de qualification avec un sixième et septième temps de Mitch Evans et Nelson Piquet, insuffisant toutefois pour rejoindre la super pole.

Les cinq pilotes du groupe deux excepté Sam Bird allaient donc s’affronter pour la pole position, en se départageant sur un tour rapide supplémentaire. Une fois que les tours de chacun étaient effectués, Sébastien Buemi décrochait la dernière pole position de Renault en Formule E devant les deux pilotes Techeetah Vergne et Lotterer et les deux pilotes Audi Abt et Di Grassi.

Voici donc la grille de départ de cette dernière course de la saison, ainsi que de la dernière course pour cette première génération de Formule E :


Dernier triomphe pour Vergne, Audi au firmament

Finalement, nous n’assisterions pas à une première course depuis le début du championnat sous la pluie. En effet, le temps était encore nuageux mais la piste avait séché et la pluie avait cessé de tomber. A l’extinction des feux, Jean-Éric Vergne prenait le meilleur sur son coéquipier André Lotterer avant de tenter de prendre l’intérieur sur Sébastien Buemi et de se décider pour l’extérieur. Avec succès, puisqu’au premier virage le champion 2017-2018 prenait la tête de la course devant le Suisse.


Derrière, Nelson Piquet réussissait à passer Daniel Abt dans les premiers mètres de la course. L’autre monoplace Jaguar piloté par Mitch Evans rétrogradait derrière Felix Rosenqvist. Juste avant la fin du premier tour, Lotterer tentait de prendre la deuxième place occupée par Buemi sans succès à cause d’un gros blocage de roues.

A la troisième boucle, la direction de course ouvrait une enquête sur le départ d’André Lotterer, soupçonné d’avoir volé le départ. Peu après, la deuxième enquête concernant Jean-Éric Vergne, pour le même motif était simultanément ouverte. Trois tours plus tard, Lotterer, toujours sous enquête, prenait le meilleur sur Buemi pour permettre provisoirement un doublé Techeetah. Quelques hectomètres plus loin, la réalisation se focalisait sur la voiture accidentée de José Maria Lopez. Le pilote Dragon était victime d’une casse de suspension arrière en passant sur un vibreur.

Cette immobilisation en piste entraînait une neutralisation de l’épreuve. Décidément, le week-end ne voulait pas sourire pour Dragon avec cette fois-ci la voiture de D’Ambrosio à l’arrêt en piste. Le Belge était la victime collatérale d’un accrochage entre les monoplaces d’Antonio Félix Da Costa et de Luca Filippi.


A presque dix tours du départ, Lotterer était pénalisé de 10 secondes d’arrêt obligatoire pour avoir décollé avant l’extinction des feux. Vergne n’était quant à lui pas pénalisé car jugé innocent d’avoir volé le départ. La course reprenait enfin ses droits au onzième passage, cela offrait la deuxième position à Sébastien Buemi car Lotterer rentrait au stand pour purger sa pénalité. Sa joie était de courte durée puisque Lucas Di Grassi repassait devant le champion de la saison 2, un tour plus tard. Son coéquipier Abt faisait de même sur Piquet.

Au dix-huitième tour, Da Costa écopait de 10 secondes d’immobilisation et de trois points sur sa licence pour l’incident l’ayant vu affronter Filippi. À la mi-course, Audi devançait désormais Techeetah pour le titre constructeur. Daniel Abt prenait à ce moment la dernière place sur le podium sur le pilote Renault Buemi. Un tour plus tard, Mitch Evans passait devant son coéquipier Piquet pour la cinquième place de cette dernière course de la saison. Le Brésilien perdait encore une place au profit de Felix Rosenqvist quelques hectomètres plus loin.

Les premiers pilotes s’arrêtaient au vingt-troisième passage pour effectuer le dernier changement de monoplaces de l’histoire de la discipline. Les pilotes concernés étaient Daniel Abt, Mitch Evans, Felix Rosenqvist, Nick Heidfeld ainsi que Sam Bird. Après un tour supplémentaire, les leaders Vergne et Di Grassi faisaient à leur tour apparition aux stands accompagnés de Buemi, Piquet, Sarrazin, Prost, Lotterer et Ma.

Une fois tous les arrêts effectués, le top 10 était toujours constitué par Jean-Éric Vergne, Lucas Di Grassi, Daniel Abt, Sébastien Buemi, Felix Rosenqvist, Mitch Evans, Nick Heidfeld, Nelson Piquet, Sam Bird Stéphane Sarrazin. Buemi prenait l’avantage sur Abt deux tours plus tard en utilisant son surplus de puissance offert par son Fan Boost pour passer l’Allemand.


Une fois le cap des 15 derniers tours passé, Daniel Abt reprenait son bien pour la troisième marche du podium après une petite erreur commise par Sébastien Buemi. Alors qu’il ne restait plus 10 tours de course, Di Grassi se montrait très pressant sur Vergne. Derrière, Heidfeld prenait le dessus sur Piquet. Quatre tours avant la fin de cette saison, Lucas Di Grassi était très proche de Jean-Éric Vergne au point de le toucher légèrement à l’arrière. Lotterer de son côté, reprenait la dernière place dans les points à Sarrazin puis la neuvième au détriment de Sam Bird.

Malgré un petit problème en fin de course, Luca Di Grassi gardait sa seconde position derrière Jean-Éric Vergne. Mais plus important encore, la deuxième et la troisième place des pilotes Audi permettait à la marque aux anneaux de s’emparer de la première place du classement constructeur, devant Techeetah pour deux points. Jean-Éric Vergne remportait au passage sa quatrième victoire cette saison pour parachever au mieux son titre.

Voici le classement final de cette dernière course de la saison quatre :


Voici le classement pilote définitif de cette saison :

Extrait du Jeux F1 2013

C’est sur ce titre constructeur d’Audi que se conclut ce classement des équipes :

Extrait du Jeux F1 2013

Voilà qui conclut cette saison 2017-2018 de Formule E ainsi que le cycle d'activité de ses monoplaces de première génération. Restez connectés sur MotorsInside pour plus d'informations sur l'intersaison de la discipline, avant les débuts en course de ces nouvelles Formule E le 15 décembre prochain à Riyad.


Formula E, 2018 et New York Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Casper
Casper :
Content pour Vergne qui a bien su tirer partie de cette saison de transition pour prendre sa chance. IL a bien progressé en gestion là où dans le passé il perdait ce qu'il gagnait sur la piste, chouette récompense. Dommage pour le doublé avec un Lotterer qui sans son vol de départ aurait permis le doublé constructeur...

Maintenant place à une voiture plus puissante (bcp plus puissante) et j'espère à de plus chouettes circuits
Il y a 7 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.