> > > > Trois nouveaux jours d'essais collectifs pour la F2 à Bahreïn

Trois nouveaux jours d'essais collectifs pour la F2 à Bahreïn

Après un premier shakedown sur le circuit de Magny-Cours puis quatre jours d’essais au Paul Ricard, la F2 avait rendez-vous pour trois jours supplémentaires sur le circuit de Sakhir à Bahreïn.

© FIA F2 - Des conditions idéales pour tester les nouvelles monoplaces© FIA F2 - Des conditions idéales pour tester les nouvelles monoplaces

Jour 1 : mercredi 21 mars

Comme attendu, c’était sous un beau ciel bleu et des températures au-delà des 20 degrés que démarrait la session matinale de cette première journée d’essais. Dès l’ouverture, les premiers pilotes en piste étaient Roberto Merhi (MP Motorsport) accompagné de Jack Aitken (ART) et Santino Ferrucci (Trident). Au bout d’une heure marquée par de nombreux tours d’installations, c’était Luca Ghiotto (Campos) qui établissait le premier tour rapide aux alentours de la minute 44.

Cette première session était marquée par trois drapeaux rouges déclenchés successivement par Alexander Albon (DAMS) à l’arrêt au virage 13, puis par Arjun Maini (Trident) stoppé dans la ligne droite de départ/arrivée. Et enfin un troisième causé par Nicholas Latifi (DAMS) à 10 minutes de la fin.

Au classement à la fin de la matinée Luca Ghiotto (Campos) se maintenait en tête devant Antonio Fuoco (Charouz) longtemps leader de la session, Louis Deletraz (Charouz), Maximilian Gunther (Arden) et Artem Markelov (Russian Times).

Après la pause déjeuné, les pilotes reprenaient la piste sous une température de 30 °C. Le premier à s’élancer était Jack Aitken (ART) suivi de près par Arjun Maini (Trident) et George Russell sur l’autre monoplace de l’écurie bourguignonne. Sachez que l’équipe tricolore n’avait pas roulé pendant la séance du matin.

Plusieurs pilotes s’échangeaient le tour le plus rapide jusqu’au moment où Louis Deletraz (Charouz) battait le tour de plus rapide de la matinée. Mais c’est finalement Nyck De Vries (Prema) qui battait le meilleur temps du Suisse qui terminait en deuxième position devant Lando Norris (Carlin), Arjun Maini (Trident) et Antonio Fuoco (Charouz).


Jour 2 : jeudi 22 mars

C’était sous des conditions de piste idéales que débutait cette deuxième journée d’essais de pré-saison à Bahreïn. Cela a poussé les pilotes à sortir des garages le plus rapidement possible. Les premiers en piste étaient Arjun Maini (Trident) et son coéquipier Santino Ferrucci (Trident) rapidement suivis par Louis Delétraz (Charouz).

La séance de la matinée était ponctuée par deux drapeaux rouges, le premier causé par Artem Markelov (Russian Times) parti en tête-à-queue au virage 8 et le second par Alexander Albon (DAMS) à l’arrêt à l’entrée de la ligne des stands. A la moitié de la séance de pilote le plus rapide était Arjun Maini (Trident) avec un temps sous la minute 43 juste devant un Louis Delétraz (Charouz) rétrogradé à 5 dixièmes de seconde du pilote indien.

A la fin du temps Arjun Maini (Trident) se maintenait en tête devant Jack Aitken (ART), Nyck De Vries (Prema), Luca Ghiotto (Campos) et Louis Delétraz (Charouz) qui a rétrogradé tout au long de la session.

Alors que la température de la piste avait nettement augmenté, les premiers pilotes apparaissaient en piste pour la session de l’après-midi. Les deux pilotes les plus rapidement arrivés en piste étaient Antonio Fuoco (Charouz) et son coéquipier Louis Delétraz. La plupart des pilotes se concentrant sur des tours en rythme de course.

Cette séance n’était marquée d’aucun drapeau rouge. Ralph Boschung (MP Motorsport) demeurait longtemps en tête avant que Santino Ferrucci (Trident) ne le déloge à un quart d’heure de la fin.

En résumé, les deux pilotes précités se maintenaient aux deux premières places devant Arjun Maini (Trident), Louis Delétraz (Charouz) et Lando Norris (Carlin).


Jour 3 : vendredi 23 mars

La dernière session matinale de ces essais débutait sous un temps toujours clément. Les trois premiers pilotes en piste étaient Roy Nissany (Campos) devant Alexander Albon(DAMS) et Nirei Fukuzumi (Arden). Au bout d’une heure, c’était Maximilian Günther (Arden) qui se montrait le plus rapide après avoir peu roulé la veille. Il devançait à ce moment de la séance Louis Delétraz (Charouz) et Tadasuke Makino (Russian Time).

Le seul drapeau rouge de la séance intervenait au bout de deux heures. Il était déclenché par Jack Aitken (ART) à l’arrêt...au virage 8 ! Le reste de la séance était surtout consacré à des tours en rythme de course.

Cela permettait à Maximilian Günther (Arden) de se maintenir en tête devant Louis Delétraz (Charouz) et George Russell (ART). En quatrième et cinquième position on retrouvait par Jack Aitken (ART) et Sergio Sette Camara (Carlin).

L’ultime session de ces essais d’avant-saison démarrait enfin sous le ciel de Bahreïn. Le plus rapide à se montrer en piste était les deux pilotes Campos de Luca Ghiotto et Roy Nissany (Campos).

Au bout d’une heure d’efforts, le seul pilote capable de concurrencer le pilote le plus rapide du jour Maximilian Günther (Arden) était Roberto Merhi (MP Motorsport). La majeure partie de cette ultime séance voyait d’ailleurs des pilotes se consacrer à des simulations de course ainsi qu’à des entraînements d’arrêt aux stands.

Les deux derniers drapeaux rouges de cette session de test étaient brandis pour Artem Markelov (Russian Times) et Ralph Boschung (MP Motorsport).

A une vingtaine de minutes de la fin plusieurs pilotes amélioraient leurs chronos pour tenter de s’emparer de la tête. Les deux principales menaces s’avéraient êtres Antonio Fuoco (Charouz) et Nirei Fukuzumi (Arden).

Au final, cette salve d’améliorations en toute fin de séance permettait à Maximilian Günther (Arden) de rester en tête comme le matin. Devant son coéquipier Nirei Fukuzumi, Antonio Fuoco (Charouz), Sergio Sette Camara (Carlin) et Artem Markelov (Russian Times).



F2, Essais Prives et Sakhir Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.