> > > > Espagne - F2 - Course 1 : George Russell entre les gouttes et les VSC

Espagne - F2 - Course 1 : George Russell entre les gouttes et les VSC

La première course du week-end en F2 a été perturbée par la pluie et pas moins de quatre périodes de voiture de sécurité virtuelle. Au final, c'est George Russell qui l'emporte, devant les deux protégés de McLaren, Nyck de Vries et Lando Norris.

© Zak Mauger / FIA Formula 2 - George Russell enchaîne avec sa deuxième victoire consécutive© Zak Mauger / FIA Formula 2 - George Russell enchaîne avec sa deuxième victoire consécutive

Le chemin vers la victoire a été tout sauf un long fleuve tranquille pour George Russell puisque la course n'a même pas été en mesure d'aller au bout du nombre de tours prévus. La raison ? Les quatre périodes de voiture de sécurité virtuelle qui ont été déclenchées, en raison de sorties de piste. Après la course, le Britannique reconnaissait que l'exercice était loin d'être évident : « Il y a eu un certain nombre de VSC, que nous n'avions jamais essayé ou utilisé avant. Nous étions donc un peu à l'aveugle, ce qui a été piégeur pour nous tous. »

La première neutralisation a été déclenchée dès le deuxième virage lorsque Maximilian Gunther s'est retrouvé ensablé dans les graviers. Mais avant cela, Nyck de Vries était parvenu à prendre la tête, devant George Russell et Luca Ghiotto alors qu'Alexander Albon, qui s'élançait en tête, connaissait un envol bien laborieux. L'Italien de Campos ne conservait cette troisième place qu'un tour après la relance des débats puisqu'Alexander Albon entendait bien compenser les places perdues.

Une nouvelle fois, Nyck de Vries eut du mal à contrôler les débats alors qu'il était en tête puisqu'il fut dépassé successivement par George Russell, puis par Alexander Albon. Entre les deux dépassements, une seconde voiture de sécurité puisque Roberto Merhi s'appuyait généreusement sur son coéquipier de chez MP Motorsport, Ralph Boschung, en bout de ligne droite. Le Suisse était contraint à l'abandon après touché les barrières et l'Espagnol était contraint de rentrer aux stands pour changer son aileron avant.

La course fut une nouvelle suspendue pour évacuer la Trident d'Arjun Maini, partie s'échouer dans le virage 5. Les trois pilotes de tête étant partis en mediums, ils ne s'engouffrèrent pas tout de suite dans la voie des stands, à l'inverse de leurs adversaires en tendres, dont le premier des représentants était Lando Norris.

Libres de se battre, Nyck de Vries retrouva sa position sur la grille, en trouvant l'ouverture sur un Alexander Albon en délicatesse avec ses pneumatiques. Il fut très proche de reprendre la tête lors du changement de pneumatiques mais les mécaniciens d'ART Grand Prix furent en mesure de relâcher George Russell juste devant son rival de chez Prema. Celui-ci effectua une première tentative infructueuse, avant de retenter une nouvelle fois sa chance lors du restart lié à la quatrième VSC, provoquée par la collision entre Louis Deletraz et Sean Gelael. Le Suisse fut ainsi reconnu coupable d'avoir provoqué une collision et a été pénalisée de cinq places sur la grille de la course 2.

Au final, Nyck de Vries fut contraint de se défendre face à son acolyte du programme de développement de McLaren, Lando Norris, ce qui permit à George Russell de s'envoler vers sa seconde victoire consécutive, après celle lors de la course Sprint de Bakou.

A noter la formidable remontée d'Artem Markelov, 19ème sur la grille, et qui franchit la ligne en 8ème position, après avoir dépassé son coéquipier dans le tout dernier tour. Il en profite également pour marquer les deux points du meilleur tour en course puisque Nicholas Latifi a dû se contenter de la 14ème et dernière place.

Le classement final est donc :


Au championnat, George Russell remonte en troisième position alors que Lando Norris dispose désormais d'un matelas de 15 points d'avance sur Alexander Albon.

De notre envoyé spécial à Barcelone


F2, Barcelona et Russell Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.