> > > > Monaco - F2 - Course 2 : Fuoco vainqueur dans la pagaille, Norris prend le large au championnat

Monaco - F2 - Course 2 : Fuoco vainqueur dans la pagaille, Norris prend le large au championnat

Le pilote du Charouz Racing a converti sa pole en victoire, après avoir résisté aux assauts de Lando Norris, qui totalise désormais 29 points d'avance sur la concurrence. Équipier de Fuoco, Louis Delétraz prend la troisième place. Seulement la moitié du peloton a rejoint l'arrivée, après de nombreux accidents.

© Laurent Lefebvre / Motors Inside - Antonio Fuoco a maîtrisé la concurrence ce samedi à Monaco© Laurent Lefebvre / Motors Inside - Antonio Fuoco a maîtrisé la concurrence ce samedi à Monaco

Antonio Fuoco a gardé la main de bout en bout. En pole grâce à la grille inversée, l'Italien de l'équipe Charouz Racing s'est adjugé sa deuxième victoire en Formule 2. Le pensionnaire de la Ferrari Driver Academy a quand même lutté pour conserver sa position face à Lando Norris.
Troisième sur la grille, le jeune britannique s'est montré insistant, entre les drapeaux jaunes brandis à la suite des nombreux accidents. Norris prend finalement la deuxième place et se consolera avec cette information de taille : le pilote réserviste de Mclaren creuse l'écart en tête du classement général des pilotes.

Tout s'est joué au départ pour Norris, qui a subtilisé à l'intérieur la deuxième place alors dévolue à Jack Aitken (ART Grand Prix). La course d'Aitken a elle vite tournée au vinaigre, au ralenti dans les premiers virages... et gênant tout le peloton derrière lui. Le pilote deuxième sur la grille a ensuite été contraint à l'abandon.



Derrière, Louis Déletraz (Charouz Racing) a profité de la situation pour passer Arjun Maini (Trident), et monter en troisième place. Le Suisse obtient le premier podium de sa carrière dans l'anti-chambre de l'élite, après un gros coup de chaud face à Artem Markelov (Russian Time) dans le virage d'Anthony Noghès subissant une tentative de dépassement culottée de la fusée russe.
Entre-temps, Artem Markelov s'était hissé au cinquième rang dés la fin du premier tour. Le vainqueur de la course principale s'est ensuite attaqué à Maini pour le gain de la quatrième place. Son dépassement à la Rascasse est le copié-collé de celui réalisé en Formule 1 par Jules Bianchi sur Kamui Kobayashi en 2014. Jugez plutôt !

Le top 5 est complété par Roberto Merhi, également auteur d'un bon week-end en Principauté, après sa troisième place obtenue lors de la course du vendredi.

Crashes en série

Les jeunes pilotes nous ont offert une course marquée par de nombreux accidents. Le principal est l'oeuvre de Sean Gelael au 5e tour,à la sortie du premier enchaînement de la Piscine. Le pilote Prema Racing a décollé sur le vibreur à l'intérieur de l’enchaînement, avant de taper à l'extérieur en sortie. L'Indonésien a arraché tout le flanc gauche de sa voiture et a surtout causé la sortie de la Safety Car, pendant 5 tours. Il ne souffre heureusement pas de blessure particulière.


. Cette course a aussi laissé trois pilotes sur le carreau, d'entrée : Nyck de Vries (Prema Racing), Luca Ghiotto (Campos) et Tadasuke Makino (Russian Time). La faute encore à ce satané embrayage, qui a condamné la course des deux premiers. Comble du comble pour le Japonais, qui était bien parti, avant de heurter la voiture devant lui. Une image assez spectaculaire, mais heureusement pas dramatique : plus de peur que de mal pour les deux pilotes.
Au rayon des accidents, George Russell est malheureusement bien placé ce week-end, avec deux crashes en autant de courses. Cette fois, le Britannique de l'équipe ART a fracassé sa voiture à la sortie de l’enchaînement de la piscine. Une mauvaise publicité pour l'un des espoirs de Mercedes.

Enfin, le dernier incident est survenu au 27e tour, à la chicane de la sortie du Tunnel. Poleman le jeudi, Alexander Albon termine à l'arrêt le samedi. Nouvelle course à oublier pour le Thailandais, qui s'est accroché avec Roy Nissany (Campos), à la lutte pour la onzième place. Des images là aussi spectaculaires, avec un pilote en travers et un autre dans les murs en Tecpro. Un incident qui a profité à Fuoco, franchissant la ligne sous régime de Safety Car.


Norris et Carlin font les bonnes affaires du week-end

Plus jeune pilote de la catégorie, Lando Norris profite de sa régularité pour faire le trou au sommet du championnat. Le voici désormais avec 100 points au compteur, soit 29 de plus que ses deux plus proches poursuivants : Alexander Albon et Artem Markelov, 71 points chacun. Le quatrième au général reste George Russell, malgré son double abandon en Principauté. Carlin bénéficie aussi du zéro pointé d'ART Grand Prix pour s'envoler : 146 points pour Carlin contre 111 pour ART.

La Formule 2 a donc déjà achevé son week-end à Monaco. Les pilotes se retrouveront les 22 et 23 juin prochain, à l'occasion du très attendu Grand Prix de France, sur le tracé du Castellet.


De notre envoyé spécial à Monaco


F2, Monaco et Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.