> > > > George Russell marque de gros points pour l'avenir

George Russell marque de gros points pour l'avenir

En prenant la tête du championnat de F2, George Russell a envoyé un message fort pour l'avenir. Mercedes pourrait le promouvoir en F1 la saison prochaine.

© FIA F2 - George Russel est couvé par Mercedes et Toto Wolff© FIA F2 - George Russel est couvé par Mercedes et Toto Wolff

La perspective d'un duel entre George Russell, protégé par Mercedes, et Lando Norris, soutenu par McLaren, était la tête d'affiche de la saison de F2. C'est le pilote Carlin qui a tiré le premier en remportant la première course, à Sakhir. Mais à date, cela reste son unique victoire dans la catégorie.

A l'inverse, le pilote ART Grand Prix a connu un début de saison beaucoup plus compliquée, perdant de nombreux points à cause de problèmes techniques au départ mais également lors d'un accrochage avec Nyck de Vries.

Ce week-end en Autriche, il a réalisé un week-end quasiment parfait, signant la pole et la victoire lors de la première course, avant de réaliser un départ tonitruant, qui l'a vu remonter en seulement six tours de la huitième place à la seconde.

Interrogé sur cette rivalité, George Russell n'élude pas la question et réaffirme son ambition : « J'étais impatient de rouler contre Lando cette année. Il y a beaucoup d'agitation autour de lui. Je voulais me prouver que j'étais l'un des meilleurs et que j'allais faire mon chemin jusqu'en F1. Si tout le monde pense que c'est l'un des jeunes meilleurs pilotes actuellement, j'ai intérêt de l'affronter. Les gens commencent à réaliser qu'il n'y a pas qu'un seul pilote très doué. Il y a un paquet extrêmement compétitif. »

Ses quatre victoires ne sont pas passées inaperçues et son nom revient de manière de plus en plus insistance pour un baquet en F1 la saison prochaine, notamment s'il remporte bien le championnat.

Cela a le mérite de mettre une saine pression sur Esteban Ocon, qui est jusqu'à présent le jeune pilote en pole position pour être promu au sein de Mercedes, si un baquet venait à être disponible.

Le Français est bien conscient que sa place dans l'équipe, voire en F1 n'est pas assurée. Mais c'est une situation qu'il a déjà connu puisque c'était lui le jeune rookie prometteur que Mercedes a aligné contre sa référence précédente, Pascal Wehrlein. Il en était sorti vainqueur et l'Allemand est depuis retourné en DTM pour la dernière saison de la firme à l'étoile dans la catégorie.

Le grand perdant de cette compétition interne pourrait être Sergio Perez si Mercedes venait à insister, notamment à travers une remise substantielle sur la facture moteur de Sahara Force India, pour pouvoir étalonner ses deux poulains dans le même environnement.

Décidémment, à tous les étages, le marché des transferts 2019 s'annonce des plus chargés.

De notre envoyé spécial en Autriche


F2, Russell et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Parler de pression sur Ocon, c'est beaucoup dire. D'émulation peut-être et encore : le pilote Force India a des objectifs assignés par Mercedes en début de saison, à commencer par prendre le pas sur Perez.

Si quelqu'un peut se sentir menacé, c'est Bottas. Sa pole position vient à point pour lui redonner de l'espace. Toto Wolff va avoir un problème de riche à résoudre avec trois pilotes, à des degrés divers, en capacité d'être en F1 (pour Russell) et dans un baquet de titulaire pour les deux autres.

Quant à Perez, son avenir dépend de ses sponsors mais surtout du devenir de l'équipe car il a encore tout à fait sa place sur la grille.
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
McLaren ne dispose pas d'équipe "associée" mais Lando Norris peut nourrir des espoirs même s'ils sont conditionnés au choix d'Alonso. Les doutes sur Van Doorne ne le sont qu'en dehors de l'équipe qui, les datas en main, sait à quoi s'en tenir sur son pilote. Il m'est difficile de croire que ce garçon si prometteur soit subitement devenu un pilote très moyen.

Pour Russell, l'avenir est plus délicat. Mercedes dispose de trois pilotes, c'est-à-dire que, hormis un départ d'Hamilton, l'effectif est complet.

Par contre, leur statut, à l'un comme à l'autre, les empêchera de briguer un volant Toro Rosso, probablement le plus convoité car le plus disponible si Hartley ne se montre pas sous un meilleur jour.
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.