F1 - Senna chez Williams, rien n'est fait

La lutte est intense pour les derniers sièges disponibles dans la discipline reine et celui de Williams donne particulièrement envie aux laissés-pour-compte du plateau 2011. Bruno Senna affirme pour sa part que tout reste à faire.

Alors qu’on le pensait en pole position pour épauler Kimi Raikkonen en cas de limogeage de Vitaly Petrov, Bruno Senna s’est lui aussi retrouvé sur la touche, faute à la promotion obtenue par un Romain Grosjean finalement soutenu par le pétrolier français Total. Dès lors, Senna, dont les différentes expériences en Formule aussi bien chez HRT en 2010 que chez Lotus Renault GP en 2011 n’ont pas permis de réellement entrevoir son potentiel, est à la recherche d’un baquet pour 2012.

Il ne reste actuellement que deux places disponibles sur la grille de départ de Melbourne, et l’une d’entre elles se trouve à Grove. Très disputée, la deuxième monoplace de l’écurie Williams-Renault pourrait, dans l’état actuel des rumeurs, accueillir aussi bien son ancien locataire, Rubens Barrichello (qui serait parvenu à rassembler cinq millions d'euros), qu'Adrian Sutil (même si la piste semble s’être considérablement refroidie depuis quelques jours) ou Bruno Senna (lui aussi soutenu par de nombreux investisseurs).

Ce dernier affirme cependant, sur sa page Facebook, que rien n’a changé de son côté : « Malgré les quelques rumeurs, ma situation est la même qu’avant. Je n'ai été confirmé dans aucune équipe et je suis toujours en course pour une place en F1. Continuons de nous battre ! » Une position qui contraste avec celle de la fin de l’année 2011, période à laquelle le Brésilien s’était pratiquement résolu à un poste de troisième pilote afin de pouvoir rouler parfois le vendredi.

Les difficultés financières de l’équipe fondée par Franck Williams et Patrick Head laissent à penser que la place pourrait se jouer au pilote qui apporte la plus grosse dot. Au delà de l’aspect financier, l’association entre Williams-Renault et Bruno Senna pourrait permettre à l’écurie britannique de surfer sur la vague de la nostalgie – ce qu’elle avait d’ailleurs déjà fait la saison dernière, en reprenant les couleurs et les motifs des Williams sponsorisées dans les années 1990 par le cigarettier Rothmans –, la dernière monoplace d’Ayrton Senna ayant justement été une Williams motorisée par Renault en 1994.

Publié le 06/01/2012 à 12:50:04.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2012/actualite/12210-F1-Senna-chez-Williams-rien-nest-fait.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.