F1 - Massa et Ferrari veulent confirmer à Montréal

Après avoir réalisé son meilleur week-end depuis le début de saison à Monaco, il y a quinze jours, la Scuderia Ferrari aborde le Grand Prix du Canada consciente que le circuit Gilles Villeneuve sera un test pour une F2012 dont la traction et la vitesse de pointe sont encore des points faibles. Mais à l’occasion du 30ème anniversaire de la disparition de Gilles Villeneuve, la Rossa espère donner de quoi célébrer aux tifosi canadiens.

En montant pour la troisième fois sur le podium cette saison, à Monaco, Fernando Alonso a confirmé le regain de forme tant espéré du côté de Maranello. Mais c’est surtout du côté de la Ferrari frappée du numéro 6 que la satisfaction aura été plus grande, Felipe Massa retrouvant un rang un peu plus décent que celui qu’il occupait depuis le début de saison et se montrant régulièrement dans le rythme des meilleurs : « [A Monaco,] tout au long du week-end, j’ai pu être constant en essais libres, en qualifications et en course, et la voiture était confortable à piloter. J’ai vraiment apprécié l’auto là-bas, ça allait dans la bonne direction pour convenir à mon style et j’espère continuer sur cette dynamique, à commencer par la course au Canada et ensuite jusqu’à la fin de saison, » commente Felipe Massa. Mais le Pauliste a conscience qu’il reste du travail à accomplir et entend pour cela opérer, à Montréal, avec les réglages de Monaco comme base de travail : « Les réglages pour Monaco sont très différents de ceux pour les autres circuits et, même si ce circuit urbain est unique, nous pouvons au moins suivre la direction que nous y avons pris et faire que ça marche sur d’autres circuits. […] Peut-être que c’est la meilleure direction à suivre pour que la F2012 fonctionne avec moi. C’est vrai qu’il y a peu d’endroits qui exercent des forces latérales élevées à Monaco et ça a été un point faible de notre voiture. Nous avons évalué cette approche dans le simulateur mais parfois ce n’est pas facile d’y avoir une réponse claire, ce qui explique pourquoi nous allons expérimenter ça en piste. »

Toujours est-il que son bon week-end monégasque, même teinté d’une certaine insatisfaction de ne pas avoir pu faire mieux encore en qualifications comme en course, a rechargé les batteries du Brésilien qui confie se sentir « indubitablement plus confiant désormais » et assure que si, comme à Monaco, ses ingénieurs et lui trouvent « la bonne direction », il sait ce qu’il peut faire. Et le natif de Sao Paulo espère être en mesure de produire un bon résultat à Montréal pour un Grand Prix qui aura une saveur particulière pour tous les tifosi : « J’aime beaucoup aller au Canada et cette année, avec le trentième anniversaire de la mort de Gilles Villeneuve, ce sera un week-end très important à Montréal. Ferrari a toujours eu beaucoup de soutien ici, en partie grâce à Gilles et ce serait une source de motivation supplémentaire que la Scuderia fasse du bon travail pour les fans. Les Canadiens adorent la Formule Un et Montréal nous accueille très bien, alors espérons que nous pourrons le leur rendre avec un super résultat. »

La même ambition anime Fernando Alonso qui se souvient du roulage effectué par Jacques Villeneuve au volant de la Ferrari 312T4 de son père sur le circuit de Fiorano, le mois dernier : « La commémoration de la mort de Gilles était une journée très spéciale, avec Jacques pilotant la voiture de son père, devant son épouse et sa fille. Maintenant, nous venons courir sur le circuit qui porte son nom et cette ville [Montréal, ndlr] a toujours eu beaucoup de supporters de Ferrari, alors nous voulons bien faire et offrir à nos tifosi ainsi qu’aux fans de Gilles, quelque chose à célébrer. »

La F2012 ne sera cependant pas en terrain favorable à Montréal alors que la traction et la vitesse de pointe, qui y sont importants, ont été le Talon d’Achille de la dernière née de Maranello : « Vous avez beaucoup de chicanes, alors il faut une voiture qui est bonne sur les vibreurs et certains aspects sont en fait similaires à Monaco, la plus grande différence à Montréal étant qu’il faut une bonne vitesse dans les longues lignes droites. Il faut aussi de la traction pour sortir des chicanes et il faut trouver le bon compromis parce qu’on ne peut pas mettre trop d’appuis sur l’auto au risque d’avoir trop de trainée pour les portions rapides en ligne droite, » indique Felipe Massa. Fernando Alonso estime cependant que Ferrari a amélioré sa voiture « dans ces secteurs depuis le début de saison » et que « le Canada sera un bon test à cet égard » : « Espérons que ce week-end nous verrons une Ferrari compétitive et ce sera très important pour nous, pas seulement pour cette course mais aussi pour le reste de la saison. […] C’est dur de dire à l’avance, alors que la saison s’est avérée imprévisible, avec des hauts et des bas pour tout le monde au cours des six dernières courses. Cependant, je ne vois pas pourquoi Ferrari ne pourrait pas être compétitive au Canada, en lutte aux avant-postes. Remporter des courses n’est pas facile, tout comme finir sur le podium, mais la chose importante est de marquer des points et de trouver le bon niveau de consistance. » Mais l’Espagnol, supporter du Real Madrid, aimerait l’emporter afin que l’Espagne n’ait pas à se réjouir que des victoires de la Roja qui débutera l’Euro 2012 de Football ce week-end : « L’équipe de football d’Espagne a été très forte ces deux dernières années et je dois dire qu’ils sont par conséquent favoris pour le tournoi. Si j’arrive à remporter la course dimanche, alors ce sera une journée fantastique, peu importe le résultat en football. »

Mais contrairement aux Casillas, Xavi et autres Ramos qui visent la couronne européenne, le natif d’Oviedo, entend consolider sa position actuelle pour pouvoir prétendre à la couronne mondiale : « Mener le championnat n’est qu’un début, c’est le point de départ parce que l’objectif ultime consiste à mener le championnat après la dernière course, en Novembre. La saison est longue et les six premières courses nous ont apporté suffisamment de points pour être en tête, mais nous savons que nous devons nous améliorer. Nous avons besoin de rendre la voiture plus rapide, de travailler plus dur, tout en ne faisant pas d’erreurs et en trouvant de la constance, ce qui n’est pas la chose la plus facile à faire dans ce championnat. »

Felipe Massa confirme d’ailleurs que la Scuderia n’entend pas baisser de rythme en ce qui concerne le développement de la F2012 : « Nous restons fidèles à nos plans pour améliorer constamment la F2012 parce que le moindre gain en performance peut faire gagner des places sur la grille ou en course, et nous aurons des nouveautés ce week-end. Ça va bien nous occuper le vendredi alors que nous allons combiner préparation de la course et évaluation des nouvelles pièces. Espérons que la voiture sera encore plus forte qu’à Monaco et que je puisse continuer à ramener des points pour aider l’équipe. »

Publié le 08/06/2012 à 12:02:26.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2012/actualite/13314-F1-Massa-et-Ferrari-veulent-confirmer-a-Montreal.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.