F1 - McLaren doit-elle abandonner la MP4-28 et utiliser la MP4-27 de 2012 ?

Au vu des performances affichées par la McLaren MP4-28 en Australie, certains émettent l’idée que McLaren puisse abandonner son concept 2013 pour reprendre le développement la voiture de l’an dernier. Une possibilité, selon Martin Whitmarsh qui indique que McLaren va malgré tout continuer de travailler sur la MP4-28.

A l’heure du premier bilan sur les forces et faiblesses de chacune des écuries, les performances affichées par McLaren en Australie inquiètent et déçoivent. En effet, alors que la réglementation technique n’a que peu évolué entre 2012 et 2013, et bien qu’elle disposait d’une des meilleures monoplaces en fin de saison, si ce n’est la meilleure, l’écurie de Woking a décidé de ne pas se repose sur ses lauriers en effectuant des changements radicaux sur sa monoplace.

Introduisant notamment des suspensions avant à tirants, imitant ainsi Ferrari, l’écurie Britannique semble, comme sa rivale italienne la saison passée, quelque peu perdue avec sa monoplace. Dès lors, certains se demandent si McLaren n’aurait pas plutôt intérêt à revenir en terrain connu et donc à réutiliser la voiture de l’an dernier. Interrogé à ce sujet par Autosport, Martin Whitmarsh, le directeur de l’écurie McLaren, n’écarte aucune possibilité : « C’est possible, mais je pense que le mieux pour nous, à l’heure actuelle, c’est de travailler et de comprendre la voiture. La saison est incroyablement longue : si on veut remporter des courses et le championnat, il faut développer la voiture tout au long de l’année. Nous voulions nous en donner possibilité et probablement que si nous étions restés sur le concept de l’année dernière, nous aurions peut-être été plus forts ici, aujourd’hui, mais nous avons pris une décision. Nous allons travailler là-dessus et nous aurons une voiture qui a davantage de potentiel que l’année dernière. »

L’écurie Britannique prend évidemment le parcours de la Scuderia Ferrari en 2012 comme exemple : « Fernando s’est qualifié à une seconde et demie des meilleurs ici, l’an dernier, et il a presque remporté le championnat, alors il est possible pour une équipe comme nous de combler son retard [mais] je ne sais pas si notre situation est identique à celle qui était la leur, » analyse Jenson Button. « Le fait que les qualifications se disputent sur le sec n’est probablement pas une bonne chose pour nous parce qu’avec la pluie, nous pouvons être plus hauts sur la grille, mais ça peut aussi être bon pour nous afin de voir où nous nous situons. Après la course, nous saurons où nous en sommes, quelles sont nos forces et nos faiblesses car il y en a toujours et il s’agit de savoir combien de chaque. » Et le champion du monde 2009 de conclure : « Nous ne sommes pas là où nous voulions être au début de la saison, ce n’est pas là où nous étions l’année dernière à cette même époque, mais c’est une situation très différente. »

McLaren pourra cependant également s’appuyer sur sa propre expérience puisqu’elle a déjà, dans son histoire récente, retourné à son avantage des situations qui semblaient plutôt mal embarquées. En effet, d’aucun se souviendra qu’en 2009, McLaren avait été l’une des premières "victimes" du changement de réglementation technique avant de finir la saison avec une meilleure monoplace que la Brawn championne du monde et faisait jeu égal avec la Red Bull d’Adrian Newey. En 2011, les essais de pré-saison avaient laissé présager du pire pour Lewis Hamilton et Jenson Button qui, au prix d’une importante remise en question technique, avaient vu la citrouille se transformer en carrosse à l’occasion du Grand Prix d’Australie. L’écurie de Woking allait ensuite empocher six victoires au cours d’une saison ultra-dominée par Sebastian Vettel et sa Red Bull.

Publié le 16/03/2013 à 15:31:03.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2013/actualite/15151-F1-McLaren-doit-elle-abandonner-la-MP4-28-et-utiliser-la-MP4-27-de-2012-.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.