F1 - Japon - Course : Cinq à la suite pour Vettel

Alors que Romain Grosjean, puis Mark Webber ont laissé planer le doute sur la victoire durant une bonne partie de la course, c'est Sebastian Vettel qui s'est de nouveau imposé dans ce Grand Prix du Japon. Mais l'Allemand n'est pas titré, Fernando Alonso finissant 4ème devant Kimi Raikkonen.

Les conditions sont idéales pour ce Grand Prix du Japon qui a vu beaucoup d'erreurs de chaque côté durant les deux premières journées : freinages ratés, problèmes techniques, crashs, les spectateurs ont tout vu. Tous les pilotes sont en pneus options, mis à part Daniel Ricciardo, et Charles Pic, déjà condammé à effectuer un drive-through dans les cinq premiers tours de la course.

Au départ, Romain Grosjean prend la tête de la course suite à un excellent envol. Lewis Hamilton aussi, mais il est au ralenti : l'Anglais n'a plus de pneu arrière droit. Visiblement, c'est l'aileron de Sebastian Vettel qui a causé la crevaison alors que le pilote Mercedes revenait sur la trajectoire. En bas du peloton, Giedo van der Garde et Jules Bianchi se sont heurtés et sont contraints à l'abandon, week-end difficile pour le Français.

Au 6ème tour, belle lutte entre Jenson Button et Kimi Raikkonen qui se battent pour la... dixième place. Le pilote Lotus a raté son départ et doit maintenant réaliser la même performance que la semaine dernière sur une piste qui ne s'y prête pas vraiment. Mais le Finlandais passe l'Anglais à l'aide du DRS. En tête, Romain Grosjean maintient l'écart entre lui et Mark Webber alors que Sebastian Vettel souffre clairement avec sa monoplace. Belle bataille également entre Felipe Massa et Fernando Alonso, le Brésilien résiste ! Lewis Hamilton abandonne peu après, avec presque un tour de retard.

Au 10ème tour, les premiers arrêts ont eu lieu avec Jean-Eric Vergne, Jenson Button et Adrian Sutil. C'est plus tôt que ce qui était prévu par Pirelli, mais il est possible que cela soit à des fins stratégiques, le fameux « under-cut ». Premier arrêt dans le trio de tête qui s'est clairement détaché du reste, Mark Webber pour chausser des pneus durs alors qu'on lui avait demandé quelques tours auparavant de laisser filer Romain Grosjean pour sauvegarder ses pneus. Chez Lotus, on protège la position du Français en rentrant également aux stands, ce qui lui permet de conserver l'avantage sur l'Australien. C'est donc Sebastian Vettel en tête, alors que Nico Rosberg manque d'harponner Sergio Perez et la moitié des mécaniciens Lotus après que Mercedes ait laissé partir son pilote de façon plus que dangereuse.

Au 14ème tour, c'est au tour de Fernando Alonso de s'arrêter tandis que Sergio Perez dépasse Jenson Button au premier virage. Sebastian Vettel abandonne sa place de leader pour chausser des pneus durs, alors que Nico Rosberg est pénalisé d'un drive-through pour sa sortie dangereuse dans les stands. Un peu derrière, Nico Hulkenberg est passé devant les pilotes Ferrari grâce à son arrêt anticipé, Ferrari va retrouver son cauchemar coréen. L'Allemand est dans les échappements de Daniel Ricciardo, le pilote Toro Rosso étant toujours équipé des pneus durs du départ.

Au 20ème tour, l'Australien fait bouchon, ce qui permet à Felipe Massa et Fernando Alonso de revenir. L’Espagnol en profite pour dépasser son coéquipier. Daniel Ricciardo commence à fortement souffrir avec ses gommes et se fait dépasser par Nico Hulkenberg avant le 130R, et par Fernando Alonso dans la ligne droite. Grosse lutte entre Felipe Massa et Esteban Gutierrez, ce qui permet à terme à Kimi Raikkonen de dépasser le Mexicain. Un peu à l'arrière, Nico Rosberg remonte dans le top 10 en déposant Jenson Button, qui passe ensuite aux stands, mais les mécaniciens ont un petit soucis au niveau d'une roue, ce qui fait perdre beaucoup de temps à l'Anglais.

Au 24ème tour, Mark Webber signe le record du tour pour se rapprocher de Romain Grosjean et revient dans la zone DRS, le Français est sous pression, même si le circuit de Suzuka n'est pas le plus favorable aux dépassements. Red Bull décide de faire passer Mark Webber aux stands, pour que l'Australien profite d'un air clair, le trio de tête ayant plus de 25 secondes d'avance sur Nico Hulkenberg, 4ème. Sebastian Vettel en profite pour signer le record du tour, une seconde plus rapide que Romain Grosjean. Et le Français continue en piste, peut-être une stratégie décalée pour une Lotus économe avec ses pneus depuis le début de la saison ?

Au 28ème tour, Sebastian Vettel revient au contact de Romain Grosjean pour la première place tandis que Mark Webber attaque très fort avec la piste dégagée, ce qui lui permet de revenir comme une fusée. Le Français s'arrête peu après, et ressort 3ème tandis que Vettel est en tête. Nico Hulkenberg rentre également aux stands après un très gros freinage à l'entrée de ceux-ci. Daniel Ricciardo est sous investigation pour avoir dépassé Paul di Resta hors piste en partant large dans le 130R : l'Australien est pénalisé d'un drive-through. Fernando Alonso, Esteban Gutierrez et Sergio Perez suivent aux stands, sans savoir s'ils pourront aller au bout. Le Mexicain de McLaren subit lui aussi un problème pour changer la roue arrière droite comme Jenson Button.

Au 34ème tour, Felipe Massa est pénalisé d'un drive-through pour un excès de vitesse dans la voie des stands. Sebastian Vettel est toujours en tête et ne perd pas énormement de temps sur ses deux poursuivants, alors que l'Allemand est encore avec pneus bien plus vieux. Mais c'est Kimi Raikkonen le plus rapide en 1:35:516. Enorme écart entre le trio de tête et les « autres ». Sebastian Vettel, Mark Webber et Romain Grosjean se tiennent en 20 secondes, tandis que Nico Hulkenberg est à 30 secondes du pilote Lotus.

Au 38ème tour, Sebastian Vettel passe aux stands et ressort quelques secondes derrière Romain Grosjean. La fin de course s'annonce animée alors qu'on intime à Sebastian Vettel d'attaquer. Et ca passe pour l'Allemand, qui parvient à dépasser le pilote Lotus en quelques minutes. Grosse lutte pour la cinquième place entre Fernando Alonso et son futur coéquipier Kimi Raikkonen. Dans le peloton, Jenson Button passe aux stands pour chausser les pneus médiums.

Au 43ème tour, Mark Webber effectue son 3ème arrêt pour chausser des pneus médiums et ressort 3ème : le pilote Australien va être en mode attaque maximum pour viser au minimum la deuxième place. En 4ème position, c'est Nico Hulkenberg qui se maintient toujours en résistant à la pression de Fernando Alonso et de Kimi Raikkonen. Sergio Perez rentre également aux stands après un contact avec Nico Rosberg dans la dernière chicane. Le trio de tête s'affole avec les meilleurs tours consécutifs de Mark Webber qui roule bien plus rapidement que son coéquipier et que Romain Grosjean. L'Australien pourrait bien rattraper son coéquipier pour lui disputer la victoire en fin de course.
Après presque une course et demi derrière Nico Hulkenberg, Fernando Alonso parvient enfin à dépasser le pilote Sauber alors que plus loin, Nico Rosberg se débarrasse de Felipe Massa qui sombre peu à peu.

Au 48ème tour, Mark Webber est bien contenu par Romain Grosjean, ce qui fait les affaires de Sebastian Vettel qui creuse petit à petit l'écart pour se construire une 5ème victoire consécutive : exploit que seuls 5 pilotes ont réalisé dans le passé. A cinq tours de la fin, Esteban Gutierrez est dans les points devant Nico Rosberg.

A trois tours de la fin, Romain Grosjean et Mark Webber sont coincés dans les retardataires qui leur font perdre du temps sur Sebastian Vettel. Derrière, Kimi Raikkonen est dans une lutte de haute volée avec Nico Hulkenberg. Chez Mercedes, on demande à Nico Rosberg de dépasser Esteban Gutierrez.

A deux tours de la fin, Mark Webber profite des retardataires pour dépasser Romain Grosjean dans la ligne droite des stands, le Français n'améliorera pas son meilleur résultat de la saison aujourd'hui. Plus loin, Kimi Raikkonen parvient enfin à dépasser Nico Hulkenberg dans la dernière chicane ce qui place les pilotes Sauber 6ème et 7ème.

C'est finalement Sebastian Vettel qui s'impose après être tombé jusqu'à la troisième position ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps. Mark Webber et Romain Grosjean complètent le podium après avoir rendu la course du futur quadruple champion du monde compliquée. Mais cela ne suffit pas pour le titre, car Fernando Alonso est 4ème. Il précède Kimi Raikkonen, Nico Hulkenberg, et un étonnant Esteban Gutierrez. Le jeune pilote Sauber marque ses premiers points de sa carrière devant Nico Rosberg, Jenson Button et Felipe Massa.

Le résultat du Grand Prix du Japon 2013 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelInfiniti Red Bull Racing1h26:00.000
53
2
WebberInfiniti Red Bull Racing+7.100
53
3
GrosjeanLotus F1 Team+9.900
53
4
AlonsoScuderia Ferrari+45.600
53
5
RaikkonenLotus F1 Team+47.300
53
6
HulkenbergSauber F1 Team+51.600
53
7
GutierrezSauber F1 Team+71.600
53
8
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+72.000
53
9
ButtonVodafone McLaren Mercedes+80.800
53
10
MassaScuderia Ferrari+89.200
53
11
di RestaSahara Force India F1 Team+98.500
53
12
VergneScuderia Toro Rosso+1 tour
52
13
RicciardoScuderia Toro Rosso+1 tour
52
14
SutilSahara Force India F1 Team+1 tour
52
15
PerezVodafone McLaren Mercedes+1 tour
52
16
MaldonadoWilliams F1 Team+1 tour
52
17
BottasWilliams F1 Team+1 tour
52
18
PicCaterham F1 Team+1 tour
52
19
ChiltonMarussia F1 Team+1 tour
52
20
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 TeamCrevaison+46 tours
7
21
Van der GardeCaterham F1 TeamAccident+
0
22
BianchiMarussia F1 TeamAccident+
0

Publié le 13/10/2013 à 10:03:11.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2013/actualite/16365-F1-Japon-Course-Cinq-a-la-suite-pour-Vettel.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.