F1 - Romain Grosjean est un pilote convoité

Après avoir démontré vitesse et régularité en 2013, Romain Grosjean accède cette année au statut officieux de leader d'écurie en menant calmement sa barque dans des eaux fort houleuses. Son avenir en Formule 1 pourrait s'annoncer plus doré que prévu.

Au cours d'un baptême du feu peu convaincant en 2009, Romain Grosjean avait disputé sept Grands Prix mais arrivé en cours de saison en plein Crashgate au volant d'une voiture qu'il ne connaissait pas, il n'avait pas obtenu de résultats probants.

Il avait fait ses véritables débuts en Formule 1 en tant que titulaire en 2012. Mais le Franco-suisse avait connu une saison très difficile avec de nombreux accrochages et une suspension d'une course suite à un dangereux accident survenu au Grand Prix de Belgique.

C'est pourquoi en 2013, il avait décidé de se faire entraîner par le coach Benoît Campargue, ancien entraîneur du champion olympique de judo Teddy Riner. Ce changement avait porté ses fruits puisque le pilote franco-suisse avait signé en tout 6 podiums en démontrant une belle régularité en fin de saison dernière.

La transfiguration de Romain Grosjean a tapé dans l’œil de certaines équipes qui étaient prêtes à casser leur tirelire pour le recruter.
En 2014, avec le départ de Kimi Räikkönen et la nouvelle réglementation, le pilote franco-suisse a montré l'étoffe d'un véritable leader en gardant son calme dans une situation difficile au sein d'une écurie Lotus en retard de développement et au budget incertain après les salaires non payés à Kimi Räikkönen, en faisant une grosse part des essais et en marquant les premiers de son équipe dans une voiture diminuée.

Ce nouveau statut place Romain Grosjean dans une situation qui le fait convoiter par plusieurs écuries, sujet qui inquiète Gérard Lopez, le directeur de Lotus. Il s'en confie à Press Association Sport : « Nous n'avons pas le budget de certaines autres équipes, donc nous nous battrons jusqu’à un certain point.
Mais Romain est vraiment heureux ici, il fait partie de la famille, et je ne crois pas qu'il projette d'aller ailleurs.
Avec son pilotage de l'année dernière, quelques équipes sont venues taper à notre porte pour connaître ses projets, et il se produit la même chose cette année. »


Il se félicite des progrès effectués par son poulain : « Je ne dis pas que Romain s'en va, mais ce que je dis que c'est un pilote qui était critiqué, et maintenant les gens disent subitement que c'est un pilote qui pourrait conduire pour à peu près n'importe quelle équipe. »

Alors Lotus pourra-t-il conserver les services de Romain Grosjean ?

Rien n'est moins sûr, d'autant que PDVSA, la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne, pourvoyeuse d'une part substantielle du budget de l'écurie d'Enstone pourrait retirer sa manne si l'on en croit le nouveau ministre des sports vénézuélien Antonio Alvarez.

Publié le 20/05/2014 à 17:57:25.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2014/actualite/17667-F1-Romain-Grosjean-est-un-pilote-convoite.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.