F1 - Horner : Ricciardo fut "probablement un facteur" du départ de Vettel

Christian Horner croit savoir que si Sebastian Vettel est parti vers Ferrari, c'est en partie en raison de la vitesse de Daniel Ricciardo.

Lors de la prochaine saison en 2015, Sebastian Vettel quitte Red Bull F1 où il aura remporté 4 titres de champion du monde pour rejoindre Ferrari. Pourtant la saison 2014 aura été délicate car le pilote allemand n’a remporté aucune victoire, en revanche Daniel Ricciardo a remporté 3 victoires sous les couleurs de Red Bull.

D’après le patron de l'écurie autrichienne, l’élément déclencheur se serait passé du côté du Grand Prix d’Italie où le pilote allemand subissait le dépassement de son coéquipier australien.
Dans une interview à la BBC F1, Christian Horner est revenu sur cet épisode : « Il était énormément frustré après le Grand Prix, après la pause estivale je l’ai vu très distrait et c’était évident qu’il avait quelque chose derrière la tête» s’exprime-t-il.

Le dirigeant anglais estime qu’il était compliqué de retenir Vettel :
« Ferrari devait le courtiser assez fort et autour des courses de Spa et Monza, il a pris la décision de faire quelque chose de différent l’année prochaine » poursuit-il.

Par la suite, Horner se remémore du fait que Vettel a pris une décision définitive entre le Grand Prix d’Italie et le Grand Prix de Singapour en septembre :
« Au moment où il est arrivé à Singapour, il était évident qu’il était une personne différente. Il était plus détendu et on pouvait voir qu’il avait pris sa décision, mais les évènements se sont accélérés quand Alonso a effectivement quitté Ferrari. Donc, non, ce n’était pas une grande surprise » déclare Horner.

Sebastian Vettel entamera la saison 2015 chez Ferrari, au côté de Kimi Raikkonen. Le plus jeune quadruple du monde de F1 voulait changer de décor et souhaitait conduire une Ferrari. L’autre raison est que Michael Schumacher, l’idole de Sebastian Vettel a conduit une Ferrari où il aura remporté 5 titres mondiaux.

Christian Horner revient sur l’empreinte qu’aura laissée Sebastian Vettel chez Red Bull :
« Le moment était bien choisi pour Sebastian, il avait eu une très belle carrière avec nous, il a été chez Red Bull depuis l’âge de 12 ans. Il a remporté 4 championnats du monde, 39 Grands Prix, 45 pole positions, je pense qu’il réfléchissait de la manière suivante 'J’ai aujourd’hui 27 ans, je ne veux pas finir ma carrière sans avoir conduit pour Ferrari et j’ai l’opportunité d’y aller.' Pour tout pilote, l’attrait de Ferrari est très puissant. » poursuit-il.

Horner a déclaré que Vettel a eu des difficultés pour s’adapter aux nouvelles voitures en F1 après l’introduction de moteurs V6 turbo hybrides, des réductions dans l’appui aérodynamique et une restriction de carburant :
« Il n’aimait pas ce que la F1 était devenu et il parlait énormément sur le sujet, il n’aimait pas les moteurs, le bruit, les sensations dans la voiture. Il était assez contrarié à ce sujet lors du début de la saison, mais lorsqu’il s’est rendu compte que rien n’allait changer. Il a commencé à s'y faire Il a travaillé très dur, comme il l'a toujours fait. Il est devenu très frustré, la voiture ne faisait pas ce qu’il souhaitait et bien sûr encore en plus, son coéquipier gagnait quelques courses en performant comme il sait le faire » explique-t-il.

Horner pense que l’interdiction de l’aérodynamique arrière, qui était un domaine dans lequel Red Bull excellait a eu un fort impact sur le pilote allemand :
« Les changements de règles étaient importants et les deux gars qui semblent avoir été les plus affectés sont Seb et Kimi et je pense qu'enlever l'appui arrière a énormément joué en la défaveur de Sebastian » conclut Horner.

Publié le 21/12/2014 à 12:04:24.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2014/actualite/19270-F1-Horner-Ricciardo-fut-\probablement-un-facteur\-du-depart-de-Vettel.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.