Renault ou Honda ? Red Bull retarde le choix de son moteur 2019 d'un mois supplémentaire !

Renault devra finalement attendre le début du mois de juillet pour connaître la décision de Red Bull Racing en vue de la prochaine saison. L'équipe autrichienne veut se laisser le temps de la réflexion pour choisir entre le motoriste français ou Honda.

Il y a moins de dix jours, Cyril Abiteboul affirmait sur notre site que Red Bull devait trancher pour le mois de juin, au plus tard. Trancher, à propos du choix cornélien sur la couverture moteur pour 2019 : Red Bull va t-il continuer avec Renault ou se jeter dans les bras de Honda ? Plutôt confiant, le directeur général l'était peut-être un petit peu trop. Team principal de Red Bull, Christian Horner a annoncé que la décision ne se ferait pas avant quelque semaines : « fin du mois de Juin, début du mois de Juillet. C'est le timing que nous avons toujours évoqué », s'étonne même le dirigeant de l'écurie quadruple championne du monde.

Son choix se justifie de la façon suivante : « nous voulons comparer les deux moteurs au Canada. »
Au passage, Christian Horner semble affirmer que le Red Bull Racing bénéficiera de la version B du moteur Renault, introduite pour le week-end à venir, même si un doute subsiste. « Nous aurons quelques petites évolutions à Montréal. Mais nous souhaitons obtenir le meilleur de celles-ci, c'est très important pour nous. » En l’occurrence, le meilleur n'est peut-être plus du côté de Viry-Châtillon. L'équipe de Milton Keynes scrute avec attention l'évolution du moteur Honda dans la Toro Rosso. Et contrairement aux quatre saisons houleuses avec Mclaren, le clan japonais se fait remarquer par cette année... par sa fiabilité.

Pleased with our reliability again this weekend, Tanabe-san gives us the low-down on Race Day 📝 #F1 #MonacoGP pic.twitter.com/dyoRcfRyDJ

— Honda Racing F1 (@HondaRacingF1) 27 mai 2018

De l'autre côté de la table des négociations, cette décision surprise est forcément regrettée par le boss du Renault Sport F1 Team.« Ils voulaient attendre jusqu'au Canada. Mais il n'y aura finalement pas de révélations : je ne comprends pas ce comportement évasif. »

L'impatience commence à gagner Cyril Abiteboul, qui va bientôt devoir commander les pièces moteur pour l'année prochaine;
« Nous voulons continuer avec Red Bull si ils nous donnent une garantie de trois ans. Nous pourrons ainsi prévoir, investir et développer nos ressources en sécurité. » Mais l'associé de Renault depuis 2007 se fait bel et bien désirer quant à la prolongation ou non de l'union. À n'en pas douter, les performances entrevues à Montréal seront décisives, sur un circuit qui fait la part belle à la puissance du moteur.

Un MGU-K sauvé et une évolution moteur retardée pour Red Bull ? - https://t.co/wLdQNFaFdr
#F1 pic.twitter.com/cDOEVFGyPQ

— Confidential Renault (@Confi_Renault) 31 mai 2018


Publié le 03/06/2018 à 12:15:47.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2018/actualite/22744-Renault-ou-Honda-Red-Bull-retarde-le-choix-de-son-moteur-2019-d\un-mois-supplementaire-.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.