Canada - Qualifications : Sebastian Vettel surgit au meilleur moment

Sebastian Vettel a été en mesure de retrouver le chemin de la pole position à Montréal, devançant Valtteri Bottas et Max Verstappen, qui avait dominé toutes les séances jusqu'à présent. Lewis Hamilton a dû se contenter de la 4ème place.

A l'occasion de cette séance de qualifications à Montréal, les conditions météorologiques étaient parfaites, avec un grand soleil et une température de 23°C.

Max Verstappen a débuté cette séance en tant que grand favori après ses trois premiers meilleurs temps lors des trois séances d'essais libres. Mais dès la première minute de la séance, elle était déjà terminée pour Romain Grosjean puisque le moteur de sa Haas a explosé dans la voie dans les stands alors que le Français prenait la piste pour la première fois.

🚥 GREEN LIGHT 🚥

Q1 is go in Montreal...

And it looks like it's already over for Romain Grosjean 👀#CanadianGP 🇨🇦 #F1 pic.twitter.com/t7RbaDWUeV

— Formula 1 (@F1) 9 juin 2018

Dix minutes plus tard, c'est Marcus Ericsson qui dut mettre un terme prématuré à cette séance, après avoir heurté le mur avec l'avant droit. Projeté en milieu de piste, le Suédois faillit même percuter la Red Bull de Max Verstappen. Le pilote Sauber était donc assuré de s'élancer en 19ème position.

Pour la première fois du week-end, ce n'est pas Max Verstappen que l'on retrouva en tête de la Q1 puisque la Scuderia Ferrari a dominé, avec Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen, juste devant les deux Mercedes et les deux Red Bull.

La bataille pour l'élimination de la Q1 a vu Fernando Alonso se sauver dans sa dernière tentative, remontant à la 14ème position, juste devant son coéquipier Stoffel Vandoorne. C'est malheureusement le Français Pierre Gasly qui fit les frais de cette bataille, échouant à la 16ème position. La déception sera d'autant plus importante que son coéquipier, Brendon Hartley, a terminé cette Q1 en 8ème position.

Les éliminés de la Q1 sont donc : Gasly, Stroll, Sirotkin, Ericsson et Grosjean.

Lors de la Q2, Ferrari et Mercedes ont tenté une stratégie pneumatique décalée, en adoptant les pneumatiques ultra-tendres et non les hyper-tendres. Cela ne semble pas gêner la performance puisque les quatre pilotes sont parvenus à aller plus vite lors de cette seconde phase des qualifications que lors de la première.

Red Bull n'a pas choisi cette option puisque ses deux pilotes se sont élancés avec les gommes les plus tendres. Max Verstappen a alors repris ses bonnes habitudes du début de week-end, en prenant les devants alors que Daniel Ricciardo s'est contenté de la sixième place. Finalement, au dernier moment, l'Australien est parvenu à remonter tout en haut de la feuille des temps, signant même le nouveau record absolu du circuit Gilles Villeneuve.

Par contre, Charles Leclerc est parvenu à se glisser pour la quatrième fois consécutive en Q2. Il s'est même fait le plaisir de devancer à la régulière les deux pilotes McLaren. Fernando Alonso débutera donc son 300ème Grand Prix en 14ème position. Kevin Magnussen a lui été éliminé, terminant devant la Toro Rosso de Brendon Hartley.

BREAKING: ELIMINATED (Q2)

11 MAG
12 HAR
13 LEC
14 ALO 📸
15 VAN#CanadianGP 🇨🇦 #F1 pic.twitter.com/eMxB6qlVfM

— Formula 1 (@F1) 9 juin 2018

Le record de Daniel Ricciardo aura eu une durée de vie très courte puisque Valtteri Bottas a envoyé un très grand message dès sa première tentative en Q3, avec 1:10:857, soit trois dixièmes devant son coéquipier Lewis Hamilton, qui s'est loupé au freinage de l'épingle. Mais Sebastian Vettel est parvenu à aller encore plus vite, pour seulement 81 centièmes. Les Red Bull n'ont pas réussi à hausser leur niveau de jeu puisque Max Verstappen a signé le 4ème temps tandis que Daniel Ricciardo était le dernier du trio d'équipes de pointe.

Lors du dernier assaut, Kimi Raikkonen a commis une erreur dès le deuxième virage, ce qui l'a contraint à lever le pied. Cela lui a coûté cher puisque Max Verstappen et Lewis Hamilton ont été capables d'améliorer, ce qui l'a rejeté en cinquième position. Mais Sebastian Vettel a été en mesure d'encore améliorer son temps et sécuriser une nouvelle pole position.

Derrière, Esteban Ocon est parvenu à signer une très belle huitième place, nettement devant Sergio Perez, qui termine 10ème. Le Français de Sahara Force India s'est donc positionné entre les deux Renault, de Nico Hulkenberg et Carlos Sainz.

That's a wrap for Qualifying!

Barely anything to choose between the top three teams

But Sebastian Vettel claims pole number 54 💪#CanadianGP 🇨🇦 #F1 pic.twitter.com/W84Tcv8xwB

— Formula 1 (@F1) 9 juin 2018

Publié le 09/06/2018 à 21:09:38.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2018/actualite/22755-Canada-Qualifications-Sebastian-Vettel-surgit-au-meilleur-moment.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.