Grande-Bretagne - Course : Vettel en costaud !

Le pilote Ferrari remporte une course à l'issue excitante, après un dépassement sur Valtteri Bottas à cinq tours de l'arrivée. Accroché par Kimi Raikkonen au départ, Lewis Hamilton a accompli une folle remontée jusqu'à la deuxième place. Le Finlandais de la Scuderia décroche la troisième place devant Bottas, lors d'une course marquée par le violent crash d'Ericsson et un accrochage Grosjean-Sainz.

Scénario étonnant pour une course folle, marquée par la victoire de Sebastian Vettel, la quatrième personnelle en 2018. Menacé avant le départ, Hamilton est battu sur ses terres, après quatre victoires consécutives à Silverstone. Le local de l'étape n'avait cependant imaginé tel scénario pour une défaite.

90 minutes auparavant, le départ avait été donné, toujours avec des conditions météorologiques estivales, 26 degrés dans l'air, et 51 sur la piste. Un coup d'envoi avec dix-sept voitures sur la grille, et trois depuis les stands : la Toro Rosso de Brendon Hartley, accidenté depuis la FP3, et les deux Williams en proie à des gros problèmes aérodynamiques au niveau de l'aileron arrière, hier en qualifications.

Raikkonen pousse Hamilton dehors au départ !

Mal élancé, Lewis Hamilton a d'emblée perdu le bénéfice de sa pole. Dépassé par Vettel et Bottas à l'intérieur de la trajectoire, le Britannique s'est fait harponner par la Ferrari de Raikkonen, qui l'a envoyé en tête à queue au freinage du troisième virage. Retombé en dix-septième position, le quadruple champion du monde a laissé filé Vettel en tête, et s'est retrouvé contraint à mener une course d'attaque dans le peloton. Le Finlandais était quant à lui pénalisé par les commissaires de dix secondes lors de son arrêt aux stands.

#BritishGP 🇬🇧 | T 1/52 [REPLAY]

Le contact Räikkönen / Hamilton au virage 3 💥👀#F1 pic.twitter.com/AKaUVb6Gf1

— Secteur F1 🏎 (@Secteur_F1) 8 juillet 2018

Derrière Vettel, Bottas et Verstappen prenait possession du top 3. En poursuivants, dans cet ordre : Raikkonen, Ricciardo, Hulkenberg, Leclerc, Ocon, Sainz et Magnussen. A noter, la remontée incroyable de Carlos Sainz, qui a glané sept positions dans le premier tour !

Le départ a été chaotique dans l'ensemble, également marqué par le tête à queue de Pérez, qui après avoir touché Alonso, s'est retrouvé sur la trajectoire des deux Williams, qui sortaient tout juste de la ligne des stands ! Sous investigation par les commissaires, Romain Grosjean était tenu responsable d'une autre collision, avec son équipier Magnussen. Le Français était retombé en 14e position.

A near-miss for Perez and the pit-lane starting Williams cars 👀#BritishGP 🇬🇧 #F1 pic.twitter.com/B86TlHgHc5

— Formula 1 (@F1) 8 juillet 2018

Les premiers tours de course étaient focalisés sur la remontée de Lewis Hamilton, revenu dans le top 10 dés le 6e tour. Motivé devant les siens, le pilote Mercedes enchaînait les dépassements sans coup férir, en passant notamment deux pilotes en deux tours dans le même virage de Stowe, Leclerc et Hulkenberg. Le Britannique prenait la sixième place dés la fin de la 10e boucle !

Works Renault v works Mercedes - and it looks like the Renault is at half throttle, so easy for Hamilton to blast past
LIVE on Sky F1 & Sky One
📺 Sky Go: https://t.co/fxH131oxfk
🗒️ Blog: https://t.co/SzGssXnjAZ #SkyF1 #F1 #BritishGP pic.twitter.com/UYwBZalD7o

— Sky Sports F1 🏎 (@SkySportsF1) 8 juillet 2018


La remontée d'Hamilton, cible des regards

Le coupable de sa descente aux enfers passait quant à lui aux stands : Raikkonen troquait ses pneumatiques tendres au 13e tour pour des gommes médiums. Il ressortait en dixième position. Attaque totale lors de sa remise en piste, le pilote le plus rapide du moment dépassait successivement Ocon, Leclerc et Hulkenberg : "Iceman" pointait au sixième rang au 20e tour. Peut-être dépassé par sa future voiture 2019, Charles Leclerc subissait une tuile lors de son arrêt aux stands. Obligé d'immobiliser sa voiture à la sortie, le Monégasque était victime d'une roue arrière mal serrée. Fin de la belle série de résultats pour Leclerc, après trois entrées consécutives dans les points.

En tête, Sebastian Vettel effectuait son changement de gommes au 20e tour. Sans surprise, son choix s'était porté sur les gommes médiums. Petit paradoxe, il ressortait trois secondes devant Hamilton, toujours sur son premier relais. Le champion allemand reprenait la tête du Grand Prix dés le 21e tour, après l'arrêt effectué par Bottas. Le Finlandais bénéficiait de la couse d'équipe, Hamilton laissant passer son équipier, à la chasse de Vettel.

Le pilote frappé du numéro 44 attendait quant à lui le 26e tour pour effectuer son arrêt. Il repartait en sixième position, une place déjà bien assurée, avec 40 secondes d'avance sur la septième place de Nico Hulkenberg, en bataille avec Ocon. Drôle de pari au passage pour le pilote Renault, le seul à évoluer en pneumatiques dures (les gommes à bande bleue)... avec son équipier Carlos Sainz, aux prises avec Magnussen pour la dixième place.

A 20 tours de l'arrivée, Hamilton avait gagné une position, après le deuxième arrêt -inattendu- de Daniel Ricciardo, qui avait chaussé des pneumatiques tendres.

Un crash, un accrochage et un regroupement excitant Mercedes-Ferrari

Nouveau rebondissement dans cette course britannique, avec l'accident spectaculaire de Marcus Ericsson au passage du premier virage, celui de la fameuse zone DRS. A la poursuite de Pérez pour la 13e place, le Suédois n'avait pas enlevé le DRS : décrochage violent de l'arrière de la Sauber et un crash heureusement sans blessure pour le pilote. Mais la voiture de sécurité montait en piste !

Vettel en profitait pour passer aux stands, et enfiler un nouveau jeu de pneumatiques tendres. Mais Bottas n'était pas rentré : le Finlandais prenait donc la tête, derrière la voiture de sécurité. Verstappen, Raikkonen, Ricciardo avaient également changé leurs gommes, à l'inverse d'Hamilton, Ricciardo ou Hulkenberg.

#BritishGP 🇬🇧 | [REPLAY]

Ericsson dans le mur au premier virage, il a oublié de refermer son DRS 💥👀#F1 pic.twitter.com/AdtpHC7tBo

— Secteur F1 🏎 (@Secteur_F1) 8 juillet 2018


Conséquence de l'accident, Hamilton se retrouvait derrière Vettel au moment de la remise en action au 37e tour. Mais le Britannique regardait surtout dans ses rétroviseurs, avec un Verstappen menaçant... et un Raikkonen très courageux, tentant un dépassement, sans réussite. Mais cette belle manœuvre a été occultée quelques secondes plus tard par un accrochage entre Grosjean et Sainz dans le virage de Copse. Le Français est à première vue fautif en perdant le contrôle de sa Haas, puis en harponnant la roue arrière droite de la Renault. La voiture de sécurité faisait son retour en piste.

SAFETY CAR (LAP 39/52)

Grosjean and Sainz make contact at the super fast Copse corner

Both spin out into the gravel 😬#BritishGP 🇬🇧 #F1 pic.twitter.com/2E1yKeeaX9

— Formula 1 (@F1) 8 juillet 2018



Une manœuvre courageuse et Vettel vers la victoire !

Valtteri Bottas relançait une nouvelle fois la course au 42e tour. Immédiatement, Sebastian Vettel tentait un dépassement dans la courbe à gauche de Brooklands. Le Finlandais résistait de justesse. Pour la quatrième place, Raikkonen faisait la peau à Verstappen dans la ligne droite vers Stowe. Le champion du monde 2007 revenait comme une balle sur Hamilton, les quatre voitures de tête jouaient la victoire !

Pour Vettel, il fallait mettre ses menaces à exécution, avant que la dégradation de ses gommes ne soit trop importante. Le 47e tour était le bon ! Blotti dans l'aspiration de Bottas, l'Allemand déboîtait au bon moment dans la ligne droite avant Brooklands. Un dépassement magnifique, imité un tour plus loin par Hamilton. Les chefs de file Ferrari et Mercedes prenaient les deux premières positions de la course !

LAP 47/52

VETTEL LEADS! He squeezes past Bottas at Turn 6 💪#BritishGP 🇬🇧 #F1 pic.twitter.com/60qIV4johi

— Formula 1 (@F1) 8 juillet 2018

Pour Bottas, le calvaire continuait jusqu'au bout : en difficulté avec ses gommes, il perdait la troisième place devant Raikkonen. Le quatuor restait néanmoins inchangé jusqu'à l'arrivée : Sebastian Vettel empoche une victoire spectaculaire, la première de la Scuderia Ferrari à Silverstone depuis 2011 ! Avec cette 51e victoire, le pilote rattrape Alain Prost au palmarès de la Formule 1.

Siiiiiiii!!!! #Seb5 #BritishGP pic.twitter.com/1vihiDHbuS

— Scuderia Ferrari (@ScuderiaFerrari) 8 juillet 2018

Le classement de la course se déroule comme suit, marqué par l'abandon de Verstappen en fin de Grand Prix. Deux pilotes français rentrent dans les points, Esteban Ocon et Pierre Gasly, même si le pilote Toro Rosso devra s'expliquer devant les commissaires pour sa manœuvre face à Pérez lors du 51e tour. Fernando Alonso tire encore le plein bénéfice d'un scénario de cette course, en décrochant la huitième place.

🏁 CLASSIFICATION (LAP 52/52) 🏁

Your full results* from a Silverstone stunner!

*Incident involving Gasly and Perez under investigation#BritishGP 🇬🇧 #F1 pic.twitter.com/rqx4aYL3VM

— Formula 1 (@F1) 8 juillet 2018



Au classement général, Vettel totalise désormais 171 points, huit points devant Hamilton et 47 devant Raikkonen en troisième place. Chez les constructeurs, Ferrari creuse l'écart et compte désormais 20 points d'avance sur Mercedes : 287 contre 267 points pour les deux équipes. A 68 points, Red Bull est lâché. Les tendances se dessinent pour la fin de saison...

Publié le 08/07/2018 à 16:48:13.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2018/actualite/22823-Grande-Bretagne-Course-Vettel-en-costaud.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.