Présentation - GP Allemagne : Ferrari mettra-t-elle Mercedes à l'Allemande à domicile ?

La Formule 1 est de retour après une pause de deux semaines bien méritée, suivant une série inédite de trois courses consécutives. Le plateau s’installera à Hockenheim ce week-end pour le retour du Grand Prix d’Allemagne après une pause d’un an et une victoire de Lewis Hamilton alors que l’enfant du pays Nico Rosberg avait signé la pole position.

« Hockenheim est un circuit amusant où j'ai toujours apprécié aller. Mon meilleur souvenir est probablement la bataille que j'ai eue ici avec Alonso en 2014 et que j'ai adoré. Le virage 1 est super rapide et la piste est favorable aux dépassements. La section du stadium est aussi rapide avec un grand gauche où il faut être courageux. Même aux alentours, c'est une bonne piste sur laquelle j'ai toujours bien roulé et que j'ai toujours appréciée. La foule allemande est formidable, la bière allemande est bonne et bien sûr, j'attends toujours encore plus de Schnitzel. »

Voici la description du lieu que nous offre Daniel Ricciardo, toujours aussi enthousiaste quand il s’agit d’évoquer les divers circuits du championnat. Il est vrai que le circuit d’Hockenheim est plutôt un tracé conçu pour la vitesse. Le premier virage du circuit se prenant à fond avant un enchaînement rapide amenant sur une longue et droite courbée.

C’est à partir du deuxième secteur que les opportunités de dépassement se présentent notamment au niveau de l’épingle du virage six. Le reste du circuit est un peu plus sinueux avec la célèbre section du stadium qui permet plusieurs trajectoires grâce à son banking (surélévation de la piste). Il sera intéressant de voir quelle sera la tolérance de la FIA concernant les limites de piste, sur un circuit où comme à Silverstone les dégagements en bitume sont nombreux.

En tout cas cette manche à domicile pour Mercedes sera peut-être l’occasion pour la marque à l’étoile de se rattraper après un Grand Prix de Grande-Bretagne qui n’aurait pas dû lui échapper. Mais, l’opportunité pourrait être belle pour Ferrari d’enchaîner une seconde victoire, sur les terres de l’écurie championne du monde en titre, et de semer le doute dans la tête des pilotes et des dirigeants de Mercedes.

Le tour du propriétaire

We're skipping compounds for the #F1 Grand Prix that skips years!
Welcome back #GermanGP, time to see how things have changed: https://t.co/epOzpuniR5 pic.twitter.com/6biwhTe6v3

— Pirelli Motorsport (@pirellisport) 16 juillet 2018



Comme lors des deux courses précédentes, une troisième zone de DRS a été ajoutée au circuit. Cette nouvelle zone se trouvant dans la ligne de départ arrivé. Le point de détection qui commande les zones de DRS sur la ligne départ et entre le virage 1 et 2 se situe entre le virage 16 et 17, avec un point d’activation à la sortie virage 17 pour la première zone et un second à la sortie du premier virage pour la deuxième. Et enfin, la troisième zone où le DRS sera disponible se trouve sur la ligne droite courbée entre les virages 4 et 5, avec un point d’activation située quelques mètres après un point de détection qui est placée à la sortie du virage 4.



Pour la postérité

A l’origine la première version du circuit d’Hockenheim datant de 1939, servait de piste d’essais pour Mercedes-Benz. Le premier tracé mesurait huit kilomètres et était formé de deux longues lignes droites courbée associées à deux longs virages à chaque extrémité. Après plusieurs années de difficultés dues principalement à la seconde guerre mondiale ainsi qu’à ses conséquences, et alors que le circuit du Nurburgring est privilégié pour l’organisation du Grand Prix d’Allemagne, Hockenheim est rénové grâce à une compensation financière payée par le gouvernement Allemand, en dédommagement de la construction d’une autoroute à travers le circuit.

Le nouveau circuit traversant la forêt adjacente en passant par la célèbre section du Stadium pour permettre d’abriter de grandes tribunes. Mais c’est surtout à partir de 1977 que la Formule 1 revient sur le circuit situé au sud-ouest de l’Allemagne non loin de la frontière Française. Cette consécration arrive après le terrible accident subi par Niki Lauda au Nurburgring l’année précédente. Bien que moins dangereux que le tracé de l’enfer vert, cela n’empêche pas Patrick Depailler d’y perdre la vie lors d’essais organisés sur la piste en 1980. C’est alors qu’une chicane est installée pour casser la vitesse dans la longue ligne droite d’Ostkurve.



La version actuelle du circuit date de 2002, où la section passant par la forêt a été supprimée et le tracé profondément modifié. Cela avait d’ailleurs entraîné de grandes protestations de la part des fans avant d’être adopté par la plupart d’entre eux. Les succès rencontrés par les héros locaux Michael Schumacher, Sebastian Vettel et Nico Rosberg ont rendu ce Grand Prix populaire, bien que la fréquentation ait fortement diminué lors des dernières éditions. Une alternance avec le circuit du Nurburgring a d’ailleurs eu lieu ces dernières années avant d’être supprimé récemment.



La dernière édition en date lors de la saison 2016 avait vu Nico Rosberg décrocher la pole position devant son public sans pouvoir la convertir en victoire en course à cause d’un mauvais départ. Le podium avait été complété par les deux pilotes Red Bull qui étaient déjà à l’époque Daniel Ricciardo et Max Verstappen. Cette course s’était d’ailleurs avérée assez terne.

Tarmac et mistral

More #Fit4F1 purple on the way! #GermanGP 🇩🇪 https://t.co/TAfkYiR0Hc pic.twitter.com/HyccYl8IRG

— Pirelli Motorsport (@pirellisport) 10 juillet 2018



Pour le retour du Grand Prix d’Allemagne après un an d’absence, Pirelli a fait le choix d’amener ses pneus médiums, tendres et ultras tendres à Hockenheim. A noter que le manufacturier a fait le choix de sauter une gamme de pneus pour apporter de nombreuses solutions stratégiques aux écuries, comme plusieurs fois déjà cette saison. Comme à l’habitude la gamme la plus dure a été très peu plébiscitée par les pilotes qui ont préférés opter pour une grande allocation de pneus ultras tendres allant jusqu’à 10 trains pour les pilotes Renault.

Concernant les conditions atmosphériques au-dessus du circuit Allemand, la journée de vendredi sera la plus chaude du week-end avec 32 degrés au thermomètre accompagné d’une légère couverture nuageuse. Pour la journée de samedi, la troisième séance d’essais libres devrait être épargnée par les averses, (28 degrés) mais il existe une forte probabilité de chutes de pluies lors de la séance de qualification. Enfin, la course devrait se dérouler sous un temps sec et une température de 28 degrés avec quelques passages nuageux.

Le programme TV !

Extrait du Jeux F1 2013

Publié le 18/07/2018 à 09:40:00.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2018/actualite/22835-Presentation-GP-Allemagne-Ferrari-mettra-t-elle-Mercedes-a-l\Allemande-a-domicile-.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.