Bilan mi-saison : Williams, à la recherche du temps perdu

En seulement quelques saisons, Williams est passée de troisième force du plateau à une abonnée des dernières lignes des grilles de départ. Une situation inquiétante pour cette équipe historique de la Formule 1, qui ne semble pas prête à améliorer dans les mois à venir.

10ème au championnat des constructeurs : 4 pts



Plus que jamais, au moment d’évoquer la descente aux enfers de l'équipe Williams les chiffres parlent d'eux-mêmes : 3ème du championnat constructeurs en 2014 et 2015 avec respectivement 320 et 257 points, puis 5ème en 2016 et 2017 avec 138 et 83 points. En 2018, l'écurie britannique pointe à la 10ème et dernière place avec 4 points à la mi-saison.

Le chamboulement dans la direction de l'équipe avec la prise de pouvoir de Claire Williams et l'arrivée de Paddy Lowe à la direction technique ont été trop lourds à digérer pour une équipe qui était déjà sur la corde raide d'un point de vue financier. Dernier véritable indépendant avec Force India à ne bénéficier d'aucun appui d'un grand constructeur (comme Sauber ou Haas avec Ferrari), Williams paye le prix d'un manque flagrant de moyens pour développer sa voiture et trouver des solutions à son manque de performances.

Si on ajoute à cela la relative inexpérience de sa paire de pilotes - même si Lance Stroll a déjà une saison dans les jambes, Williams joue avec le feu et perd surtout en crédibilité auprès de ses partenaires. Son sponsor titre, le groupe Martini a déjà choisi de quitter le navire l'an prochain, faute de résultats.

Les pilotes



Avec le départ de Felipe Massa, Lance Stroll (18ème, 4 pts) a du logiquement prendre le rôle de leader dans l'équipe. Mais cette situation ne sied pas vraiment au jeune canadien, qui manque cruellement de bagage technique pour donner une orientation claire et efficace à ses ingénieurs. En plus, les rumeurs de plus en plus précises concernant la volonté de son père, Lawrence, de racheter Force India pour y placer son fils ne donnent pas une bonne image du jeune homme de 19 ans et de son degré d'implication au sein du projet Williams.

What. A. Race.

Lance crosses the line in P8. A solid effort in a chaotic race.#AzerbaijanGP #F1Baku pic.twitter.com/bS01rPsIDX

— WILLIAMS RACING (@WilliamsRacing) 29 avril 2018



De son côté, Sergey Sirotkin (non classé, 0 pt) vit une première année des plus compliquées. Clairement sous la pression du troisième pilote, l’expérimenté Robert Kubica qui n'attend plus qu'un feu vert de l'équipe pour enfiler une combinaison de titulaire, le pilote russe n'arrive pas à démontrer son véritable potentiel, si ça n'est à de rares occasions, comme lors des qualifications, où il éclipse son équipier. Son manque d'expérience est évidemment préjudiciable à son équipe mais là n'est sûrement pas la priorité pour Williams. Statistique gênante, il reste à cette étape de la saison le seul pilote du plateau à ne pas avoir inscrit le moindre point : les chiffres sont, eux, impitoyables.
Face à face... Score
1En Qualifications7-4 pour Sirotkin
2En Course6-5 pour Sirotkin *

* : la statistique ne prend pas en compte les cas de double abandon (en Allemagne ici)

PiloteQualifications : nombre de top 10Qualifications : meilleure placeCourse : nombre de top 10Course : meilleure placeNombre de points au championnat
1Lance Stroll011ème (Azerbaïdjan)18ème (Azerbaïdjan)4
2Sergey Sirotkin012ème (Azerbaïdjan et Allemagne)013ème (Autriche)0


La suite de la saison



Difficile de croire que Williams pourra éviter la lanterne rouge des constructeurs à l'issue du dernier Grand Prix à Abu Dhabi. D'autant plus que les instances dirigeantes de l’équipe, Claire Williams en tête, ont déjà fort à faire pour la survie de l'écurie. La possible fuite de Lance Stroll et de ses mallettes de dollars vers Force India pourraient également fragiliser l'entreprise de Grove, qui avec Paddy Lowe à la tête du département technique, possède encore un gros atout dans sa manche. Pour l'instant...

"The car didn't feel that bad, but today is where we are and it's the limit of what we can achieve."

Hear from Sergey, Lance and @paddylowe following today's difficult qualifying session 🇫🇷

👉 https://t.co/8JjsSIttha#FrenchGP #F1 pic.twitter.com/l4T8N0h8oF

— WILLIAMS RACING (@WilliamsRacing) 23 juin 2018


Publié le 06/08/2018 à 17:32:31.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2018/actualite/22884-Bilan-mi-saison-Williams-a-la-recherche-du-temps-perdu.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.