Mercedes a abattu ses cartes de stratégie

Afin de maximiser les chances de titre de Lewis Hamilton, Mercedes a été contraint de prendre ses responsabilités et de passer des consignes d'équipe afin de laisser passer Lewis Hamilton. Une décision logique.

Depuis cet été, les choses sont claires chez Mercedes : il y a clairement un numéro 1 chez Mercedes et il s'agit de Lewis Hamilton. Déjà en Hongrie, Toto Wolff, le directeur de l'équipe, avait indiqué que Valtteri Bottas était un coéquipier parfait mais ne voulait pas assumer que celui-ci était au service du Britannique.

A Monza, second épisode dans la saga Mercedes lorsque les stratèges de Mercedes ont laissé en piste Valtteri Bottas afin de le laisser devant Kimi Raikkonen et ainsi favoriser le retour. Ayant détruit ses pneumatiques en suivant son compatriote, le Finlandais de Ferrari ne pourra alors rien faire lorsque Lewis Hamilton porta une attaque.

Mais en Russie, le muret des stands a été contraint de recourir au dernier étage de la stratégie, en ordonnant au pilote n°77 de laisser passer son coéquipier. Cependant, les dirigeants de l'équipe se réfugient officiellement derrière une sombre histoire de blistering sur les gommes du Britannique, victime d'une mauvaise stratégie de l'équipe qui l'a fait ressortir des stands derrière son rival pour le titre.

Pourtant le Finlandais a opté de ne pas se taire dans les derniers tours en demandant à son équipe qu'est-ce qu'il était prévu pour l'arrivée alors que le doublé de l'équipe était assuré. Il a alors été décidé de figer les positions et de ne pas effectuer une nouvelle inversion des positions.

Prouvant le malaise au sein de l'équipe vis-à-vis du pilote finlandais, Lewis Hamilton a tenu à ne pas célébrer particulièrement cette victoire, le faisant monter sur la première marche du podium avec lui et lui proposant même d'échanger leur coupe. Il a ainsi reconnu à demi-mot que cette 70ème victoire n'était pas la plus méritée : « En fait, c'était une journée quelque peu difficile. Valtteri a été un vrai gentleman de me laisser passer. Normalement lorsque nous faisons un doublé, nous sommes ravis. Valtteri méritait de gagner mais aujourd'hui c'était un vrai travail d'équipe. »

L'expression du Finlandais sur le podium était plus explicite que des milliers de mots.

Penny for your thoughts, @ValtteriBottas #RussianGP 🇷🇺 #F1 pic.twitter.com/bF45OWcus4

— Formula 1 (@F1) 30 septembre 2018

Si on peut estimer qu'une telle décision ne grandit pas le sport, elle est somme toute logique. En effet, l'écart de performance entre Mercedes et Ferrari s'est nettement resserré cette saison. Si Lewis Hamilton compte ce soir 50 points d'avance à cinq courses de la fin, il le doit principalement aux nombreuses erreurs de Sebastian Vettel et de Ferrari. Mercedes ne veut donc prendre aucun risque : si au soir d'Abu Dhabi, Lewis Hamilton venait à perdre le titre pour cinq points, tout le monde ne manquerait pas de pointer du doigt la course de Sotchi.

Dans ce contexte, on comprend pourquoi Mercedes a fait le choix de conserver le pilote plutôt que de faire le pari de la jeunesse avec Esteban Ocon.

Publié le 30/09/2018 à 17:27:10.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2018/actualite/22955-Mercedes-a-abattu-ses-cartes-de-strategie.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.