France : les tops et les flops de la rédaction

Au lendemain du Grand Prix de France sur le Circuit Paul Ricard, il est désormais temps de débattre sur les principales satisfactions et déceptions de ce week-end tricolore.

Les tops



L'organisation du Grand Prix de France

Les organisateurs du Grand Prix de France avait totalement raté leur plan mobilité l'an passé. Ils se devaient de réagir et force est de constater, que toutes les mesures prises pour éviter le chaos de la précédente édition, ont été efficaces.
Certes, la fréquentation durant le week-end a été moins importante (aux alentours de 30 000 spectateurs en moins), mais les systèmse de navettes (rapidement complet) et les nouveaux sens de circulation ont largement contribué à la fluidité du trafic aux alentours du circuit. Défi réussi donc pour l'organisation !

The journey into @GPFranceF1 is simply 😍😯#FrenchGP 🇫🇷 pic.twitter.com/R4pTBY8Spe

— McLaren (@McLarenF1) 22 juin 2019



Lewis Hamilton, forcément

Comment blâmer un pilote au sommet de son art ? La course a été soporifique pour le public, le champion britannique l'a volontiers reconnu en conférence de presse. Mais il a également demandé à ce que le pilotes ne soient pas pointés du doigt pour le manque de spectacle et de plutôt se tourner vers ceux qui écrivent les règlements, techniques et sportifs.
En attendant, Lewis a été impérial le samedi et le dimanche, réussissant à dégouter Valtteri Bottas qui pensait pourtant pouvoir concurrencer son coéquipier après des essais libres convaincants.
Hamilton est au sommet de son art et il sera très difficile de lui contester le titre cette année.

Say ’Fromage’ everyone! 😃 🧀 #FrenchGP pic.twitter.com/ax1zaa5N7H

— Mercedes-AMG F1 (@MercedesAMGF1) 23 juin 2019



L'équipe McLaren renait de ses cendres

Écurie cliente Renault, McLaren a pourtant terminé son week-end devant l'équipe d'usine. Les monoplaces oranges ont retrouvé de la vigueur dans la fournaise varoise et Carlos Sainz et Lando Norris n'ont fait aucune erreur pour rapporter de gros points à leur équipe en se plaçant en position de meilleures des autres et en se permettant même le luxe de devancer une Red Bull.
Seul bémol dans ce week-end quasi parfait, la panne hydraulique de Lando Norris en fin de course qui prive les hommes de Woking d'un résultat encore meilleur. Mais le jeune pilote britannique a tout de même été élu pilote du jour par les spectateurs, ce qui n'était plus arrivé à un pilote McLaren depuis Fernando Alonso au Grand prix d'Abu Dhabi l'an passé, mais plus pour saluer sa dernière course en Formule 1 que pour sa performance en piste.

A great weekend but disappointing in the end for the F1 rookie 😬#FrenchGP 🇫🇷 #F1 pic.twitter.com/zLcefNY3MZ

— Formula 1 (@F1) 24 juin 2019



Les flops



La chicane Nord du Circuit Paul Ricard

La ligne droite du Mistral est l'un des endroit les plus emblématique de la piste varoise. Avec le retour de la Formule 1 l'an passé, la FIA et la direction de course ont décidé de couper cette longue ligne droit par une chicane afin de faire ralentir les monoplaces pour des raisons de sécurité, avant le virage très rapide du Beausset.
Mais pourquoi donc faire ralentir des monoplaces qui, en course, ne vont déjà même pas au maximum de leur potentiel, trop restreintes par la gestion des pneumatiques et de l'essence.
Certains argueront cependant que ce virage permet une nouvelle zone de dépassement, mais la lutte en fin de course entre Daniel Ricciardo et Lando Norris a prouvé les limites de ce raisonnement.
Le Team Principal de Mercedes, Toto Wolff, serait plutôt de cet avis : « Le niveau de divertissement des courses dépend largement de ce que fournissent les circuits. eut-être que ça vaudrait le coup de retirer la chicane au milieu de la ligne droite. Je pense vraiment que ça aiderait. »

#Charles16 and #Seb5 both improved their times: 1:31.118 and 1:31.452 #FP3 #FrenchGP 🇫🇷 pic.twitter.com/b9nBNTtZ7a

— Scuderia Ferrari (@ScuderiaFerrari) 22 juin 2019




Pierre Gasly n'y arrive toujours pas

Le Français aurait bien aimé profiter de son Grand Prix à domicile pour enfin combler l'écart avec son coéquipier Max Verstappen. Malheureusement, tout a été de mal en pis pour le Rouennais. Un composé de gommes plus Tendres que le Néerlandais le samedi ne lui permettra pas de le devancer et l'aura surtout mis en difficultés pour la course.
Le pilote Red Bull a semblé perdu dans ses réglages à tel point qu'il a fait de profondes modifications sur son set-up avant les qualifs alors qu'il se comportait plutôt bien en essais libres.
L'équipe autrichienne cherche à savoir si un loup se cache dans la monoplace du Français. Si tel est le cas, cela pourrait relancer sa saison, dans le cas contraire...attention !

🗣 "It was a long, difficult day." @PierreGASLY on the #FrenchGP 🇫🇷👉 https://t.co/1XXG8j2T2A #F1 pic.twitter.com/yYJcAblk69

— Aston Martin Red Bull Racing (@redbullracing) 23 juin 2019



Le sens du spectacle en Formule 1

La Formule 1 a vécu un week-end noir en terme de spectacle. Archi-domination d'une seule équipe puis d'un seul pilote en course, procession des 20 monoplaces le dimanche, application d'un règlement au pied de la lettre sanctionnant, au yeux du public, les seuls pilotes en capacité d'offrir du spectacle...il semblerait que ce week-end au Paul Ricard ait cumulé à lui seul toutes les critiques que la Formule 1 peut supporter.
Speaker officiel du grand Prix de France, Philippe Vandel a résumé en quelques mots les attentes du public : « Il faut que le règlement soit compris par le public. Le règlement peut être sévère mais il faut qu'il soit visible. »
Or, dans le cas de la pénalité de Daniel Ricciardo, c'est le public qui a eu le sentiment d'être sanctionné. Et il n'est pas dans l’intérêt de la discipline de se mettre son public à dos.

I am a threat of a twitter rant. But I’ll save it. Hope everyone was entertained. https://t.co/ENMyBr3HdH

— Daniel Ricciardo (@danielricciardo) 23 juin 2019



De notre envoyé spécial au Castellet

Publié le 24/06/2019 à 15:44:28.

Retrouvez l'article original sur : http://www.motorsinside.com/f1/2019/actualite/23407-France-les-tops-et-les-flops-de-la-redaction.html

Merci de l'interêt que vous portez à MotorsInside.com.