> > > > GP Detroit - Course 1 : La météo donne Muñoz vainqueur

GP Detroit - Course 1 : La météo donne Muñoz vainqueur

Carlos Muñoz remporte sa toute première course en IndyCar sous drapeau rouge, une course mouvementée, marquée par des conditions de piste très changeantes et de nombreuses interruptions. Marco Andretti et Simon Pagenaud complètent le podium.

© IndyCar / Chris Jones - Le podium improbable de Detroit : Andretti, Munoz et Pagenaud.© IndyCar / Chris Jones - Le podium improbable de Detroit : Andretti, Munoz et Pagenaud.

C'est sur une piste détrempée qu'est lancée la première course de Detroit. La plupart des pilotes restent prudents, excepté Takuma Sato, 4ème sur la grille. En 3 tours, le Japonais prend la tête de la course jusqu'au premier drapeau jaune, provoqué par Gonzalez.

Le pari du sec

Au restart, dès le premier virage, un contact implique Stefano Coletti, James Jakes, Tony Kanaan et Graham Rahal, provoquant l'abandon de ce dernier. Lors de cette deuxième interruption de course, plusieurs pilotes prennent le pari de s'équiper de pneus slick, dont Kimball. Le circuit est pourtant très piégeux.

Après deux tours sous drapeau vert, Charlie Kimball part à la faute, provoquant une nouvelle interruption. À la fin du quinzième tour, les leaders s'arrêtent également pour s'équiper de pneus slicks, ce qui propulse Marco Andretti en tête. Il est le premier a avoir tenté ce pari. Il est suivi par Fillipi, Hawksworth, Daly et Coletti.

La mode du jaune

À ce moment de la course, les pilotes ont passé plus de temps derrière le Pace Car qu'en course, avec seulement 6 tours sous drapeau vert sur les 17 parcourus.

Les 3 drapeaux jaunes suivants sont provoqués par des débris sur la piste, notamment une partie de l'aileron avant de Takuma Sato, perdu lors d'un affrontement contre Newgarden.

Le pari du mouillé

Au 35ème tour, un grand nombre de pilotes décide de passer les pneus sculptés en prévision de l'arrivée de la pluie et malgré le fait que la piste reste sèche. Après quelques changements, Andretti se retrouve de nouveau en tête devant Muñoz et Pagenaud. La pluie refait doucement son arrivée sur une partie du tracé mais ces 3 pilotes restent en slick.

Andretti et Pagenaud s'arrête à la fin du 40ème tour et s'équipent de pneus sculptés. Muñoz s'arrête 2 tours plus tard. Cette stratégie propulse le Colombien en tête avec plus de 20 secondes d'avance sur l'Américain et le Français.

Des éclairs inquiétants

La pluie s'intensifie jusqu'à un drapeau jaune au 46ème tour, agité à cause de la foudre. Les conditions météo deviennent dangereuses pour les spectateurs et les membres des équipes, peu protégés. La direction de course sort rapidement le drapeau rouge et demande l'arrêt de toutes les voitures dans la voie des stands. Il reste alors 30 min de course sur deux heures maximum ou les 70 tours prévus.

Finalement, les conditions météo ont le dernier mot et la fin de la course est prononcée. Carlos Muñoz, 23 ans, est déclaré vainqueur de la première course d'IndyCar du week-end, alors qu'il partait 20ème sur la grille. C'est la première victoire du Colombien, qui court sa deuxième saison complète dans la série, au volant d'une Andretti Autosport.

IndyCar


IndyCar Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.