> > > > Fontana - Course : Rahal victorieux d'une course folle

Fontana - Course : Rahal victorieux d'une course folle

Graham Rahal remporte sa 2ème victoire, en 7 ans de carrière en IndyCar, à l'issue d'une course folle : un record de 80 changements de leaders, des bagarres à 4 de front dans les virages et des accidents impressionnants à plus de 340 km/h.

© IndyCar/C.Owens - Rahal en vainqueur passe devant la monoplace détruite de Ryan Briscoe© IndyCar/C.Owens - Rahal en vainqueur passe devant la monoplace détruite de Ryan Briscoe

Graham Rahal, 26 ans, est un espoir du sport auto nord-Américan depuis début 2008 et sa victoire lors de sa toute première course en IndyCar. Il fait partie de ces jeunes pilotes américans très médiatisés : il a des résultats très honorables cette année, son nom est associé à une légende des circuits via son père et il est fiancé à une pilote américaine de Dragster, elle aussi fille d'une légende vivante du sport automobile.

Pour autant sa carrière n'était pas assurée. Il a mis un certain temps à confirmer son talent et il n'a rejoint l'équipe de son père qu'en 2013. Cette année, avec l'introduction des nouveaux kits aérodynamique, Graham a retrouvé un second souffle et s'illustre depuis le début de la saison. Il est 5ème au championnat avant le départ de la course de Fontana.

Un départ en trombe

Dès le départ, Marco Andretti prend le meilleur sur Simon Pagenaud et mène une meute très agressive avec de nombreux dépassements. Les différentes lignes possibles dans les virages permettent des bagarres à 3 ou 4 voitures de front. Montoya puis Castroneves prennent la tête pendant que Pagenaud descend jusqu'à la 12ème place.

Les jeunes loups se montrent

Sur un programme partiel cette saison, Tristan Vautier se fait de nouveau remarquer sur la Dale Coyne Racing, l'écurie la plus pauvre du plateau. Parti 20ème, il monte à la 14ème place devant Newgarden et Bourdais.
Au 24ème tour, le débutant Sage Karam, également sur une saison partielle, mène la course devant son coéquipier chez Ganassi ; Tony Kanaan.

Aucun drapeau jaune n'est venu perturber le début de course. La valse des ravitaillements commence au 34ème tour. Tony Kanaan est le premier pilote de pointe à s'arrêter. Simon Pagenaud bloque les roues et manque d'harponner Montoya lors de l'entrée dans les stands. Pendant ce temps, Tristan Vautier est immobilisé après avoir percuté un de ses mécaniciens. Ce dernier est rapidement pris en charge par l'équipe médicale. C'est la série noire pour le Dale Coyne Racing qui voit de nouveau un de ses mécaniciens blessé par une de ses monoplaces.

Au 72ème tour , Will Power prend la tête à la sortie des stands grâce à un très bon ravitaillement de l'écurie Penske. Il se mêle au duel entre les deux brésiliens Tony Kanaan et Helio Castroneves. Le chassé croisé continue avec des changements de position sans cesse aux avants postes.

Premier incident

Au 136ème tour, Castroneves est gêné après s'être fait doublé par Graham Rahal. Le pilote Penske perd beaucoup de vitesse, se fait prendre en sandwich entre Power et Briscoe puis part en tête à queue à plus de 300 km/h. C'est la première arrivée en piste de la voiture de sécurité et le signal d'arrêts aux stands pour tous les pilotes. À nouveau c'est Will Power qui s'en tire le mieux. L'Australien ressort en tête devant Rahal et Montoya. Pagenaud est 7ème devant Andretti. Sébastien Bourdais effectue une course discrète, il est 18ème.

Au drapeau vert c'est de nouveau la grosse bagarre, avec plusieurs lignes à 4 de front. Ed Carpenter se fait bousculer. Il est obligé de faire un écart. Peu de temps après, au 159ème tour, il se rabbat sur son coéquipier Josef Newgarden et l'emmène dans le mur. Les deux voitures du CFH Racing doivent abandonner.

Will Power et Scott Dixon s'arrêtent aux stands et tentent une stratégie décalée pendant la neutralisation de la course. Au drapeau vert, le Colombien Carlos Munoz mène devant Andretti, Kanaan, Pagenaud et Rahal. Sébastien Bourdais est remonté à la 9ème place.

Close combat

Les hostilités reprennent au restart suivant. Les pilotes sont très agressifs avec des bagarres en groupe, roues contre roues, à plus de 340 km/h. Graham Rahal pilote très près des autres concurrents et touche Kanaan, Hunter Reay puis Sato, sans incidence pour les voitures. Au 190ème tour, Rahal emporte une partie du tuyau d'alimentation en essence lors de son ravitaillement. La voiture de sécurité refait son apparition.

À 9 tours de la fin, Takuma Sato se fait prendre en sandwich entre Scott Dixon et Will Power. Sato et Power perdent le contôle de leur voiture et percutent le mur. Ce sont deux prétendants à la victoire qui sont éliminés. L'accident provoque un drapeau rouge car les murs sont fragilisés suite au choc.

À la fin de la neutralisation de course il reste 3 tours à couvrir jusqu'au drapeau à damier. Juste avant le dernier tours, Ryan Hunter Reay est lui aussi pris en sandwich. Il perd le contrôle de sa monoplace et emporte Ryan Briscoe, qui part en tonneaux à haute vitesse. Les pilotes passent la ligne d'arrivée sous drapeau jaune. C'est Graham Rahal, en tête à la fin de l'avant dernier tour, qui est déclaré vainqueur devant un Tony Kanaan dépité. Le Brésilien venait de dépasser Rahal au moment où la voiture de sécurité a été annoncée, mais c'est le passage devant la précédente cellule de chronométrage qui a déterminé les positions finales.

Montoya sauve les meubles

Juan Pablo Montoya prend un peu d'avance au championnat. Le Colombien termine 4ème alors que son poursuivant, Will Power, abandonne suite à son accrochage avec Sato. Scott Dixon consolide sa 3ème position après un début de saison difficile. Les Américains sont en forme ; Graham Rahal double Castroneves pour la 4ème place et Marco Andretti prend la 6ème place au dépend de Bourdais. Simon Pagenaud reste 10ème.

Resultats
Course Fontana
Pos. Pilote Motoriste Tours En course / Abandon
1 15 Graham Rahal Honda 250 Running
2 10 Tony Kanaan Chevrolet 250 Running
3 27 Marco Andretti Honda 250 Running
4 2 Juan Pablo Montoya Chevrolet 250 Running
5 8 Sage Karam (R) Chevrolet 250 Running
6 9 Scott Dixon Chevrolet 250 Running
7 7 James Jakes Honda 250 Running
8 83 Charlie Kimball Chevrolet 250 Running
9 22 Simon Pagenaud Chevrolet 250 Running
10 41 Jack Hawksworth Honda 250 Running
11 4 Stefano Coletti (R) Chevrolet 250 Running
12 26 Carlos Munoz Honda 250 Running
13 18 Pippa Mann Honda 250 Running
14 11 Sebastien Bourdais Chevrolet 250 Running
15 5 Ryan Briscoe Honda 249 Contact
16 28 Ryan Hunter-Reay Honda 249 Contact
17 19 Tristan Vautier Honda 246 Running
18 14 Takuma Sato Honda 241 Contact
19 1 Will Power Chevrolet 241 Contact
20 98 Gabby Chaves (R) Honda 237 Running
21 67 Josef Newgarden Chevrolet 161 Contact
22 20 Ed Carpenter Chevrolet 157 Contact
23 3 Helio Castroneves Chevrolet 136 Contact


IndyCar Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




25 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
Et la F1 se croit encore catégorie reine ?
Ça, c'est du spectacle !
Il y a 44 mois
Waddle
Waddle :
Spectaculaire oui, mais trop long (je n'ai pas tout regardé) et hyper dangereux; lors d'un crash le pilote a été tout proche se se prendre une roue sur la tête...

Honda semble se rapprocher de Chevrolet...
Il y a 44 mois
Max
Max :
Tu as vu la course? L'unique intérêt réside à attendre le crash, qui interviendra forcément vu la dangerosité de la course. Voir 10 bagnoles espacées par 50 mètres au total à 340km/h , ce n'est plus de la course, c'est une carnage à venir.
Il y a 44 mois
J-Loo
J-Loo :
« Ça, c'est du spectacle ! »

Pour en avoir vu quelques courses quand je vivais aux USA (notamment St Pete), je peux dire que l'IndyCar est bien loin de la F1. Tant sur le plan de la technologie, des budgets, des perfs et du niveau des pilotes, je dirais qu'on est un peu en dessous du GP2.

Par contre oui, pour le public c'est très accessible, c'est pas hors de prix comme la F1, tout un chacun peut se balader dans le paddock, et y'a des crashs en pagaille sur la piste.
Il y a 44 mois
Mika
Mika :
@J-Loo, je ne partage pas ton avis sur la performance des pilotes. Quand tu vois ce qu'ont fait des gars comme Montoya, Bourdais, Pagenaud ou Dixon dans d'autres disciplines (dont la F1), ils n'ont pas à souffrir de la comparaison avec les pilotes de F1. Je ne sais pas si on peut comparer la conduite en IndyCar (moins pointue et plus physique sur routier, très pointue et plus endurante sur super speedway), mais le niveau est bien superieur à ce que tu laisses entendre.

Le fait d'être vainqueur en F1 ou en GP2 n'est pas un gage de réussite aux USA (et inversement). Et quand tu vois que 20 pilotes se tiennent en 1 sec sur les circuits en ville ou les routiers, tu te rends compte que peu de choses séparent les héros des zéros.

Niveau techno il est clair que l'IndyCar est à des années lumières... mais en même temps le pays du V8 a introduit le V6 turbo bien avant la F1. Et les motoristes qui travaillent dessus sont Ilmor (qui ont travaillé entre autre pour Mercedes en F1) et HPD (moyen en F1 et champion dans bien des disciplines comme l'ALMS).

La philosophie est différente mais le niveau en IndyCar est très élevé.
Il y a 44 mois
J-Loo
J-Loo :
Tout réside dans les filières. Les types qu'on voit en GP2 ont tous démarré très jeunes en kart et sont passés par des formules intermédiaires très très sélectives. Aux USA, le niveau de kart n'a rien à voir (peu de pratiquants, il suffit de voir le nombre d'Américains au championnat du Monde, y'en a quasiment pas), puis avant l'IndyCar y'a l'Indy Lights, point barre.

On ne verra jamais un retraité de l'IndyCar venir en F1 alors que l'inverse est fréquent (bien que de moins en moins depuis que l'endurance a repris des couleurs ; les pilotes préfèrent se replier sur les protos plutôt que les monoplaces Indy..).
Il y a 44 mois
J-Loo
J-Loo :
« mais en même temps le pays du V8 a introduit le V6 turbo bien avant la F1 »

Le V6 turbo en F1 c'est 1977.. avec Renault.

fr.wikipedia.org/wiki/Renault_RS01
Il y a 44 mois
Mika
Mika :
J-Loo, je suis d'accord avec toi sur les filières en monoplace aux USA, elles sont assez "pauvres", en quantité, en qualité d'apprentissage, en nombre de pilotes... du coup les pilotes américains ont un peu de mal à émerger aux USA et un certain nombre vont faire leur apprentissage en Europe.

Avant l'IndyCar il y a evidemment l'Indy Lights, mais tu oublies le Pro Mazda et l'USF2000.

Tu évoques le fait que les pilotes préfèrent se replier sur les protos en endurance plutôt qu'en IndyCar... c'est certain, il y a plus de place en Endurance qu'en IndyCar et il y a maintenant beaucoup de constructeurs, donc des contrats et des salaires plus avantageux.
Il y a également le DTM, connu pour puiser dans les talents de la monoplace (F3, F3.5, GP2) à qui les portes de la F1 se sont fermées par manque d'argent.

Quand je parlais de V6 Turbo il s'agissait evidemment de l'histoire récente du downsizing.

... mais là on s'égare, ce que je veux te dire c'est qu'il y a un très bon niveau de pilotes en IndyCar. Si tu regardes de près les bonhommes qui sont en place, ceux qui ont eu une carrière honorable ailleurs et qui n'ont pas réussi en IndyCar, tu t'apercevras qu'il y a du lourd dans cette discipline.
Il y a 44 mois
Profx
Profx :
ouais mansell a demontre combien il etait facile pour un pilote f1 cdm d etre champion indycar ...
il lui a juste fallu comprendre que si il partait trop devant , il recolterai juste un drapeaux jaune pour permettre a ses adversaires de revenir sur lui ...

enfin si vous le voulez je suis sur que cela ne posera pas trop de probleme en f1 pour qu on decide de montrer le drapeau jaune des qu un ecart de plus de quelques secondes sera fait par le pilote en tete ... d aileurs ca peut meme etre une strategie en soi pour ses adversaires ... on le laisse partir , user du fuel et ses pneus pendant que de son cote on eco un max
Il y a 44 mois
alpi
alpi :
@Profx,

"ouais mansell a demontre combien il etait facile pour un pilote f1 cdm d etre champion indycar ..." dans ce cas on peut aussi dire que Jacques Villeneuve a montré comment il était facile pour un Champion de Cart de devenir CDM de F1...

Ce sont 2 disciplines qui sont très différentes et devenir CDM dans l'une ou l'autre dépend de tellement de facteurs autres que le seul talent du pilote qu'il convient peut-être de ne pas être trop dédaigneux envers les pilotes d'Indy ama, d'autant que leurs circuits sont des plus variés.

Après, il faut bien reconnaitre que leurs neutralisations sont encore plus artificielles qu'en F1, c'est tout dire ! C'est du spectacle digne d'Hollywood qui ne vise qu'à faire vendre de la pub de toute façon..
Il y a 44 mois
piano
piano :
Jacques Villeneuve ... ? C'est vrai qu'il est l'unique exemple de champion Indy à avoir été ensuite titré en F1.
Mais son titre F1 n'a pas été conquis de manière glorieuse et la suite de sa carrière l'a remis ensuite à sa juste place , celle d'un pilote plutôt moyen, mouché par tous ses équipiers et inférieur en valeur pure à ceux qui ont eu les mêmes expériences que lui, Zanardi, Bourdais et Montoya ( qui faisait une pige US pour Williams en attendant de réintégrer son team F1 ... ), et à mon avis, juste équivalent à Michaël Andretti
Il y a 44 mois
alpi
alpi :
@piano,

Justement, tu peux donc ajouter Mario Andretti à "l'unique exemple de champion Indy à avoir été ensuite titré en F1." ! Donc ça en fait 2 !

Et, tu peux me citer les 40 CDM de F1 qui ont été champions en Indy ou en Cart ?

Sinon, oui J. Villeneuve n'a pas gagné qu'un CDM mais Frenzen l'a explosé en 1997 (avec 39 pts de moins, soit quasiment la moitié du total de Villeneuve...), en 1996 il n'a pas été ridicule face à un Hill qui était chez Williams depuis 2 ans et qui avait tenu tête à MSC en 1994 (CDM perdu pour... 1 pt).
En1998, il bat encore Frenzen et Willams est très loin, RNO étant parti.

Après, les années BAR sont moins bonnes mais ce n'est qu'à partir de 2003 qu'il décline vraiment et se fait battre à plate-coutures par Button qui fera une piètre carrière en F1, comme tout le monde le sait...

Bref, ton jugement du talent et de la carrière de J. Villeneuve qui a aussi gagné à Indianapolis, est un peu subjective je trouve...
Il y a 44 mois
piano
piano :
c'est vrai que j'ai omis Mario Andretti, et que j'aurais pas dû parce qu'il était hors-normes ( et en plus, car de la trempe de Fangio, dans mon esprit supérieur à ses contemporains qui se partageaient entre F1, F2 , tourisme et sports prototype ) et cela ne rajoute rien à J. Villeneuve ...qui n'a brillé que ses deux premières années en F1, au volant d'une monoplace outrageusement supérieure à sa concurrence et en forçant le titre de champion au prix d'une man?uvre honteuse vis à vis de Schumacher ( même si la FIA a sanctionné le pilote allemand sur ce coup bas là, cela ne signifie pas que MS était coupable )
Il y a 44 mois
GV27
GV27 :
@piano,

ouais c'est vrai! c'est quoi cette man?uvre !! de venir doubler Schumi qui était pas habitué et tellement il a eu peur qu'il lui a mis un coup de volant sans faire exprès, par réflexe inconscient....Et que c'est même pas du juste d'être CDM avec la meilleure voiture, que ça n'arrive jamais , et qu'à part Schumi, les autres y gagnaient que parce qu'il était pas en piste...(c'était quand il prenait des vacances pour laisser les autres gagner des titres..) XD XD XD
C'est beau d'être fan, merci piano, vous avez égayé mon après midi !
Il y a 44 mois
alpi
alpi :
@piano,

C'est bien ce que disais : ton com est très subjectif. Et en lisant ta version de l'accrochage entre JV et MSC, c'est plus que subjectif : c'est de la haine et de la mauvaise foi ! "Nono" fait des émules on dirait... XD
Il y a 44 mois
piano
piano :
pour le reste on peut te citer Amon, Hulme, Mc Laren,Jones, Surtees,Tambay, Ickx ... pas tous champions du monde F1 mais Champions US en Can Am, parmi leurs homologues US actifs dans les deux ou trois disciplines concernées, aucun ( en dehors d'Andretti et Phil Hill, champion par défaut suite à l'accident de Taffy Von Trips à Monza et brillant en sports-proto ) n'a réussi à faire son trou en Europe ( malchance pour Peter Revson qui était celui qui avait sans doute le meilleur potentiel ).
Pour ce qui est de Frentzel, désolé mais ce pilote est une déception, un peu comme JEV : prometteur ( moins quand même que JEV qui lui était étincelant ) en formules de promotion et puis plus rien ou presque au plus haut niveau
Il y a 44 mois
arno
arno :
Jacques Villeneuve il a fait toutes ses gammes en Europe tout comme Montoya d'ailleurs.

Des pilotes qui ont fait leur gammes en Europe et qui ont gagné le champcar ou l'Indy il y en a un paquet (Jacques Villeneuve, Montoya, Wheldon, Mansell, Fittipaldi, Zanardi, De Ferran, Da Matta, Power, Franchitti et j'en oublie certainement) par contre les pilotes formés à l'école nord américaine champion du monde de F1 en dehors de Mario Andretti et Phill Hill je n'en vois pas.
Il y a 44 mois
alpi
alpi :
On peut en déduire que les ricains jouent surtout chez eux alors que les européens vont, à un moment ou l'autre de leur carrière, aux EU. Il me semble qu'il y a eu plusieurs pilotes de plus 40 ans en Indy, Cart... alors que c'est très rare en F1. C'est donc aussi un moyen de poursuivre une carrière comme pour Mansell après la F1.

Il y a donc beaucoup d'"européens", au sens large du terme, qui tentent leur chance aux EU alors que très peu font le chemin inverse. Il est donc logique que dans cette comparaison, les "européens" l'emportent.
De là à en déduire que les championnats de monoplaces aux EU sont réservés à des pilotes de seconde zone, c'est un peu exagéré non ?
Il y a 44 mois
arno
arno :
@alpi
Je porte pas la FIA dans mon coeur mais quand on voit que pour l'obtention de la super licence le GP2 rapporte plus de point que l'Indy qui rapporte autant que le championnat de F3 c'est peut être pour une bonne raison.
Si les pilotes sud américains et australien font pour beaucoup leurs gammes en Europe il doit aussi y avoir une bonne raison.

Après il ne faut pas oublier qu'en sport automobile la monoplace n'est pas la discipline reine aux USA et que c'est la Nascar qui fait rêver.
Il y a 44 mois
Waddle
Waddle :
@ Mika,

Tu sais où les moteurs Chevrolet et Honda sont fabriqués et/ou préparés ?

Aux Etats Unis ? Au Japon ? En Angleterre ?

Les liens ont complètement été coupés entre Chevrolet et l'Angleterre depuis que Mercedes a repris Brawn GP ?
Il y a 44 mois
Mika
Mika :
@Waddle
Le moteur Honda d'IndyCar est entièrement fabriqué chez HPD (Honda Performance Development) en Californie. HPD a été champion en ALMS avec Simon Pagenaud sur une LMP2. Ils sont également vainqueur de classe à Pikes Peak, toujours avec Pagenaud, sur un monospace Honda Odyssey de plus de 500 ch.

D'après ce que je sais, Chevrolet fait fabriquer le bloc moteur chez Ilmor et se charge d'une partie des éléments périphériques et de l'intégration dans le chassis. Par exemple, Chevrolet Racing s'est chargé de modifier les turbos : le wastegate et la turbine pour un meilleur temps de réponse, et l'admission d'air pour une meilleur intégration dans le nouveau kit aéro.

Lotus a également été présent avec un V6 turbo élaboré par Judd... mais ça a été une catastrophe.
Il y a 44 mois
Mika
Mika :
Ps : il y a eu une scission d'Ilmor. Une partie a été racheté par Mercedes
Il y a 44 mois
Mika
Mika :
@alpi et arno
Il a beaucoup de pilotes sud-Américain en IndyCar et dans les formules de promotion. L'europe n'est pas leur seule destination. Mais il est clair qu'il y a un bien meilleur niveau dans les championnats européens type F3.5 ou GP3/GP2 qu'en Indy Lights ou en Pro Mazda.

Il y a plusieurs pilotes de 39 et 40 ans, et qui sont bien placés au championnat (Montoya est en tête). Les exigences physique en IndyCar ne sont pas pareil qu'en Formule 1, mais ce n'est pas facile pour autant : pas de direction assistée, des courses de 3h à plus de 350 km/h de moyenne sur 1 tour... l'expérience semble importante pour être performant et constant dans cette discipline.
Il y a 44 mois
arno
arno :
@Mika
Je ne dis pas que l'Indy c'est facile mais le problème c'est qu'on regarde ce qui se passe aux USA souvent avec nos yeux d?européens ou la monoplace est la formule reine, alors qu'aux USA c'est la Nascar et c'est là ou vont les meilleurs talents.

Quand vous avez plus d'une centaine de pilote professionnels en Nascar qui gagnent mieux leur vie que les meilleurs pilotes de monoplaces il n'y a rien d'étonnant à ce que le niveau des pilotes choisissant la monoplace soit moindre comparativement à l'Europe ou la monoplace est la seule école de formation de pilotage sur circuit avec pour but de produire un à 2 pilotes par an pouvant prétendre à un volant en F1 mais aussi des candidats sérieux pour d'autres championnats de monoplaces tel la Formule E ou l'Indy ainsi que des pilotes des pilotes d'endurances aussi bien en prototype qu'en GT.
Il y a 44 mois
Mika
Mika :
Le profil des mecs qui choisissent la NASCAR ou l'IndyCar n'est pas tout à fait le même aujourd'hui. C'était sans doute le cas à l'époque ou l'IRL ne courrait que sur ovale. En 2015 l'IndyCar c'est 16 courses dont un tiers en ville, un tiers sur circuit routier et le dernier tiers sur ovale.

C'est sûr que c'est flippant de voir qu'un champion en IndyCar touche la même chose qu'un mec de milieu de peloton en NASCAR qui a toujours tourné entre la 15ème et la 20ème place au général et n'a jamais mené un tour en course : soit environ 1 million de dollars à l'année.

Mais le niveau des pilotes en IndyCar n'est pas pauvre... justement parce qu'il s'agit d'une des rares disciplines de haut niveau (même si la technologie n'est pas aussi avancée qu'en F1 ou en LMP1) et qu'il y a plus de bons pilotes que de baquets libres, comme en F1, en DTM, ou en endurance.

Le problème, comme ça a été dit, c'est la pauvreté de la filière monoplace aux US. Je pense aussi que la scission entre l'IRL et le Champ Car n'y est pas étrangé, tout comme la pauvreté du marketing et de la communication de l'IndyCar jusque dans les années 2010.
Depuis 2 ans l'IndyCar recommence à prendre des couleurs : meilleur communication, nouvelle voiture... et l'arrivée de Montoya !

Et comme je disais plus haut, ils sont régulièrement 19 ou 20 pilotes dans la même seconde ! Donc soit ils ont tous un bon niveau... soit ils sont tous nuls ;)
Et dans ce cas, dans les nuls on a un quadruple champion de Champ Car, 2ème aux 24h du Mans et champion en F3000, un multiple vainqueur en F1 également champion en F3000 et en CART, un champion en American Le Mans Series, un champion en F3 euroseries...
... mais je suis d'accord, dans tout ces mecs il n'y a aucun américain : ce sont des Français, Colombien, Australien, Néo-Zélandais.
Il y a 44 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.