> > > > Officiel : McLaren en IndyCar en 2020 !

Officiel : McLaren en IndyCar en 2020 !

McLaren va s'allier avec Arrow Schmidt Peterson et Chevrolet pour effectuer son grand retour en IndyCar.

© McLaren - Après 40ans d'absence, McLaren revient en IndyCar© McLaren - Après 40ans d'absence, McLaren revient en IndyCar

Même si en 2017 et en 2019 McLaren avait décidé de participer à la mythique course des 500 miles d'Indianapolis, c'est la première fois depuis 1979 que l'équipe britannique va participer à l'entièreté du championnat américain.

Un retour qui est permis grâce à l'alliance avec Arrow Schmidt Peterson et Chevrolet qui vont offrir à la structure de Woking toutes les armes dont elle a besoin pour se battre. Le nom de cette nouvelle entité est donc Arrow McLaren Racing SP. Gil de Ferran est le nouveau dirigeant du groupe McLaren IndyCar, qui sera complètement séparé de la Formule 1.

Deux voitures seront alignées mais l'on ignore encore quels pilotes feront partie du line-up. Nicholas Latifi pourrait être un candidat potentiel puisque son père est actionnaire à hauteur de 30% chez McLaren. Cependant Fernando Alonso ne devrait pas faire partie de l'aventure alors que les relations se sont tendues entre les deux parties à la suite du désastre d'Indianapolis (McLaren n'avait même pas réussi à qualifier son pilote).

Zak Brawn, le PDG de McLaren est ravi de partir à la conquête de l'Amérique : « IndyCar fait partie de McLaren depuis nos débuts en course. Ce championnat offre aujourd'hui non seulement une plate-forme commerciale pour continuer à développer notre marque en Amérique du Nord, mais également une concurrence avec certaines des meilleures équipes du sport automobile international. »

McLaren avait déjà participé il y a une quarantaine d'années en IndyCar. Durant les années 70, elle avait accumulé 28 victoires et était à l'époque une des plus grandes équipes. Une gloire offerte par des pilotes comme Mark Donohue qui avait même été le premier à s'imposer en 1972 lors des 500 miles d'Indianapolis avec l'écurie britannique, qui remporta également deux fois la plus grande course de l'année.


McLaren, 2020 et IndyCar Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Mark Donohue n'a pas remporté les 500 miles "avec l'écurie britannique" mais pour le compte de celle de son mentor Roger Penske à qui la voiture appartenait et qu'il préparait lui-même (moteur Offenhauser)

L'écurie Schmidt Peterson courait ces dernières années avec le moteur Honda. C'est une équipe expérimentée mais qui peine à tenir la dragée haute à Penske et Ganassi.
Cette saison, ses pilotes étaient Marcus Ericsson (ex-F1) et le Canadien James Hinchcliffe présent depuis 2015. Chaque année, il décroche une victoire (sauf cette année qui n'est pas terminée)
Cela dit, au championnat, il termine en milieu de tableau (13e en 2016 et 2017, 10e en 2018). Cette année, un podium (3e Iowa) et une 10e place provisoire, Ericsson étant 15e.

La paire n'a pas démérité et il ne serait pas inconcevable de la voir reconduite. Latifi pourrait bien sûr s'y glisser soit pour toute la saison soit pour un "one-shot" à Indy, comme l'avait fait Oriol Servia cette année. Pour l'anecdote, McLaren avait failli racheter l'engagement pour faire courir Alonso non qualifié. A Indy, c'est la voiture qui est qualifiée, pas le pilote.
Il y a 15 jours
Yannix
Yannix :
Bravo McLaren! :)
Il y a 14 jours
Aifaim
Aifaim :
McLaren ou Honda, Hinchcliffe a choisi de rester dans l'équipe Schmidt.

Le pilote canadien a twitté la nuit dernière qu'il resterait dans l'équipe pour laquelle il court depuis 2015, son contrat s'achevant fin 2020. Cette fidélité-là en détruit une autre, celle dûe à Honda-Canada qui le soutenait depuis des années.

Sportivement, c'est une bonne nouvelle puisqu'il reste un pilote expérimenté et bien coté Outre-Atlantique, le capitaine de route idéal pour un équipier néophyte ou débutant... comme Latifi, par exemple. Dans l'embrouillamini des contrats et accords d'arrière-cuisine, Schmidt-Peterson - qui n'a pas réagi officiellement à la déclaration du pilote - y trouverait un point de stabilité non négligeable.
Il y a 14 jours
Aifaim
Aifaim :
J'ai le sentiment qu'il faut être extrêmement prudent concernant l'éventualité d'une non-participation de Fernando Alonso à Indy en 2020 chez McLaren.

La légitime déception de sa non-qualification cette saison appartient au passé. Les leçons en ont été tirées avec une approche beaucoup plus professionnelle pour l'an prochain.

Dans ses déclarations vraiment récentes, - attention aux "resucées" non datées qui remontent à la surface - Zak Brown ne ferme pas la porte au retour de l'Espagnol en dehors du programme F1.

Lui-même se montre très évasif sur ses projets. Le Dakar avec Toyota collerait assez bien avec "un choix difficile" qui s'étalerait sur "plusieurs mois"... Il pourrait s'agir alors d'épreuves préparatoires. Evidemment, c'est le rallye du Maroc, en Octobre, qui est en ligne de mire, le dernier important de la saison. Quant à l'emporter, c'est autre chose pour une première participation avec - à voiture égale - le spécialiste Al-Attiyah chez Toyota. Ceci dit, l'âge n'est pas un critère de "vétusté" dans ce type d'épreuves...

Alonso pourrait mixer ce programme avec le championnat indycar de façon partielle. Sur la base du calendrier 2019, il débute en Mars avec quatre épreuves avant Indianapolis. Le "hic", c'est qu'aucune ne se déroule sur ovale : deux sont des circuits en ville (St-Petersburg et Long Beach alors qu'Austin et Barber (Alabama) sont des circuits plus tarditionnels. Mais au vu de 2018, est-ce vraiment un problème ?
Il est possible d'imaginer Alonso en équipier d'Hinchcliffe jusqu'à Indy, remplacé ensuite par Latifi.

Ceci n'est ni un voeu, ni une supposition - encore moins une prémonition - mais simplement l'évidence que les périodes de ces deux types d'épreuve sont compatibles.
Il y a 13 jours
charles.F1
charles.F1 :
Sam Schmidt, le copropriétaire de SPM qui est associé à McLaren pour 2020 a annoncé hier:
« Il y aura certainement une troisième voiture à Indy, mais notre priorité actuelle est d?avoir deux voitures avec la même livrée et les mêmes opportunités de remporter des courses, y compris à Indy 500, ainsi que le titre. Nous n?avons pas encore pensé à une troisième voiture, mais ce n?est clairement pas impossible ».
La porte ouverte pour Alonso.
Il y a 10 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.