> > > > 6 heures de Silverstone - Toyota l'emporte à l'arraché

6 heures de Silverstone - Toyota l'emporte à l'arraché

Toyota est parvenu à remporter les 6 heures de Silverstone au bout du suspense, avec un dépassement dans le dernier quart d'heure sur la Porsche n°2.

© Toyota - Toyota est parvenu à l'emporter lors de la première manche du WEC© Toyota - Toyota est parvenu à l'emporter lors de la première manche du WEC

Cette saison, c'est un duel qui va agiter le WEC entre Toyota et Porsche puisqu'Audi a décidé d'abandonner son programme de compétition en endurance afin d'apporter sa contribution aux économies nécessaires dans la foulée du scandale Volkswagen.

Pour cette première course de la saison, les deux formations étaient à égalité, avec deux voitures chacune. En effet, à l'occasion des courses de Spa-Francorchamps et surtout des 24 heures du Mans, Toyota a décidé d'engager trois voitures afin de maximiser les chances de succès sur le double tour d'horloge sarthois.

Mais Porsche et Toyota ont fait des choix de configurations radicalement différentes puisque Porsche a adopté un package aérodynamique léger afin de se préparer au mieux au Mans mais Toyota a, elle, décidé d'utiliser le packaqe le plus mieux adapté à la piste britannique, à savoir beaucoup plus chargé en aérodynamique.

Cela s'est traduit par une domination sans partage lors des qualifications puisque les deux Toyota ont dominé la séance de la tête et des épaules, avec plus d'une seconde d'avance sur les deux Porsche.

Lors du départ, les deux Toyota ont commencé à creuser l'écart avec leurs concurrents directs, tout en tentant de se défaire du trafic toujours problématique. C'est ainsi que les deux voitures se sont échangés plusieurs fois la tête, ce qui n'a fait qu'augmenter le rythme cardiaque des décideurs de l'équipe.

Mais la marche en avant de l'équipe nippone fut perturbée par la fameuse météo britannique, qui est venue jouer son rôle. Ainsi de courtes averses ont fait leur apparition, ce qui a eu le bénéfice de redistribuer les cartes puisque les pilotes ont alors dû faire face à une adhérence précaire et variable le long du tracé.

Ces conditions changeantes ont ainsi surpris Jose-Maria Lopez, qui faisait ses débuts dans la catégorie. Ainsi le pilote de la Toyota n°7, qui avait souffert plus tôt dans la course d'une rupture de sa barre anti-roulis, est parti en tête-à-queue dans le virage à haute vitesse de Copse. Il est donc parti s'encastrer dans les barrières. Cependant, l'Argentin a été en mesure de ramener sa voiture blessée jusqu'à son stand afin que l'équipe puisse tout de même terminer la course. Ce fut le cas puisque les mécaniciens de l'équipe sont parvenus à renvoyer la voiture en piste, qui signa même le meilleur tour en course grâce à Mike Conway. L'équipe a donc terminé 4ème du LMP1 mais 23ème au général.

Mais cette sortie de piste a provoqué l'entrée de la voiture de sécurité, ce qui a eu le don de relancer complètement la course, en annihilant les écarts en tête de course. La bataille ne s'arrêta donc pas entre la Toyota n°8 et la Porsche n°2. Ainsi à l'entame de la dernière heure de course, Porsche était parvenu à prendre la tête. Ainsi lorsque Sébastien Buemi est ressorti pour son dernier relais, il comptait huit secondes de retard sur la Porsche de Brendon Hartley.

Finalement, le pilote suisse est parvenu à remonter sur son rival au prix d'une série de tours impressionnante. Au terme d'une longue bataille, il a trouvé l'ouverture à moins de 15 minutes de la fin pour l'emporter.


Cela lui a donc permis d'également prendre la tête du championnat Pilotes tandis que le double podium de Porsche permet à l'équipe allemande d'être en tête du championnat Constructeurs.

Dans la soirée, Toyota a également fait savoir que Jose-Maria Lopez avait été libéré de l'hôpital et qu'il ne souffrait d'aucune conséquence de son impressionnante sortie de piste.


Endurance, Silverstone et Toyota Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Profx
Profx :
c est moi qui voit mal ou y a pas d enore diference entre les deux voiture
, a part la couleur ....
Il y a 7 mois
arno
arno :
C'est pas du tout le même avant, mais c'est clair que de profil elles sont difficilement différentiable vu qu'elles ont les mêmes couleurs rouge et blanc.
Il y a 7 mois
444
444 :
test
Il y a 7 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.