> > > > La Toyota #7 victime d'une mauvaise plaisanterie d'un pilote LMP2

La Toyota #7 victime d'une mauvaise plaisanterie d'un pilote LMP2

Toyota a vécu un nouveau cauchemar lors des 24 heures du Mans, avec deux abandons et une voiture rescapée victime de problèmes techniques. Mais la Toyota #7, qui était en tête, a surtout été victime d'une mauvaise plaisanterie d'un pilote, qui a conduit à son abandon !

© Toyota - Comble de malchance pour la Toyota #7© Toyota - Comble de malchance pour la Toyota #7

A quoi une victoire peut tenir ? Pour sa 19ème participation, Toyota était bien parti pour enfin toucher du doigt son rêve de remporter les 24 heures du Mans puisque les numéros 7 et 8 occupaient les deux premières places peu après minuit. Mais c'est alors que la deuxième citée a connu un problème sur son système hybride, qui a nécessité d'importantes réparations et l'a relégué en fonds de classement.

Mais la #7 a été victime d'un enchaînement de circonstances incroyable ! En effet, le leader de la course s'arrête à son stand pour un arrêt prévu alors que la voiture de sécurité est en piste. Comme le règlement le prévoit, il est stoppé en bout de ligne droite afin de laisser passer la voiture de sécurité.

C'est alors qu'un pilote de LMP2, le Français Vincent Capillaire, ne trouve rien de mieux à faire que de se rapprocher de la Toyota arrêtée et faire un signe au pilote, comme l'illustre cette vidéo. Alors qu'il pensait simplement faire une plaisanterie et faire du stop, ce geste est interprété comme un signe de retourner en piste par Kamui Kobayashi puisque la combinaison du pilote Algarve Pro Racing est orange et ressemble à s'y méprendre à celle d'un commissaire de piste ! Réalisant l'erreur de son pilote, l'équipe lui ordonne immédiatement de s'arrêter de nouveau, ce qu'il fait.

Cependant, dans l'excitation de la course, le Japonais réalise une mauvaise procédure de départ et surtout l'embrayage n'est pas développé pour multiplier des départs consécutifs. L'embrayage surchauffe donc et le pilote n'est alors plus en mesure de passer ses vitesses. La suite : il tente de ramener sa monoplace blessée jusqu'à son stand mais sa batterie hybride n'a pas une capacité suffisante pour réaliser une boucle complète. Il est donc contraint à l'abandon dans la nuit noire de la Sarthe !

De quoi avoir encore plus de regrets pour l'équipe... Ceux exprimés par le pilote sur son profil Facebook risquent d'être peu entendus à Cologne et Toyota City...


Toyota, Le Mans Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
A savoir que la façon de faire du stop est variable. Si nous connaissons tous en occident le pouce vers la direction souhaitée, ce geste peut effectivement être interprété différemment ailleurs.
En particulier par un japonais pour qui le stop se fait avec l'index pointé dans la direction souhaitée mais plutôt vers le bas.
Une grosse incompréhension lié à une différence culturelle, doublée d'une confusion par la tenue du pilote français (quasi identique à celle du commissaire à côté), et aggravée par la technique.
L'initiative était malheureuse mais ne mérite pas pour autant le qualificatif de mauvaise plaisanterie qui le rapproche plus de l'intention de nuire sans en avoir l'air que du fâcheux concours de circonstances.
L'enfer est pavé de bonnes intentions...
Il y a 2 jours
Aifaim
Aifaim :
Je vous rejoins tout à fait, Nicolas@, Vincent Capillaire ne pouvait imaginer les conséquences de son geste plutôt sympathique.

Surtout qu'il n'est pas seul en cause. D'après ce que j'ai lu, après que son team lui ait logiquement intimé l'ordre de s'arrêter, le pilote s'est un peu mélangé les pinceaux dans le choix d'une des multiples configurations. Et c'est cela qui aurait entraîné cette panne jamais survenue jusqu'àlors.

Et c'est logique ! Un "double" démarrage, cela arrive souvent, y compris lors d'un tête-à-queue ou petite sortie de route : Un pour remettre la voiture en position et l'autre pour accélérer lorsque la voie est libre.
Il y a 2 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.