> > > > Toyota officialise Fernando Alonso pour les 24 heures du Mans

Toyota officialise Fernando Alonso pour les 24 heures du Mans

C'est officiel : Fernando Alonso sera bien au départ des prochaines 24 heures du Mans, au volant d'une Toyota. Il va également disputer la quasi-intégralité de la saison de WEC.

© McLaren - Fernando Alonso va reprendre le volant de la TS050© McLaren - Fernando Alonso va reprendre le volant de la TS050

Deux jours après avoir complété sa première course de 24 heures à Daytona, Fernando Alonso a officialisé qu'il effectuerait le double tour d'horloge au Mans avec Toyota.

C'était attendu depuis plusieurs mois, notamment lorsque l'Espagnol avait effectué une première séance d'essais officielle à la fin de la saison, sur le circuit de Bahreïn. La rumeur avait encore pris plus d'ampleur la semaine dernière lorsque l'un de ses sponsors personnels évoquait la prochaine confirmation de l'information.

Si ça sera sa première participation à la plus célèbre course d'endurance du monde, Fernando Alonso a déjà fait le déplacement dans la Sarthe en 2014 lorsqu'il avait donné le départ de la course en tant que pilote Ferrari. Il ne peut y avoir qu'un seul objectif, celui d'imiter Nico Hülkenberg, qui avait remporté l'épreuve pour sa seule et unique participation, au volant d'une Porsche en 2015.

L'année dernière, il avait été contraint de renoncer au Grand Prix de Monaco pour pouvoir s'aligner aux 500 miles d'Indianapolis, il ne sera pas obligé de faire un tel renoncement cette saison puisqu'il n'y a pas de conflit entre le calendrier de la F1 et les 24 heures du Mans.

Fernando Alonso s'embarque donc dans un double programme puisqu'il va disputer l'ensemble des courses où il n'y a pas de conflits entre les deux catégories. Il va donc seulement devoir renoncer à une seule épreuve, celle de Fuji, puisque le Grand Prix d'Austin a lieu le même week-end : « Cette année, j'ai l'opportunité de courir pour la victoire au Mans grâce McLaren. C'est un grand challenge, beaucoup de choses peuvent mal se passer, mais je suis prêt, préparé et hâte d'être au combat. Mon accord pour rouler en WEC n'est rendu possible que par la compréhension et les bonnes relations que j'ai avec McLaren. Je suis très heureux qu'ils aient entendu et compris ce que cela signifie pour moi. »

Toyota a donc revu son trio de pilotes sur la voiture n°8 où Fernando Alonso va remplacer Anthony Davidson, qui devient pilote-réserve et de développement. Il sera donc équipier avec Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima. Akio Toyoda, le président du constructeur, a ainsi salué l'arrivée d'un double champion du monde en son sein : « Je voudrais remercier Fernando Alonso d'avoir choisi Toyota comme partenaire pour que son rêve du Mans devienne réalité. Je suis extrêmement satisfait que Fernando, qui s'est battu dans de nombreuses courses et a vu des choses que personne d'autres dans notre équipe a jamais vécu, conduise pour Toyota Gazoo Racing. »

Cette venue d'une telle tête d'affiche est également une excellente nouvelle pour le championnat du WEC, qui souffre du départ des marques du groupe Volkswagen, Audi et Porsche, à la suite du scandale du Dieselgate. Toyota se retrouve donc comme le seul constructeur engagé mais la réglementation technique a été revue afin de laisser une chance de gagner aux équipes privées, au rang desquelles on retrouve Manor et Rebellion.

Avec la participation de www.racingbusiness.fr


Alonso, Toyota et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




8 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Nous avons désormais la quasi-certitude qu'il n'y aura que deux Toyota au Mans, en juin prochain.
La surprise, c'est qu'Alonso s'engage sur un vrai progr et non un "one-shot". Le doute subsiste en cas de victoire aux 24 Heures. Poursuivra-t-il jusqu'à son terme une super-saison prévue sur 2018 et 2019 et englobant deux fois Le Mans ?
Il y a 20 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Il existe une réelle différence entre la F1 et le WEC . Les réglementations donnent une chance réelle aux équipes privées de LMP1 de gagner face à Toyota , d'autant qu'il n'y aura selon toute vraisemblance que 2 voitures engagées par Monsieur Toyoda du Toyota Gazoo Racing .

Alonso va participer à la super-saison WEC qui inclus les 24h du Mans . Il vient d'affiner ses armes à Daytona avec une 9° place en LMP2 . Je ne crois pas qu'un pilote ait dans l'histoire du sport automobile mené de front 2 championnats du Monde F1 et endurance . Outre le fait que cette perspective soit hors normes , ses soutiens financiers lui font confiance . Chapeau bas à chacun des intervenants . On m'a toujours dit dans mes langues d'origine " qu'on ne cours jamais 2 lièvres à la fois " . Ce pilote d'exception pourrait nous prouver le contraire .

Il faut toujours un accroc dans le tissu . Ce sera Anthony Davidson .
Il y a 20 jours
Aifaim
Aifaim :
Désolé, Marc Diskus@, mais aujourd'hui, il n'existe aucune certitude réglementaire offrant une équivalence de performances entre LMP1 hybride et LMP1 classiques. L'avantage de Toyota n'est pas énorme mais, sans problème mécanique ou incident de course, les prototypes nippons, nantis d'une expérience et de moyens techniques et financiers inaccessibles pour les Privés, devraient logiquement dominer outrageusement le championnat. Reste Le Mans et sa distance équivalente à l'addition de quatre autres épreuves. Toyota n'a jamais réussi à passer au travers des ennuis. C'est sur ces derniers que ses adversaires peuvent et doivent compter pour s'imposer.
Il y a 20 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Ne soyez pas désolé Alfaim@ . Comme quelques copains , j'ai l'espoir que Le Mans apportera son lot de surprises . Face aux apports technologiques et financiers de Toyota pour la victoire , des amoureux du sport automobile , ils sont 260 000 environ dans la Sarthe en Juin , certains vont s'enthousiasmer pour que Manor ou Rebellion les fassent entrevoir la victoire , après une nuit sous les auvents et les odeurs de barbecue .
Il y a 20 jours
Casper
Casper :
Dites les experts un truc me chiffonne : la différence de réglement entre Hybride et non Hybride en LMP1.

Si je comprend bien une hybride a le droit à 35.2 kg de carburant par relai, tandis qu'une non hybride a le droit à 59kg.
par ailleurs la limite dans la règle est :

B. The Endurance Committee may adjust the allocation of energy by + or ? 10 MJ (reference for a lap of the Le Mans 24 Hours circuit) for all LMP1 cars in order to adjust the global level of performance.

Or je lis que l?énergie sur un tour serait plafonnée sur un tour à 124.9MJ pour les hybrides contre 210.9MJ pour les non hybride.

Cet écart me laisse pantois et je me demande si les hybride peuvent effectivement récupérer un tel déficit. grosso modo, les non hybride vont aller beaucoup plus vite en ligne droite, mais devraient se faire manger en virage à condition que l'hybride puisse doubler !

Du coup je me demande si avec ce réglement ce sera effectivement facile pour Toyota tant les dés me sembles pipés au départ.

si les experts de ce site peuvent méclairer ?
Il y a 12 jours
Aifaim
Aifaim :
Casper@, je n'ai rien d'un expert et surtout pas pour discuter des chiffres présentés pour l'équivalence entre les Toyota hybride et les LMP1 classiques.
L'ACO dispose d'une équipe hyper pointue dans ce domaine. On le voit avec l'équilibre obtenu en GT. Toyota dispose d'une double énergie qu'elle passe au sol par ses quatre roues motrices. C'est un énorme avantage pour la motricité même s'il ne pleut pas. Il est vraisemblable que ce sera aussi bénéfique dans la gestion des pneumatiques. Enfin, les calculs laissent penser que les Nippones ravitailleront une fois ou deux en moins.
Que les autres LMP1 aient une vitesse de pointe théorique plus élevée, peut-être mais il leur faudra l'atteindre en ayant compensé préalablement le retard pris en sortie du virage précédent, éventuellement accentué par le freinage et le passage en courbe.
Nous en saurons plus avec les épreuves du printemps. De toute façon, le législateur s'est réservé le droit de retoucher sa règle.

Toyota joue sa partition en rehaussant la valeur de ses adversaires. Rien ne serait pire qu'une supériorité unanimement reconnue qui dévaloriserait une victoire trop facile... Sauf... Une défaite, évidemment !

Plus que jamais, la victoire ira à celui qui sera le plus épargné par les problèmes. Dans ce domaine, les Toyota ont des progrès à faire.
Nous aurons ce vendredi la liste des concurrents et nous y verrons plus clair.
Il y a 12 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Casper@ : Personne sur ce site n'a la prétention d'être un expert mais un passionné du sport automobile . Chacun exprime ce qu'il pense ou ce qu'il ressent en oubliant toute autre considération .

Pour Le Mans 2018 , le problème de l'organisateur est de mettre en place un plateau de concurrents qui puissent équilibrer une course où il n'y aurait qu'un favori . Que faire face à Toyota qui possède les pilotes , la technologie , les moyens financiers et la volonté de gagner ( on les comprend ) ?

Les dispositions réglementaires ( qui sont encore labiles ) concourent à ce que les LMP1 classiques tiennent la dragée haute aux voitures les plus évoluées de l'endurance , quitte à bouffer plus d'énergie . Il faudra à ces protos magnifiques 2 ou 3 arrêts de plus pour rejoindre l'arrivée . Autrefois , on trouvait dans les rapports de boîte une solution pour sortir plus vite de Mulsanne , Tertre Rouge , Indianapolis et Arnage mais aujourd'hui les hybrides font encore mieux .

Alors , l'ACO sait exactement où il faut aller dans la réglementation , pour que des scénarios comme la victoire d'une Mazda à moteur rotatif dans le passé , la victoire d'une Rondeau en 1980 , continuent à entretenir l'intérêt de la plus belle épreuve qui soit .

Mais Le Mans c'est aussi les
Il y a 12 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Je n'ai pas terminé ma phrase mais vous savez que Le Mans c'est aussi tout ce qui entoure l'événement , des grid girls à la grande roue , du vacarme des voitures qui vous accompagne pendant quelques jours .
Il y a 12 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.