> > > > Modification des 6 heures de Fuji pour Fernando Alonso

Modification des 6 heures de Fuji pour Fernando Alonso

Le WEC a décidé de modifier son calendrier pour sa Super Saison, avec l'avancement d'une semaine des 6 heures de Fuji pour que Toyota puisse aligner Fernando Alonso.

© Toyota - Le WEC déroule le tapis rouge pour Fernando Alonso© Toyota - Le WEC déroule le tapis rouge pour Fernando Alonso

Voilà une nouvelle qui risque de créer des réactions contrastées : le WEC a décidé de tout mettre en place pour que Fernando Alonso puisse participer à l'ensemble de la saison et donc qu'il puisse être sacré à l'issue de sa seconde participation aux 24 heures du Mans.

Lorsqu'il a été officialisé que le pilote espagnol rejoignait le Toyota Gazoo Racing en WEC, il était précisé que McLaren avait priorité et donc qu'il manquerait les 6 heures du Fuji Speedway, qui étaient planifiées en même temps que le Grand Prix de F1 d'Austin.

Or cette course est justement la course à domicile de Toyota, qui en est donc le promoteur. Il était donc peu concevable pour le constructeur japonais que la plus grande star de son line-up de pilotes manque cette épreuve.

Un accord a donc été trouvé avec le WEC et la FIA pour changer la date, qui a été avancée d'une semaine. Or tout le paradoxe de la situation est que cette date avait précisément déjà été reculée d'une semaine pour ne pas entrer en conflit avec la finale du championnat américain d'endurance, qui se déroule sur le circuit de Petit Le Mans à Atlanta.

Cela n'a pas manqué de provoquer la colère d'autres pilotes, qui avaient déjà signés leur contrat sur la base des calendriers respectifs, à l'instar d'Oliver Pla. Il n'a ainsi pas manqué de manifester sa désapprobation vis-à-vis d'une telle décision.


Avec la participation de www.racingbusiness.fr


Endurance, Alonso et Toyota Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




10 réactions sur cet article Donnez votre avis
yanoo11
yanoo11 :
Si avec tout ça Alonso ne gagne pas le 24h du Mans... Il reste plus qu'à Toyota de donner l'ordre à la seconde voiture de le laisser gagne r:-)
Il y a 10 jours
AP01
AP01 :
Le WEC a tout intérêt à avoir Alonso dans ses rangs pour son exposition médiatique mondiale et je comprends qu'ils s'adaptent. Il n'y a qu'à voir à quel point les médias ont parlé d'Indianapolis en 2017.

De plus, je ne crois pas qu'Alonso ait besoin, ni envie, qu'on lui fasse des faveurs pour gagner quand il a une bonne auto, et encore moins la meilleure.
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
Sauf que ce ne sont pas les responsables du WEC qui ont demandé ce changement mais Toyota qui souhaite un maximum de retombées pour la course sur ses terres.
Le problème concerne les pilotes dont les contrats sont signés pour une course IMSA à cette date. Toyota met beaucoup d'équipes dans l'embarras car la logistique générale devrait rendre quasiment impossible le changement de date US. Mais c'est Toyota...
Il y a 9 jours
Elf1
Elf1 :
@aifaim, si Alonso gagne le Mans cette année, est ce qu'il va continuer dans les courses endurance ?
Il y a 9 jours
AP01
AP01 :
Sauf que c'est la FIA qui dicte sa loi quant aux dates du WEC et pas Toyota. Ceci valide donc en tout point mon commentaire...
Toyota et la FIA peuvent avoir des intérêts communs et la FIA a tout intérêt à avoir Alonso sur l'ensemble des courses, en plus de Toyota ce qui coule de source.

Sinon @Aifaim, "si Alonso gagne le Mans cette année", va-t-il se présenter aux élections espagnoles ? Va-t-il également devenir acteur de cinéma ou se reconvertir dans la culture raisonnée ? XD
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
Elf1@, vous posez une question très pertinente mais il faudrait avoir accès à son contrat pour y répondre... et encore ! McLaren prête son pilote à Toyota probablement un peu à contrec?ur dans l'optique d'une campagne F1 difficile et concurrentielle. Il serait tentant, s'il gagne au Mans en juin de lui rappeler qui est son employeur et les priorités qui en découlent. Mais cela m'étonnerait.
Il y a une autre carotte pour Alonso, c'est le titre de champion du monde des pilotes d'endurance qui, ajouté aux 24 heures et à Indianapolis lui donnerait un palmarès unique et quasiment impossible à égaler avant longtemps.
Vous le savez, la super-saison WEC compte deux éditions des 24 Heures. Si ce n'est pas en 2018, il y aura donc une seconde chance en 2019. Mais cela repousse Indianapolis au mieux en 2020. Mais, en fil rouge, il y a McLaren et des performances pourquoi pas devenues si prometteuses qu'elles requièrent une implication plus intense. On peut tout envisager même un renoncement à la F1 à terme pour assouvir et remporter ce pari de légende.
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
Reprenons les choses dans l'ordre... Toyota voulait coûte que coûte pour des raisons bassement financières la présence d'Alonso dans son fief. La commission WEC - c'est-à-dire l'émanation de l'ACO qui est en charge de l'Endurance au niveau mondial accepte de modifier le calendrier pour deux raisons. D'abord, elle ne peut rien refuser au dernier Mohican des constructeurs de prototypes hybrides encore engagé. C'est une histoire de gros sous. Toyota même sans Alonso draine les médias quitte à les abreuver de communiqués et de payer les déplacements, gîte et couvert aux plus "vertueux" et/ou efficaces.
En l'occurrence, cette couverture médiatique est bienvenue et ne peut que rendre justice à un championnat de très haute facture pas assez servi par la presse grand public qui ne s'intéresse qu'au Mans.
La FIA entérine pour la forme. Et tant pis pour ceux qui vont en faire les frais, y compris financièrement. Les pilotes sous contrat également en IMSA mais aussi le championnat GT nippon très suivi - là où courent Button, Kovalainen et autres joyeux drilles comme Kobayashi et Katayama, ceux-là même qui pilotent les Toyota LMP1 !
Que croyez-vous qu'il se passera ? L'épreuve va re-changer de date. Oui, car elle avait déjà modifié son calendrier pour ne pas entrer en conflit avec la manche Wec et les problèmes que cela aurait posé à qui vous savez. Et tant pis pour toute la logistique bousculée des autres équipes - allô, Honda ?
Toute cette histoire présente un volet positif car elle crée un précédent en faveur du WEC qui, il y a peu passait derrière la F1 et la FE.
Pour en revenir au plan strictement sportif, Toyota n'a absolument pas besoin d'Alonso pour gagner Le Mans et le championnat. Le défi que s'est lancé l'Espagnol n'a pour la firme qu'un attrait mediatico-prestigieux. Et il va falloir néanmoins faire attention à ménager la susceptibilité de McLaren qui tient à garder de manière quasi exclusive l'image d'Alonso...
Il y a 8 jours
Flamaros
Flamaros :
Si Alonso gagne le WEC il pourrait très bien envisager une triple couronne royale en tentant de remporter un championnat d'indy car et non seulement Indianapolis.

La ca serait vraiment incroyable et bien-sur pour ca il arrêtera la F1 et le WEC...

Enfin avant de fabuler autant, on devrait peut être juste ce contenter de laisser le temps écrire l'histoire.
Il y a 7 jours
Aifaim
Aifaim :
Toujours rien en ce qui concerne les futurs participants à la plus célèbre course d'endurance du monde.

Pour ceux qui ne s'intéressent au Mans qu'à travers la présence d'Alonso, il faut savoir que Toyota a infiniment plus de chances de remporter les 24 Heures en 2018 qu'en 2019 pour une raison très simple : Le championnat débute à Spa et la course suivante, c'est Le Mans.
Or, la ByKollès mise à part, toutes les LMP1 sont totalement neuves et n'auront que 6 heures de course dans les roues. Certes, Rebellion en tête, ces équipes privées sont expérimentées mais s'attaquer si tôt aux 24 Heures dans la saison, ce ne sera pas évident pour tout le monde !
Par contre, l'édition 2019 cloturera celle qu'on a surnommé la "super-saison" et Toyota se frottera à des équipes beaucoup plus expérimentées, familiarisées avec des voitures qui auront roulé un peu partout.
Il y a 3 jours
AP01
AP01 :
@Aifaim,

Vous pouvez reprendre les choses dans l'ordre que vous voulez (et je ne conteste pas le vôtre).
"D'abord, elle ne peut rien refuser au dernier Mohican des constructeurs de prototypes hybrides encore engagé." : un instance indépendante peut décider de ce qu'elle veut, encore plus quand un concurrent n'a pas de... concurrence !

"Toyota même sans Alonso draine les médias quitte à les abreuver de communiqués et de payer les déplacements, gîte et couvert aux plus "vertueux" et/ou efficaces." les médias c'est un chose, l'intérêt du public, une autre. La présence d'Alonso profitera à tout le monde et c'est pourquoi le calendrier a été modifié puisque tout le monde y trouve son compte. Demandez à un simple amateur de F1 qui a gagné les 24h l'an dernier, je doute qu'il sit capable de vous répondre. Si Alonso gagne en 2018, tous les amateurs de F1 s'en souviendront....

"Pour en revenir au plan strictement sportif, Toyota n'a absolument pas besoin d'Alonso pour gagner Le Mans et le championnat. Le défi que s'est lancé l'Espagnol n'a pour la firme qu'un attrait mediatico-prestigieux." Merci pour cette précision car, à part vous, personne sans doute n'avait fait une analyse aussi pointue des raisons de signer Alonso pour Toyota...
Il y a 2 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.