> > > > Officiel : Alonso quittera l'endurance après les 24h du Mans

Officiel : Alonso quittera l'endurance après les 24h du Mans

Le double champion du monde de Formule 1 Fernando Alonso a annoncé ce matin qu'il partira de Toyota après l'épreuve mancelle. Le pilote espagnol juge avoir accompli "ce qu'il voulait" avec le constructeur japonais dans cette discipline.

© Toyota- Fin du mariage Alonso-Toyota à la fin de cette saison !© Toyota- Fin du mariage Alonso-Toyota à la fin de cette saison !

En 2018, Fernando Alonso arrivait chez Toyota dans le championnat d'Endurance avec la ferme intention de remporter la mythique course des 24 Heures du Mans. L'Ibère ayant accompli sa mission depuis le mois de juin dernier, il n'avait ainsi plus de réelles raisons de rester dans cette discipline. C'est pour cela qu'il a annoncé aujourd'hui quitter Toyota Gazoo Racing, et l'endurance par ricochet.

Le champion du monde restera jusqu'à la fin de cette saison 2018-2019, qui interviendra lors de l'épreuve dans la Sarthe. Mais celui-ci a déjà la tête tournée vers l'Amérique et les 500 Miles d'Indianapolis. Si Alonso parvenait à gagner la légendaire course il deviendrait seulement le deuxième pilote au monde à décrocher la triple couronne après Graham Hill dans les années 60.

Pour se justifier, Fernando Alonso s'est exprimé sur son choix de quitter Toyota : « J'ai aimé faire partie de Toyota Gazoo Racing en WEC, mais ce chapitre se termine. Remporter Le Mans est l’un des faits marquants de ma carrière dans le cadre de mon défi de remporter la triple couronne : je me souviendrai toujours de cette victoire que nous avons remporté ensemble en tant qu’équipe l’année dernière. C'est maintenant le bon moment pour relever de nouveaux défis et il existe de nombreuses opportunités intéressantes à explorer au sein de Toyota Gazoo Racing. »

En plus de l'Indycar, Alonso pourrait signer avec le constructeur japonais pour participer au prochain Paris-Dakar en rallye-raid.

L'ancien pilote de Formule 1 va être remplacé par un autre ancien concurrent de la catégorie reine du sport automobile. En effet, c'est le Néo-Zélandais Brendon Hartley qui aura la responsabilité de succéder à Alonso. Déjà champion de WEC en 2014 et 2017 avec Porsche, l'ex pensionnaire de la Scuderia Toro Rosso a donc tout les atouts pour réussir !




Alonso, Toyota et Endurance Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Alonso doit remporter les 500 miles d'Indianapolis. Son objectif d'égaler Graham Hill passe par cette victoire. Tout le monde le sait.

Ainsi, il renouera avec un éclectisme d'un autre âge.

Si on se penche sur les championnats du monde, ils sont à égalité en Formule1 (2). Par contre, Alonso est actuellement en bonne position pour être titré en tant que pilote en Endurance, ce que Le brave Graham ne fût jamais, et pour cause : Le titre n'existait pas.
S'il décroche cette timbale, il pourrait rêver à un triplé fantastique, celui de détenir aussi celui de champion du monde en Indy. Chiche ?

Il y a 7 mois
Aifaim
Aifaim :
Toyota est champion du monde avant de disputer les 24 Heures du Mans, dernière épreuve de la Super Saison. Ca, c'est fait !
Pour les pilotes, leur victoire, samedi, aux 6 Heures de Spa, a permis à Alonso, Buemi et Nakajima de s'en approcher : 160 points chacun contre 129 à Conway, Kobayashi et Lopez.
Le Mans, ce sera 38 points au vainqueur, 27 au second sans oublier le point de la pole position. Pour priver Alonso du titre, il faut que la N°7 gagne obligatoirement et, pour faire simple, que la N°8 ne termine pas mieux que 7e.
Il y a 7 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
La F1 n'aura pas le monopole des passionnés de sport auto dans les 6 prochaines semaines . Un pilote peut faire tourner les feux de la rampe vers lui durant cette période : Fernando Alonso .

Participant à Indy 500 pour la 2ème fois , ses chances de succès sont réelles . A Woking , on travaille très fort sur la McLaren/ Chevrolet frappée du n°66 . Les mythes de la Can-Am et de Mark Donohue remontent à la surface et motivent certainement l'équipe .

Le Mans en Juin peut être le théâtre d'un titre de Champion du Monde d'endurance pour l'espagnol . Il disait à Spa ce week-end que ce titre était sa priorité en endurance plus que la victoire au Mans . Mais on peut être sûr qu'il ira dans la Sarthe pour gagner , comme pour Indianapolis . On n'a jamais vu un taureau léthargique ou atonique , surtout pas dans les Asturies .

Le deuxième Croisé en Quête du Graal qu'est la triple couronne , est Juan Pablo Montoya . Je n'ai pas vu son nom dans la liste des 60 équipages en lice au Mans cette année . Viendra-t-il ?

Et le troisième Croisé est Mario Andretti , qui en 1995 est passé à un cheveu du Graal en terminant 2ème au Mans , associé au Strasbourgeois Bob Wollek sur une Courage/Porsche . Temps pour lui de profiter d'une retraite après une monumentale carrière étalée sur presque 5 décennies .

Il va y avoir du spectacle ces prochains temps .
Il y a 7 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@,
la Formule n'a jamais eu le monopole des passionnés de sport automobile,

la "McLaren-Chevrolet est en fait une Dallara puisque le châssis des monoplaces est monotype.

Mark Donohue a bien remporté les 500 miles en 1972 sur une McLaren mais elle était privée, sponsorisée par Sunoco et la propriété de Roger Penske. C'est la seule des cinq qui termina.

Montoya a disputé pour la première fois les 24h du Mans l'an passé sur une Ligier LMP2 de l'équipe United Autosport (3e après les pénalités). L'équipage de ses équipiers d'alors affiche complet mais il reste une place libre sur la voiture-soeur de Cullen et Brundle... Ceci dit, une victoire semble impossible au scratch mais pas invraisemblable dans la catégorie.

Andretti aurait pu prétendre à la triple couronne qu'au titre de la version "champion du monde". Il n'a jamais gagné à Monaco, entre autres parce qu'il lui est arrivé de sécher la principauté en concurrence de date avec Indianapolis. S'il n'a pas gagné le Mans en 1995, c'est totalement sa faute car il emmena par la Courage-Porsche partagée avec Wolleck et Hélary dans le bac à gravier. Le temps perdu est largement supérieur au retard à l'arrivée sur la McLaren entre autres pilotée par Yannick Dalmas.

NB. Du spectacle, il y en avait le week-end dernier avec des 6 heures de Spa d'anthologie et le Blancpain series à Brands Hatch.
Il y a 7 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Je profite d'un ancien article " endurance " sur le bandeau , pour saluer la 2ème victoire au Mans de Toyota et de son équipage Alonso-Buemi-Nakajima , suivi à quelques secondes de la 2ème voiture . Alonso décroche en plus un titre de Champion du Monde d'endurance avec ses 2 collègues .

Le voilà le seul détenteur du titre pilote F1 et WEC . Ce titre n'existant que depuis 1981 , d'autres pilotes l'auraient peut-être obtenu auparavant mais li faudrait compulser les titres WEC constructeurs et extrapoler .

Rien de certain pour l'avenir d'Alonso , ni en F1 ni ailleurs , mais des projets éclectiques dont le plus vraisemblable serait l'Indycar ( Triple couronne en ligne de mire ) .

Chapeau à l'équipe AC Corse qui apporte à Ferrari une victoire au Mans en GTPro . Cela pourrait inspirer la Scuderia pour une victoire ce weekend sur le même sol français !
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.