> > > > Shanghai - Qualifications : Première ligne 100% non-hybride

Shanghai - Qualifications : Première ligne 100% non-hybride

Rebellion a décroché la pole position ce matin lors des qualifications des 4h de Shanghai, devant les deux Ginetta. La première fois dans l'histoire du WEC qu'aucune hybride n'est en première ligne. Cool Racing partira devant en LMP2 et Porsche en GTE-Pro.

© Rebellion Racing - Rebellion décroche sa première pole de la saison.© Rebellion Racing - Rebellion décroche sa première pole de la saison.

LMP1 : Toyota en retrait

Un fait historique. Pour la première fois dans le l'histoire du WEC, aucune hybride ne finit dans les trois premiers lors d'une qualification. La Rebellion n°1 a devancé la Ginetta n°5 de 1'200 et la Ginetta n°6 de 1'217. La première des Toyota est à 1'343. Rappelons que le temps de qualification en WEC est déterminé par la moyenne du meilleur chrono de deux pilotes.

La grille est largement marquée par le success handicap, qui fait perdre près de deux secondes aux Toyota. Le pilote de la n°8 Sebastien Buemi craignait d'ailleurs après les essais libres de se battre avec les LMP2. « On a même du mal à battre les GT » regrettait-il.

Néanmoins, malgré ce que peut indiquer le temps final des qualifications, Toyota s'est rapproché des autres par rapport aux essais libres. Sans le trafic de la deuxième salve de tours, elles avaient les capacités de finir à moins d'une seconde de Rebellion. Kamui Kobayashi sur la numéro 8 était même devant dans les deux premiers secteurs, avant de lâcher une seconde dans le dernier, qui comprend la longue ligne droite de retour.

Une situation qui augure de la course. Sur une manche de quatre heures, la fiabilité a moins de chance de rentrer en compte que sur 6 ou 8 heures. La clé sera donc de voir si Toyota peut tenir le rythme des Rebellion grâce à sa vitesse en courbe et surtout garder un avantage dans le trafic.

EquipeVoitureTempsEcart
1Rebellion Racing #1Rebellion1:45.892
2Team LNT #6Ginetta1:47.092+ 1.200
3Team LNT #5Ginetta1:47.109+ 1.217
4Toyota Gazoo Racing #7Toyota1:47.230+1.343
5Toyota Gazoo Racing #8Toyota1:48.180+2.288


LMP2 : Cool Racing rafle la mise

Encore une première. Le Cool Racing décroche la première pole position de son histoire en WEC, grâce à un Nicolas Lapierre de gala bien épaulé par Antonin Borga. L'équipe suisse a réalisé un temps moyen de 1'48''649. « On a eu du mal lors des dernières manches en qualifications, mais on a vraiment bossé pour celle-ci » a réagi Nicolas Lapierre. « La course va être très dure demain dans la gestion des pneus ». Cool Racing a terminé un peu plus d'un dixième devant l'Oreca du Jackie Chan DC Racing et deux dixièmes devant l'Oreca de United Autosport. En revanche, Signatech Alpine a raté sa qualification, seulement septième devançant le Racing Team Nederland, jamais à la fête en qualifications.

EquipeVoitureTempsEcart
1Cool Racing #42Oreca1:48.649
2Jackie Chan DC Racing #37Oreca1:48.775+0.126
3United Autosports #22Oreca1:48.972+0.323
4High Class Racing #33Oreca1:49.245+0.596
5Jota #38Oreca1:49.739+1.090
6Cetilar Racing #47Dallara1:50.496+1.847
7Signatech Alpine ELF #36Alpine1:50.941+2.292
8Racing Team Nederland #29OrecaXX


GTE-Pro : Porsche première

Continuons dans le registre des nouveautés. Kevin Estre a mis tout le monde d'accord pour pour offrir à Porsche la première pole de son histoire à Shanghai. Le Français a réalisé un tour exceptionnel en 1'59''024 pour placer la Porsche n°92 devant avec une moyenne de 1'59''579. Au nez et à a barbe des Aston Martin qui s'étaient montrées les plus rapides en essais libres mais aussi dans la première salve de tours en qualification. Au final, elles échouent à 18 et 28 millièmes de la Porsche.

« C'est notre première pole depuis Sebring l'an dernier » s'est remémoré Kevin Estre. « J'espère que nous aurons une meilleure course que cette fois là. » En effet, ils n'avaient pu faire mieux que sixième.

EquipeVoitureTempsEcart
1Porsche GT Team #92Porsche1:59.579
2Aston Martin Racing #95Aston Martin1:59.597+0.018
3Aston Martin Racing #97Aston Martin1:59.607+0.028
4AF Corse #51Ferrari1:59.687+0.108
5AF Corse #71Ferrari2:00.067+0.488
6Porsche GT Team #91Porsche2:00.224+0.645

GTE-Am : Team Project One en pole

La séance a démarré par un tête-à-queue de Louis Prette sur la Porsche n°78 du Proton compétition, sans conséquence. Ensuite, c'est le Team Project One, qui s'est adjugé la pole en 2'00''824 en Porsche, sept dixièmes devant l'Aston Martin Racing n°98. Le tenant du titre en championnat et le cador historique de la catégorie se réveilleraient-ils ? Battus lors des deux premières manches, ils ont l'occasion de se remettre sur les bons rails.

EquipeVoitureTempsEcart
1Team Project One #56Porsche2:00.824
2Aston Martin Racing #98Aston Martin2:01.528+0.704
3Dempsey Proton Rzcing #77Porsche2:01.655+0.831
4TF Sport #90Aston Martin2:02.192+1.368
5Team Project One #57Porsche2:02.228+1.404
6AF Corse #54Ferrari2:02.404+1.580
7MR Racing #70Ferrari2:02.602+1.778
8Dempsey Proton Racing #88Porsche2:02.714+1.890
9Gulf Racing #86Porsche2:02.978+2.154
10AF Corse #83Ferrari2:03.001+2.177
11Proton Compétition #78Porsche2:03.086+2.262
12Red River Sport #62Ferrari2:03.239+2.415


Shanghai, Qualification Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
« On a même du mal à battre les GT » En fait, il s'agit non pas de battre mais de "dépasser" les GT en vitesse de pointe en ligne droite.
Le législateur a limité la consommation au tour des Toyota, ce qui les empêche d'appuyer à fond en ligne droite, précisément sur le circuit qui, depuis le début de saison, en comporte le plus.

Les Japonaises ont probablement été réglées pour la course. Il reviendra à leurs pilotes de compenser sur la partie sinueuse du circuit le handicap des lignes droites. Quoi qu'il puisse advenir de la course, Toyota va beaucoup apprendre de cette manche du championnat. En effet, leur handicap a des répercussions sur plusieurs domaines dont la sempiternelle gestion des pneus, plus particulièrement de leur température de fonctionnement.

En Endurance, sur une épreuve aussi courte, ce sont les incidents de course qui créent les péripéties, la fiabilité mécanique étant exceptionnelle. L'exception sur tout le plateau en ce domaine, c'est la Ginetta, la seule débutante sur toute la ligne de départ.

En LMP2, l'Oreca-Signatech est à nouveau à la traîne, une situation assez inexplicable pour l'écurie championne sortante... Derrière la Dallara, c'est presque une humiliation !

Admirez la performance des GTE-pro, toutes qualifiées en 0.6"
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
En GT-am, l'Aston-Martin de Paul Dalla Lana est du dernier modèle, l'Américain ayant usé sa précédente voiture jusqu'à sa limite d'homologation. Il faut préciser que la BOP (sorte d'équilibre des performances) permet, sans trop handicaper la performance, cette amortissement du matériel pour les privés qui constituent la totalité de la catégorie. De plus, le truculent propriétaire a deux nouveaux équipiers en remplacement des fidèles (5 saisons !) Pedro Lamy (ex-F1) et Mathias Lauda (fils de)
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
Poker menteur ? Chez Toyota, on s'interroge sur les chronos de la Rebellion en qualifications : trop lente pour Pascal Vasselon de plus de 2" en tenant compte des temps de l'an passé. L'écurie suisse aurait-elle minimisé son avantage en performance pour s'assurer le gain de l'épreuve, c'est finalement ce que suggère - au moins par le doute - le patron de Toyota.

Dans le team japonais on affiche la transparence dont des chronos volontairement affaiblis par l'utilisation des mêmes pneus pour les deux pilotes désignés sur chaque voiture. Le motif ? Conserver un train neuf pour la course...

Ces résultats faiblards des LMP1, s'ils sont confirmés en course - l'écart en Endurance entre qualifications et course est infiniment plus resserré qu'en F1 - leur laissent une marge extrêmement courte vis-à-vis des furieux qui en décousent en LMP2. Ceux-là, fort d'une excellente fiabilité, ne conservent aucune réserve en piste, d'autant qu'il faut aux meilleurs combler le déficit concédé par le pilote amateur du trio;
Que les Lapierre (ex-Toyota), Stevens, Di Resta, Da Costa et autres de Vries soient chargés de lancer la course, l'aspiration aidant, le début de l'épreuve pourrait s'avérer spectaculaire...
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
Petit "détail" à ajouter : la course est retransmise gratuitement (évidemment) sur la chaîne l'Equipe (21)
Il y a 8 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.