> > > > Shanghai - Course : Rebellion première !

Shanghai - Course : Rebellion première !

Rebellion est devenu dimanche à Shanghai la première voiture non-hybride et privée à s'imposer à la régulière en WEC. Le trio Norman Nato, Gustavo Menezes et Bruno Senna a devancé les deux Toyota. En GTE-Pro, Ferrari remporte aussi sa première victoire, de la saison cette fois.

© Rebellion Racing - Rebellion décroche sa première victoire en WEC© Rebellion Racing - Rebellion décroche sa première victoire en WEC

Certes, c'est en partie artificiel. Rebellion a largement bénéficié du handicap success, qui lui donnait deux secondes au tour de marge sur Toyota. Mais l'histoire retiendra que l'équipe suisse a remporté à l'occasion des 4 heures de Shanghai 2019 la première victoire d'une auto privée et non-hybride en WEC à la régulière. En effet, lors de la saison 2018-2019, Rebellion avait déjà remporté les 6 heures de Silverstone mais seulement sur tapis vert, après la disqualification des 2 Toyota, pour voiture non-conforme. Cette fois-ci, c'est bien sur la piste (et avec la nouvelle réglementation sportive) que l'équipe suisse s'est imposée. De quoi arracher des larmes à Hugues de Chaunac, le patron d'Oreca, qui gagne lui aussi sa première victoire en tant que constructeur.

Après les essais libres, on pensait que la course allait être une partie de plaisir pour Rebellion, tant elle dominait les chronos. Mais lors des qualifications, elle s'est montrée "lente" malgré sa pole. Des performances qui étonnaient d'ailleurs beaucoup chez Toyota. Les problèmes de fonctionnement des pneus ont semblé se vérifier en début de course. Norman Nato a raté son départ et s'est retrouvé en dernière position, pendant que les Ginetta prenaient la tête.

Rebellion a trouvé son rythme grâce à Gustavo Menezes après le premier arrêt au stand. L'Américain est remonté jusqu'à prendre la tête après 1h15 de course. Les Ginetta, qui ont globalement eu le même rythme que Toyota, ont connu des petits problèmes lors de leurs arrêts et ont reculé. La hiérarchie s'est alors figée. La Rebellion de Norman Nato, Gustavo Menezes et Bruno Senna devant la Toyota n°8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima , Brendon Hartley et la N°7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway, Jose Maria Lopez. Cette dernière a été pénalisée d'un drive through pour avoir dépassé avant la ligne de départ.

Même avec une meilleure consommation, Toyota n'a pu avoir sa chance en fin de course, notamment à cause du seul Full Course Yellow de la course, à une heure de l'arrivée.

PilotesEquipeVoitureEcart
1Senna/Menezes/NatoRebellion Racing #1Rebellion
2Buemi/Nakajima/HartleyToyota Gazoo Racing #8Toyota+1:06.9
3Conway/Kobayashi/LopezToyota Gazoo Racing #7Toyota+ 1 tour
4King/Hanley/OruzdhevTeam LNT #5Ginetta+ 1 tour
5Robertson/Simpson/SmithTeam LNT #6Ginetta+ 1 tour

GTE-Pro : Ferrari s'impose à la Ferrari

Cette fameuse neutralisation de la course a été causée par l'éclatement d'un pneu de l'Aston Martin n°95. Ce qui a marqué le tournant de la course en GTE-Pro.

Le duo Nicki Thiim/Marco Sorensen caracolait jusque là en tête de la course, depuis le départ. Et qui en a profité ? Ferrari évidemment ! Comme à son habitude en WEC, la belle italienne a été invisible ou presque. Rarement larguée, rarement la plus rapide, mais toujours en embuscade. Grâce à une stratégie toujours impeccable d'AF Corse et la solidité des pilotes. La recette de ses cinq titres de champion. Cette fois, c'est le duo Alessandro Pier Guidi/ James Calado qui s'est imposé.

Une victoire également historique puisque c'est la première de Ferrari à Shanghai en WEC, après sept ans de disette. Le Cheval cabré ouvre également son compteur cette saison.

Derrière s'est déroulée la principale bataille de la course toutes catégories confondues. Un match à deux entre l'Aston Martin n°97 d'Alexander Lynn/ Maxime Martin et la Porsche n°91 de Gimmi Bruni et Rchard Lietz, rejointes par la Porsche n°92 de Kevin Estre et Michael Kristensen après ses dix secondes de pénalité, à la mi-course. Les trois se sont tenues dans un mouchoir de poche, jusqu'à ce que Porsche prenne le dessus dans le dernier relais grâce à une meilleure économie des pneus.

PilotesEquipeVoitureEcart
1Calado/Pier GuidiAF Corse #51Ferrari
2Chistensen/EstrePorsche GT Team #92Porsche+ 6.7
3Bruni/LietzPorsche GT Team #91Porsche+ 20.1
4Lynn/MartinAston Martin Racing #97Aston Martin+ 28.7
5Sorensen/ThiimAston Martin Racing #95Aston Martin+ 34.9
6Rigon/MolinaAF Corse #71Ferrari+ 45.1


LMP2 : Encore une première !

Des 4 heures de Shanghai décidément historiques. En LMP2, l'équipe Jota de Roberto Gonzales, Antonio Felix Da Costa et Anthony Davidson a offert la première victoire à la marque de pneus Goodyear en WEC. Une course menée de bout en bout par l'équipe anglaise, qui retrouve le goût du succès en son nom après plusieurs années d'absence. Elle devance le Jackie Chan DC Racing de Gabriel Aubry, Ho-Pin Tung et Will Stevens. United Autosport termine troisième malgré un arrêt précoce, pilotée par Phil Hanson, Felipe Albuquerque et Paul Di Resta. En fin de course, Thomas Laurent aurait pu la coiffer sur le fil avec sa Signatech Alpine, mais le pilote français est parti en tête à queue en voulant dépasser un retardataire. A noter enfin l'abandon du poleman Cool Racing à cause d'un problème de télémétrie.

PilotesEquipeVoitureEcart
1Gonzales/Da Costa/DavidsonJota #38Oreca
2Tung/Aubry/StevensJackie Chan DC Racing #37Oreca+ 17.0
3Hanson/Albuquerque/Di RestaUnited Autosport #22Oreca+ 21.7
4Laurent/Negrao/RaguesSignatech Alpine #36Alpine+ 1 tour
5Van Eerd/Van der Garde/ De VriesRacing Team Nederland #29Oreca+ 1 tour
6Patterson/Yamashita/FjorbachHigh Class Racing #33Oreca+ 1 tour
7Lacorte/Belicchi/BenagiottoCetilar Racing #47Dallara+ 2 tours
8Lapierre/Borga/CoignyCool Racing #42OrecaAbandon

GTE - am : TF Sport bisse

Sa couleur rouge foncée fait fureur dans le paddock depuis ses débuts. Mais elle va également commencer à faire peur à ses concurrents. L'Aston Martin de TF Sport glane sa deuxième victoire de rang, grâce au trio Salih Yoluc, Charles Eastwood et Jonathan Adam. Ils ont mené la course de main de maître depuis la fin de la première heure de course. Ils devancent la Porsche n°57 du team Project One (Ben Keating, Larry ten Voorde, Jeroen Bleekemolen) et l'Aston Martin Racing n°98 (Paul Dalla Lana, Darren Turner, Ross Gunn)

PilotesEquipeVoitureEcart
1Yoluc/Eastwood/AdamTF Sport #90Aston Martin
2Keating/Ten Voorde/BleekemolenTeam Project One #57Porsche+ 16.2
3Dalla Lana/Turner/GunnAston Martin Racing #98Aston Martin+ 28.4
4Perrodo/Collard/NielsenAF Corse #83Ferrari+ 43.7
5Perfitti/Henemeheier-Hanson/CairoliTeam Project One #56Porsche+ 1 tour
6Negro/Bamber/PreiningDempsey - Proton Racing #88Porsche+ 1 tour
7Ishikawa/Beretta/CozzolinoMR Racing #70Ferrari+ 1 tour
8Flohr/Castellaci/FisichellaAF Corse #54Ferrari+ 1 tour
9Wainright/Watson/BarkerGulf Racing #86Porsche+ 1 tour
10Ried/Pera/CampbellDempseay Proton Racing #78Porsche+ 1 tour
11Grimes/Mowlem/HollingsRed River Sport #62Ferrari+ 1 tour
12P.Prette/L.Prette/AbrilProton Compétition #78Porsche+ 6 tours


Shanghai, Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Pour Ferrari, le chat noir bat le cheval cabré avec les commissaires techniques dans le rôle du minet : la Ferrari est disqualifiée sur un problème technique...
Il y a 7 jours
Aifaim
Aifaim :
Rebellion a gagné la course qui lui était la plus favorable. La prochaine pourrait bien revenir dans le camp Toyota. Le success ballast va être revu qui pénalisera de manière dégressive le trio vainqueur. De plus, Bahrein et Sao Paulo devraient s'avérer moins défavorable aux nippones.
En théorie, les Ginetta devraient se retrouver de facto très avantagées à ce petit "jeu" de qui perd gagne mais l'équipe manque d'habitude dans ce championnat où elle débute. Les arrêts au stand ont été déplorablement longs et une anecdote montre combien Ginetta est néophyte : officieusement pénalisées d'un drive-through, les deux voitures l'ont effectué avant que la sanction leur ait été officiellement notifiée !
Il y a 7 jours
Aifaim
Aifaim :
Le départ - lancé - de la Rebellion en pole a été difficile en raison d'un problème d'embrayage. Norman Nato a donc démarré lentement supprenant ses poursuivants déjà en accélération "normale". Résultat : les deux Ginetta et une Toyota ont dépassé la Rebellion avant la ligne de départ "officielle", ce qui est interdit. La faute était bien sûr involontaire mais la direction de course a appliqué le règlement : drive-through pour les fautifs !
Il y a 7 jours
Aifaim
Aifaim :
Un full course yellow très court, le temps de ramasser une carcasse de pneu éclaté sur une Aston-Martin et le coup de balai qui va avec, c'est le seul trouble au bon déroulement des 4 heures de course. Un seul abandon, l'Oreca LMP2 du Cool Racing sur un problème de télémétrie. Cela ne veut pas dire qu'on n'a pas assisté à quelques passes d'armes musclées, dépassements d'anthologie et figures improvisées mais le carbone - parfois de justesse - a été relativement préservé.
Il y a 7 jours
Aifaim
Aifaim :
Et Le Mans dans tout ça ?
Il est évidemment trop tôt pour désigner un favori en raison des diableries du success ballast. Pénalisées en ligne droite, les Toyota devraient logiquement y souffrir mais il y a un gros "mais".
La manche précédant les 24 Heures se déroulera à Spa, circuit rapide s'il en est où Rebellion a prévu d'aligner deux LMP1 en prévision du Mans. Leur victoire est envisageable ce qui les pénaliserait aux 24 Heures.
Ces restrictions énoncées, Toyota restera favori tant pour le championnat que pour une nouvelle victoire en Sarthe d'abord en raison de leur fiabilité renforcée (!) par les restrictions de performance mais aussi l'éventualité de pluie qui avantagerait leur traction à 4 roues motrices... Les Ginetta ? Il leur faudrait acquérir des automatismes dans l'organisation du stand qui sur une course "courte" leur a coûté plus d'un tour. Alors, sur une compétition six fois plus longue... Et ce n'est pas leur velléité d'aligner une 3e voiture au Mans - si l'ACO accepte - qui aidera à résoudre ce problème récurrent dans une équipe manquant d'expérience...
Il y a 7 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.