> > > > WEC 6 heures d'Austin : Rebellion et Aston Martin l'emportent

WEC 6 heures d'Austin : Rebellion et Aston Martin l'emportent

Rebellion a mené de bout en bout les 6 heures d'Austin. Dans les autres catégories, très spectaculaires, United Autosports et Aston Martin ont eu le dernier mot.

© Rebellion Racing - Rebellion s'est imposé en maitrisant Toyota© Rebellion Racing - Rebellion s'est imposé en maitrisant Toyota

Une course limpide. Si quelques voitures ont connu des sorties de piste, aucun safety car ou full course yellow n'est intervenu et aucune voiture n'a abandonné.


LMP1 : Rebellion sans soucis

Pendant une heure et demie, l'affaire semblait largement entendue en LMP1. L'ordre restait le même que depuis le début du week-end. Rebellion devant la Toyota #8 puis la #7, avec à chaque fois un écart important. Mais Gustavo Menezes, au volant de la Rebellion a connu des difficultés dans son relais, ce qui a permis à Toyota de revenir puis se maintenir à moins de trente secondes. Une alerte sans conséquence.

La Rebellion a maintenu son avance. La seule question qui subsistait concernait la stratégie. Toyota consommait moins. Allait-elle réussir un arrêt en moins ? Non, mais son dernier arrêt s'annonçait bien plus court. Rebellion, aux mains de Norman Nato, a donc augmenté l'écart jusqu'à une minute pour éviter un retour de la Toyota. Au final, Rebellion aura mené le week-end de bout en bout et s'adjuge sa deuxième victoire de la saison devant la Toyota #8 et la #7

PilotesEquipeVoitureEcart
1Senna/Menezes/NatoRebellion Racing #1Rebellion
2Buemi/Nakajima/HartleyToyota Gazoo Racing #8Toyota+51.524
3Conway/Kobayashi/LopezToyota Gazoo Racing #7Toyota+ 2 tours


LMP2 : United Autosports en stratège

Pendant deux heures, il ne fallait pas s'accorder une pause toilettes, si on voulait suivre correctement le LMP2. La catégorie a donné lieu à une bagarre exceptionnelle, marquée par des changements de position incessants. Au prix parfois de quelques figures.
Les hostilités ont commencé après un quart d'heure de course. United Autosports parti en tête se ratait un peu et passait à la troisième place. Son premier relais, difficile, la conduisait à adopter une stratégie décalée.
Dans le même temps, le Jackie Chan DC Racing, sous pression, partait en tête à queue. C'est le Cool racing qui prenait la tête aux mains de Nicolas Lapierre. Après 35 minutes de course, deuxième round. Au prix d'une manoeuvre risquée ponctuée d'un passage hors piste, Guido Van Der Garde set le Racing Team Netherlands prenait la troisième place à l'Alpine d'Andre Negrao. L'équipe hollandaise passait ensuite en tête de justesse grâce à un arrêt aux stands plus rapide.
Premier gros coup de théâtre après 1h30 de course. L'Alpine, qui venait de prendre le commandement, voyait son disque de frein exploser. Le temps de rentrer dans son box et de changer la pièce, elle perdait un tour. La bonne opération pour le Racing team Netherlands, devant. Mais le changement de pilote permettait à United Autosport de se retrouver rapidement à mener la course, après 1h50.
Quelques minutes plus tard, Ho Pin Tung et le Jackie Chan Dc Racing prenaient à leur tour le commandement, pendant que Frits Van Eerd au volant de l'Oreca du Racing Team Netherlands se faisait harponner par Gonzalez et sa Jota.
Le rythme s'est ensuite calmé. Jackie Chan DC RAcing et Racing Team Netherlands s'échageaient les places en tête, pendant que United Autosports prenait les commandes en décalé. C'est finalement l'écurie anglaise, menée par Hanson, Di Resta et Albuquerque, qui a eu le dernier mot grâce à sa stratégie. Elle est la première a empocher deux victoires cette saison. Elle devance le Jackie Chan DC RAcing et Jota.

PilotesEquipeVoitureEcart
1Hanson/Albuquerque/Di RestaUnited AutosportOreca
2Tung/Aubry/StevensJackie Chan DC RacingOreca+24.152
3Gonzalez/Da Costa/DavidsonJotaOreca+1 tour
4Borga/Lapierre/CoignyCool RacingOreca+1 tour
5Van Eerd/Van der Garde/ De VriesRacing Team Nederland #29Oreca+1 tour
6Negrao/Ragues/LaurentSignatech AlpineAlpine+ 2 tours
7Fjordbach/Yamashita/PattersonHigh Class RacingOreca+ 3 tours
8Belicchi/Sernagiotto/LacorteCetilar Vilorba CorseDallara+ 4 tours
9Hedman/Hanley/BraunDragonSpeedOreca+ 5 tours

GTE-Pro : Aston Martin au-dessus

En tête du championnat, Nicki Thiim et Marco Sorensen ont survolé la course. En langage GT, ça veut dire une quinzaine de secondes d'avance. La bagarre s'est surtout déroulée derrière. Les quatre première heures ont vu un duel entre les deux Porsche et la Ferrari #51 pour la troisième place, derrière les deux Aston Martin.
La Porsche #92 de Christensen et Estre a ensuite fait un très gros relais pour prendre la deuxième place, qu'elle n'a plus lâché.
A une heure de la fin, la Porsche #91 a abandonné tout ambition à cause d'un problème de boite de vitesses, qui l'a conduit à rentrer dans son box.
James Calado dans la Ferrari #51 a effectué un dernier dépassement musclé en fin de course face à l'Aston Martin #97 pour empocher la troisième place.

La Ferrari AF Corse #71, qui a connu un passage à saute-moutons sur des vibreurs, n'a pas pesé et se retrouve définitivement larguée dans la course au titre. Quant à la Corvette, elle fut hors du coup. Pour la deuxième sortie de la nouvelle C8.R, elle venait avant tout pour préparer les 24 heures du Mans.

Victorieuse pour la troisième fois de la saison, l'Aston Martin #95 de Marco Sorensen et Nicki Thiim assoit un peu plus sa domination au championnat.

PilotesEquipeVoitureEcart
1Sorensen/ThiimAston Martin Racing #95Aston Martin
2Chistensen/EstrePorsche GT Team #92Porsche+ 1 tour
3Calado/Pier GuidiAF Corse #51Ferrari+1 tour
4Lynn/MartinAston Martin Racing #97Aston Martin+ 1 tour
5Rigon/MolinaAF Corse #71Ferrari+ 1 tour
6Magnussen/RockenfellerCorvette Racing #63Corvette+ 3 tours
7Bruni/LietzPorche GT Team #91Porsche+ 3 tours

Aston bastonne

Ce fut le duel qui a tenu en haleine les spectateurs pendant quasiment toute la course. Aston Martin vs Aston Martin, TF Sport vs Aston Martin Racing. La #90 et la #98 ne se sont pas quitté d'un cheveux pendant six heures.
Dans la première moitié de course, leur bataille a concerné les places sur le podium.

La #56 du Team Project 1 s'est envolée au départ et a mené assez confortablement. Elle a perdu du terrain après la mi-course, lorsque son gentlemen driver a pris ses relais.

Les deux Aston Martin ont alors repris leur combat, cette fois pour la tête de la course. Roue dans roue pendant une heure. C'est finalement la TF Sport #90 qui l'a emporté, grâce à un dépassement à vingt minutes du terme, dans le trafic. Elle a terminé avec trois secondes d'avance. Elle glane son troisième succès de la saison. La Porsche #56 du team Project 1 finit sur la troisième marche du podium;

PilotesEquipeVoitureEcart
1Yoluc/Eastwood/AdamTF Sport #90Aston Martin
2Dalla Lana/Turner/GunnAston Martin Racing #98Aston Martin+ 3.671
3Perfetti/Cairoli/HorrTeam Project 1 #56Porsche+ 21.227
4Perrodo/Collard/NielsenAF Corse #83Ferrari+ 23.900
5Ried/Pera/CampbellDempsey - Proton Racing #77Porsche+1 tour
6Watson/Barker/WainwrightGulf Racing #86Porsche+ 1 tour
7Flohr/Castellaci/FisichellaAF Corse #54Ferrari+ 2 tours
8Grimes/Mowlem/HollingsRed River Sport #62Ferrari+ 2 tours
9Curtis/De Leener/PreiningDempsey Proton Racing #88Porsche+ 2 tours
10Cozollino/Ishikawa/BerettaMR Racing #70Ferrari+ 2 tours
11Keating/Bleekemolen/FragaTeam Project 1 #57Porsche+ 10 tours


Austin, Course et Endurance




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.