> > > > WTCR Marrakech : Un weekend fortement disputé pour ce premier GP l'année

WTCR Marrakech : Un weekend fortement disputé pour ce premier GP l'année

Le championnat du monde des voitures de tourisme s’est ouvert ce weekend à Marrakech. La saison 2019 s’annonce palpitante tant par la nouvelle standardisation des points attribués aux 15 premiers pilotes en course, que par l’attribution de points pour récompenser les pilotes les plus performants en qualification, les 5 meilleurs temps de la séance.

©  Cyan - Le départ de la course en WTCR© Cyan - Le départ de la course en WTCR

Ce weekend a été l’occasion de goûter à la compétition entre les cadors de la discipline et les nouveaux arrivants. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les Rookies commencent déjà à bousculer les référents de la discipline.

Esteban Guerreri, une première en WTCR et déjà une première pole position


Sa combativité nous rappelle un autre argentin qui s’était distingué dans le WTCC en 2015 et 2016, un certain José María López. Esteban Guerreri, a maitrisé les débats en s’adjugeant la pole position au volant de sa Honda Civic Type R TCR. Pendant la course inaugurale, Guerreri n’a pas cédé à la pression de Björk, la difficulté de dépasser sur le tracé urbain de Marrakech a fait le reste. Guerrieri remporte la première course de la saison.

La grille inversée propulse Nicky Catsburg en pole position de la deuxième course


Le néerlandais, et pour sa première en WTCR, s’est élancé de la première place pour la course 2 du Marrakech Grand Prix. Après un bon départ, le jeune a réussi a faire face au chevronné Gabriel Tarquini pendant les 10 premiers tours avant d’effectuer une sortie de route impressionnante ayant nécessité l’intervention de la Safety Car. Tarquini n’avait plus qu’à franchir la ligne d’arrivée pour s’adjuger la Main Race du dimanche.

La mal chance d’Yvan Muller, donne un peu d’air à Björk au classement général


Le départ des 2 pilotes Cyan Racing a été parfait, reléguant Frédéric Vervisch, pole man, à la 3e place. Muller en tête creuse l’écart tandis que Björk repousse les assauts répétés de l’Audi de Vervisch.
Alors que la course se dirige vers un one two des Cyan, Muller, souffrant visiblement de problèmes moteur, se décale pour laisser passer tout le peloton avant de rentrer sa voiture aux stands.
Offrant ainsi la victoire sur un plateau à Björk qui caracole désormais en tete du championnat avec 61 points et 5 points d’avance sur l’autre star du Weekend, Esteban Guerrieri.

Le meilleur tour en course, seul lot de consolation pour la star locale Mehdi Bennani


Au volant de la Volkswagen du Sébastien Loeb Racing, le pilote marocain a connu un weekend compliqué. 2 abondons lors des 2 premières courses et une 12e place glanée grâce à une bataille à partir du fond de la grille (23e position) et des abandons en tête du peloton.


Course, Marrakech Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
En WTCR, se bousculer au sens "propre" n'est pas l'apanage des débutants. Ca touche, dégage l'adversaire partout et le tout sans "investigation"...

Les performances sont très proches, l'encombrement des voitures assez similaire, alors, forcément, ça pousse dans tous les sens du terme.

Les Français sont plutôt bien représentés, en quantité comme en qualité à commencer par la famille Müller (le multiple champion du monde WTCC Yvan et son neveu Yann Erlacher - fils de Cathy Müller), Vernay (ex-champion TCR) et un "débutant", Aurélien Panis...
Mention spéciale à Tiago Montiero (ex-F1) qui reprenait la piste après des mois passés à se faire réparer dans les mains des Chirurgiens, suite à son accident sur la piste de Barcelone.

Si ce nouveau membre de la rédaction affiche encore un peu plus d'éclectisme, ce sera un vrai bonheur...
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.