Les constructeurs pestent contre le système à points de la FIA

Les constructeurs pestent contre le système à points de la FIA

Exclu du nouveau barème de points permettant l'attribution de la super-licence, sésame indispensable pour accéder à la Formule 1, le DTM a fait part de son mécontentement auprès de la FIA. Audi, BMW et Mercedes-Benz, les trois constructeurs engagés dans la compétition, ont envoyé une lettre auprès de la Fédération Internationale et lui demandent de revoir sa copie.      4 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© BMW AG - Audi, BMW et Mercedes montent au créneau
© BMW AG - Audi, BMW et Mercedes montent au créneau
En janvier dernier, la FIA lançait un pavé dans la mare en durcissant les conditions d'attributions de la super-licence, indispensable pour prendre part à un Grand Prix de Formule 1. Décision a été prise de privilégier les pilotes issus des anti-chambres de la compétition reine du sport automobile, telles que la future Formule 2 ou encore le GP2.

Ce nouveau système ne fait cependant pas que des heureux... Renault a déjà fait part de son mécontentement puisque le Champion de Formule Renault 3.5 ne pourra pas accéder directement à l'échelon supplémentaire (n'ayant que 30 points sur les 40 requis). C'est maintenant au tour d'Audi, BMW et Mercedes-Benz, les trois constructeurs engagés en DTM, de monter au créneau.

Selon Autosport, le trio allemand aurait rédigé une lettre auprès de la FIA, lui demandant de revoir sa position. Le DTM n'est, en effet, pas compris dans le nouveau barème de points établi par la Fédération Internationale de l'Automobile. Christjian Albers, ou plus récemment Paul Di Resta, n'auraient, par exemple, jamais pu courir en F1 si cette règle avait été appliquée par le passé. Idem pour Susie Wolff, qui prendra part à deux séances d'essais libres au courant de la saison 2015.

Le premier pilote qui pourrait faire les frais de ces mesures drastiques n'est autre que Pascal Wehrlein, pilote d'essai Mercedes en Formule 1, aujourd'hui en poste chez HWA en DTM. Promis à un bel avenir, le protégé de la firme à l'Etoile devra changer de programme s'il veut réaliser son rêve... à moins que la FIA donne gain de cause à Audi, BMW et Mercedes-Benz qui, n'en doutons pas, sont impliqués dans suffisamment de programmes pour avoir un minimum d'influence.


AudiMercedes
     4 réactions

    alpi, 7 Mar. 2015, 13:15

    "Christjian Albers, ou plus récemment Paul Di Resta, n'auraient, par exemple, jamais pu courir en F1 si cette règle avait été appliquée par le passé. Idem pour Susie Wolff, qui prendra part à deux séances d'essais libres au courant de la saison 2015." Ces 3 noms confirment parfaitement que la FIA a pris une excellente décision avec ce barème de points ! Ils n'ont (et ne laisseront sans doute) aucune trace dans l'histoire de la F1 et leur palmarès est nul. Il est temps de créer une ou deux antichambres officielles et passage obligé pour tout nouveau pilote de F1. En plus, si on savait que les futurs cadors de la discipline se trouvent obligatoirement dans ces formules, le public de la F1 s'y intéresserait sans doute beaucoup plus. De plus, les pilotes de réserve pourraient être limités à 2 par saison et par écurie et l'un de ces pilotes devraient obligatoirement être promu en cas d'absence d'un des pilotes titulaires. cela éviterait sans doute d'avoir des pilotes-marketing qui ne courent qu'après le pognon... Quand même, imaginer un seul instant que Di Resta pourrait n'avoir jamais couru en F1, ça fait froid dans le dos... XD


    jean, 7 Mar. 2015, 20:07

    Le but était de pouvoir engager des pilotes non payants, et reconnus pour leur talent. Mais ce système décrédibilise complètement les autres catégories qui n'ont nullement besoin de ce barème. Je pense que le problème, c'est juste les équipes qui sont en difficulté financières et qui n'ont pas le choix d'engager des pilotes soutenus financièrement. Alors il faut simplement baisser les coûts de l'entrée en F1. Le vrai problème, c'est celui-là, les banques qui pensent trop au rendement maximum. Quand ce problème de banques sera réglé, alors là nous aurons de vraies compétitions avec les meilleurs pilotes.


    chris_lo, 8 Mar. 2015, 10:39

    enfin le DTM c'est du grand tourisme, et la F1 c'est de la monoplace, donc ça ne me parait pas totalement illogique de ne pas mélanger les torchons et les serviettes... d'ailleurs ont-a déjà vu des grands pilotes de F1 exceller en DTM ou vice-versa ? il ne me semble pas. après pour le barème, c'est aussi le moyen pour la FIA de redonner un peu d'importance à ses formules monoplaces mineures, qui ne font plus recette. le vrai "scandale", c'est surtout que Schumacher n'aurait pas pu reprendre le volant en 2010... malgré ses 7 titres de champions^^ (mais je crois que des dérogations sont prévues dans ce genre de cas)


    Profx, 8 Mar. 2015, 11:40

    chris_lo aurait il simplement pu s assoir un jour dans un baquet de f1 ? il ne faut pas oublier qu il venait directement de l endurance et n as pas fait ou peu de monoplace auparavant. supprimer des ponts entre les categories de competitions c est quand meme coincés les principaux interessés (les pilotes) dans leur choix de carriere j ai peur que pas d entre eux se retrouvent coincés a resteé dans des roles secondaires dans des ecuries de fond de plateaux juste pour eviter d etre "ejecté" en choisissant d aller faire un tour la ou une place leur offrant de la visibilité serait disponible


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up