F1 - GP Australie : Course - Sebastian Vettel gagne sans partage, Lotus Renault frappe un grand coup

C'est Sébastian Vettel qui remporte le premier grand prix de la saison 2011 de Formule 1. L'allemand a dominé ses porusuivants de bout en bout du GP. Il devance Hamilton et Petrov. Les deux Mercedes GP ont abandonné.  Icon For Chat#6  3
Logo Mi mini
Rédigé par
© GEPA-Red Bull /
Le départ de la la première course de la saison a fait le bonheur de certains, comme le malheur d'autre. Les trois pilotes de têtes conservent leur positions tandis que Vitaly Petrov monte en quatrième place, au détriment de Fernando Alonso, dépassé par Felipe Massa et Jenson Button en plus du russe, après un départ catastrophique. Malheureux au départ, Michael Schumacher doit repasser aux stands sur explosion totale de son pneu, et lui et Jaime Alguersuari chutent dans le classement. Jenson Button, malgré le système d'aileron mobile sensé favoriser les dépassements, ne parvient pas à prendre l'avantage sur le brésilien de la Scuderia. Chose bizarre, malgré les rumeurs, Red Bull n'a pas utilisé son KERS au départ, en plus de ne pas l'avoir utilisé durant les qualifications.

Au onzième tour, les pneus commencent à chuter en performance, alors que Pastor Maldonado abandonne sur le côté de la piste. Jenson Button coupe une chicane pour dépasser Felipe Massa lors d'un dépassement litigieux, et le double champion du monde espagnol en profite pour dépasser son co-équipier quelques virages plus loin. Mark Webber, sur sa Red Bull est le premier à passer par les stands, en pneus durs tandis que Fernando Alonso passe en pneus tendres! Schumacher est déjà à un tour, course malheureuse pour le septuple champion du monde, tandis que le dépassement de Jenson Button est sous investigation. Les arrêts aux stands se succèdent, alors que la course semble tourner vers une guerre de l'usure des pneus. Jenson Button est victime d'une pénalité-un drive through(Passage par les stands)- dû à son passage hors course lors de son dépassement sur le brésilien de la Scuderia.

Les stratégies sont extrêmement différentes avec des passages aux stands à des tours différents, dictés par l'usure des pneus en temps réel. Pirelli semble avoir réussi son pari, surtout quand on voit la façon dont Sebastian Vettel se débarrasse de Jenson Button après avoir chaussé de nouveaux pneus, avant que celui-ci ne réalise sa pénalité, qui lui fait perdre de nombreuses places. Pendant ce temps, Vitaly Petrov justifie son nouveau contrat, faisant une course sans erreur à la quatrième position, sous la menace de Fernando Alonso, qui voudra surement enfin pouvoir dépasser le pilote russe qui l'avait bloqué à Abu Dhabi. Un second abandon survint au 22ème tour en la personne de Heikki Kovalainen avec sa modeste Lotus, tandis que Barrichello effectue un double dépassement en se faufilant entre Kamui Kobayashi et Michael Schumacher, à un tour. Ce dernier abandonne le tour suivant avec un souci à l'arrière droit. Mais le pilote brésilien, voulant remonter un peu trop vite dans la hiérarchie, se loupe au freinage et harponne Nico Rosberg, le poussant a l'abandon. Plus aucune Mercedes sur la piste, qui réalise un premier grand Prix catastrophique.

Au 27ème tour, Mark Webber chausse de nouveaux des pneus tendres, il semblerait que les pilotes soient sur une stratégie à trois arrêts, alors que certains n'en annonçait que deux encore hier. Fernando Alonso s'arrête également alors qu'il était en chasse du pilote russe de Lotus Renault, qui réalise une course très régulière, montrant que l'écurie d'Enstone a fait un très bon travail, avec des chronos pas si éloignés que ceux de Vettel sur le même tour. Celui-ci fait d'ailleurs son travail, creusant l'écart sur Lewis Hamilton, tandis que Rubens Barrichello subit sa pénalité pour avoir contraint le deuxième pilote Mercedes à l'abandon. Les trois pilotes de tête n'en sont toujours qu'a un seul arrêt, alors que Felipe Massa rentre aux stands chaussant les pneus durs, pendant que son-coéquipier signe les meilleurs temps en course. Etant donné les divers degrès d'usure, a ce moment de la course, certains pilotes pourraient ne fait que deux arrêts. Au 36ème tour, les pneus de Sebastian Vettel et Lewis Hamilton perdent en performance, tandis que Vitaly Petrov tourne une seconde plus vite qu'eux deux, avant que ces trois-ci ne passent les pneus durs. Le russe ressort derrière Webber et Alonso, qui sont en pneus tendres, ce qui suppose encore un arrêt.
La course commence à tourner en guerre d'usure des pneumatiques, aucun pilote ne peut encore être assuré de sa position. C'est a ce moment que Sergio Perez signe le meilleur temps passant sous le cap des 1 '30 en pneus usés. Pendant ce temps, le russe de Lotus Renault tourne dans le même rythme que Sebastian Vettel, tandis que Fernando Alonso peine à dépasser Mark Webber, même a grand renfort du KERS et de l'aileron ajustable, qui ne semble pas au point sur une voiture de même performance.

L'australien de Red Bull fait son 3ème arrêt pour repasser des pneus tendres, qui doivent durer 16 tours pour lui permettre de rallier l'arrivé. Fernando Alonso l'imite en passant les pneus durs, et commence à être rattrapé par l'australien, qui revient à une vitesse effrayante sur la Ferrari. Mais l'utilisation de l'aileron arrière, ainsi que le meilleur tour en course ne permettent pas au pilote Red Bull de dépasser le double champion du monde. L'absence du KERS dans la Red Bull se fait ressentir. Les deux pilotes se livrent à une course effréné, remontant allégrement sur Vitaly Petrov au rythme de 1 à 1,5sc par tour...Mais celui-ci compter 11 secondes d'avance,, à 11 tours de la fin. Le russe jouera peut-être l'arbitre dans cette lutte en fin de course. Un peu plus loin derrière, Jenson Button dépasse Felipe Massa sur la ligne droite, tassant le brésilien pour lui rendre la pareille, étant donné que la même action de Massa, a provoqué la pénalité du britannique. Et le rookie de Sauber, Sergio Perez se fait voir derrière, alors que le mexicain n'a fait qu'un seul arrêt! Impresionnante performance dans la gestion des pneus.

Une lutte à distance s'engage entre Vitaly Petrov et Fernando Alonso pour la troisème place du podium, et le russe réagit, mais reste moins rapide de nombreux dixième que l'espagnol, qui dispose de gommes plus fraiches. Mais le pilote Lotus Renault signe son meilleur temps en piste, se redonnant un peu d'air à cinq tours de la fin. Seuls les dix premiers pilotes sont dans le même tour que le leader, et la lutte entre Massa et Buemi pour la neuvième place se déroule qu'a cinq ou six secondes du champion du monde, qui est tout seul en tête, avec quinze secondes d'avance. Le champion du monde maîtrise son sujet, et commence l'année comme il l'a terminé, par une très belle course en tête, après une très belle pôle.
A la septième position, Sergio Perez marque les esprits, avec un pilote extrêmement économe en pneus, étant donné qu'il devance son co-équipier, Kamui Kobayashi, et un seul arrêt au compteur. C'est le seul pilote qui réalise cette véritable performance. Deux tours avant la fin, Fernando Alonso pourchasse le Vitaly Petrov et sa Lotus Renault GP, à juste une seconde, avant que celui-ci ne se donne de l'air, empêchant son poursuivant d'activer son aileron arrière ajustable.

Sebastian Vettel signe son onzième succès avec cette victoire en début de saison, précédant Lewis Hamilton et un étonnant Vitaly Petrov. Très belle performance de Sergio Perez qui devance son coéquipier pour une première course, tandis que Toro Rosso marque son premier point dès le début de sa saison, avec Sebastien Buemi.


Une course qui aura vu les espérances de Pirelli se réaliser, avec une course où on a vu de nombreuses stratégies différentes, et l'émergence d'une nouvelle force dans le paddock avec une Lotus RenaultGP très en forme. Week-end qui soulève également des questions du côté de Red Bull avec un écart de performance important entre Webber et Vettel, et un système KERS qui semble inexistant. Déception chez Ferrari qui est devancée par la Lotus, et pour Mercedes qui n'a pas vu la ligne d'arrivée.
Le circuit de Melbourne étant atypique, rendez-vous dans deux semaines en Malaisie pour une course plus classique !



PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelRed Bull
58
2
HamiltonMcLaren+22.2
58
3
PetrovLotus Renault GP+30.5
58
4
AlonsoFerrari+31.7
58
5
WebberRed Bull+38.1
58
6
ButtonMcLaren+54.3
58
7
PerezBMW-Sauber+65.8
58
8
KobayashiBMW-Sauber+76.8
58
9
MassaFerrari+85.1
58
10
BuemiToro Rosso+1 tour
57
11
SutilForce India+1 tour
57
12
di RestaForce India+1 tour
57
13
AlguersuariToro Rosso+1 tour
57
14
HeidfeldLotus Renault GP+1 tour
57
15
TrulliLotus+2 tours
56
16
D'AmbrosioVirgin+4tours
54
17
GlockVirgin+9 tours
49
18
BarrichelloWilliamsAbandon
48
19
RosbergMercedes GPAbandon
22
20
KovalainenLotusAbandon
19
21
SchumacherMercedes GPAbandon
19
22
MaldonadoWilliamsAbandon
9
Fond circuit
GP Australie
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 25 mar.
Samedi 26 mar.
Dimanche 27 mar.
08h - 10h

Dernières actus sur Melbourne

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  3 commentaires

    Icon For Contact#1
    fredoriking, 27 Mar. 2011, 11:30

    "et le double champion du monde espagnol en profite pour dépasser son co-équipier quelques virages plus loin", j'aurai plutôt écrit et Massa qui en profite pour laisser passer Alonso quelques virages plus loin . A part ça , course parfaitement gérée par Vettel ! Bel perf' de Hamilton qui malgré son fond plat détérioré gére sa deuxième place! Et très belle opération pour Petrov !!!


    Icon For Contact#1
    Depy, 27 Mar. 2011, 12:21

    Course intéressante, Vettel conquérant ! Je suis content pour Petrov mais surtout pour d'Ambrosio qui termine sa première course sans soucis :) Alonso n'a décidément par de chance au départ de Melbourne. Content de sa remontée, malgré que deux arrêts auraient sûrement étés possible. Massa... A voir sur la durée mais course assez solide. Dommage pour les Mercedes... C'est pas de bol. Le seul truc qui me chipote, c'est le KERS RBR... Après la rumeur sur le KERS, visiblement, il ne l'ont juste pas utilisés. Seulement, d'après Horner, ils ne l'auraient pas installé pour les qualifications et pour la course, alors pourquoi voyaient ont la pile du KERS sur le compteur à la tv ?!?! Qu'est ce que va donner la RedBull avec le kers actif.....


    Icon For Contact#1
    nioulargo, 27 Mar. 2011, 19:13

    @depy@ moi j ai trouvé la course plutot un peu tristoune;mis à part Button et Massa qui se sont amusés un moment, je ne trouve pas grand chose d'interessant ;les Sauber avaient fait une bonne performance et osé une stratégie interessante avec un de leur pilote avec un arret mais ..... Bravo a Petrov qui a encore crée un petit soucis à Alonso... :D cela devient une habitude :D euh c est qui déjà le deuxieme pilote? ah si Kubica avait été là.... bon résultats attendus et confirmés par les redbull et confirmation des mc laren...Ferrari a du pain sur la planche et repartent avec un résultat en dessous de leurs attentes....Massa a gentiment laisssé passer Alonso . les gadgets comme le kers et l ailerons n'étaient pas d'une grande utilité sur ce circuit....mi citadin. on verra en Malaisie.


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut