Dimanche : Pas de quoi s'enflammer chez Lotus Renault GP

F1. Dur Grand Prix de Hongrie pour Lotus Renault Grand Prix, dans des conditions météo variables. Vitaly Petrov termine 12ème et Nick Heidfeld a été contraint à l’abandon après le spectaculaire incendie de sa monoplace, ce qui met un terme à la série de dix résultats consécutifs dans les points pour LRGP cette saison.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Nick Heidfeld fait des étincelles
© LAT / Nick Heidfeld fait des étincelles

Dur Grand Prix de Hongrie pour Lotus Renault Grand Prix, dans des conditions météo variables. Vitaly Petrov termine 12ème et Nick Heidfeld a été contraint à l’abandon après le spectaculaire incendie de sa monoplace, ce qui met un terme à la série de dix résultats consécutifs dans les points pour LRGP cette saison.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Vitaly Petrov – 12ème

« Course très difficile aujourd’hui dans ces conditions changeantes. Quand la pluie est revenue vers la fin de la course, la température de mes pneus est tombée et cela a rendu la voiture très dure à piloter. La pluie semblait persister alors je suis rentré pour monter des intermédiaires, mais elle n’a pas duré aussi longtemps que nous le pensions. Nous aurions peut-être dû passer des super tendres, mais il est si difficile de prévoir le temps et pas mal d’autres écuries ont fait le même choix. Je suis un peu déçu parce que marquer des points était à notre portée si nous avions appliqué la bonne stratégie. Mais ce n’était pas le cas aujourd’hui. »


Nick Heidfeld – Abandon

« Ce n’était pas une bonne course pour moi aujourd’hui et c’est le deuxième week-end de suite que je ne termine pas. Evidemment, je suis très déçu. Mon deuxième arrêt a été plus long que prévu, la voiture a surchauffé et j’ai aperçu de la fumée s’échappant de l’arrière. Cela a empiré et j’ai vu les flammes, alors j’ai été obligé de m’arrêter à la fin de la pitlane. Ma course était finie. Les deux dernières courses n’ont pas donné ce que j’espérais, mais nous avons maintenant quelques semaines pour rétablir la situation et revenir plus forts après la pause du mois d’août. »


Eric Boullier, Directeur

« Une course décevante vient clore cette première partie de saison. Nick a encore été victime de la mauvaise fortune après un passage aux stands. Son deuxième arrêt s’est éternisé à cause d’un problème sur une roue et la voiture n’est pas conçue pour tourner comme cela à haut régime pendant aussi longtemps. Alors elle a pris feu. Vitaly était bien parti avec une bonne stratégie et il roulait bien. Mais la deuxième averse nous a perturbés et nous avons dû le rappeler au stand et cela a mis fin à nos chances de marquer des points. La prochaine course est dans un mois et, même si l’usine est fermée pendant cette période, nous sommes concentrés pour améliorer nos performances dans les Grands Prix à venir. »


Alan Permane, Chef ingénieur piste

« Une mauvaise journée pour nous. Nick a pris un très mauvais départ et a eu du mal dans ces conditions humides. Lors de son second arrêt, nous avons connu un problème sur un écrou de roue, ce qui a retenu la voiture à l’arrêt, moteur tournant à haut régime, pendant longtemps. Cela a créé une surchauffe et ensuite un incendie. Même si cela est apparu spectaculaire, ce n’était qu’une petite partie de carrosserie qui brûlait sur le ponton gauche.
Vitaly faisait une course correcte. Il était sur un bon rythme quand nous avons passé les pneus tendres, qui auraient dû l’emmener au bout de la course et permettre un nouveau top 10. Malheureusement, la dernière averse a rendu la piste très glissante pour les pneus tendres usagés, alors nous lui avons fait changer pour des intermédiaires. Le temps a alors changé très vite et la piste a séché. Nous avons donc de nouveau été obligés de passer des pneus slicks. »


Ricardo Penteado, Responsable motoriste

« Le Hungaroring est un des circuits les plus compliqués pour nous. La moyenne des régimes sur un tour est basse, mais le moteur doit bien répondre en sortie des virages lents et sur les bouts droits. Ce n’est pas le plus exigeant pour les moteurs cependant et nous avions monté un bloc qui en était à sa quatrième course pour Nick et la troisième pour Vitaly. Mais cette course a été tout sauf un Grand Prix de Hongrie « typique ». Nous sommes restés très tendus à cause de la consommation de carburant. Nous avons essayé de donner tout ce que nous pouvions à Vitaly pour qu’il entre dans le top 10, mais malheureusement il finit hors des points. La course de Nick s’est achevée de façon spectaculaire, mais ce n’était pas lié au moteur. Ce n’est pas le meilleur final pour la première partie de saison, mais nous allons continuer à pousser pour revenir plus forts après les vacances. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

1 commentaire
Donnez votre avis
  1. Gravatar jean
    jeanLe 02/08/2011, 05:16
    jamais 2 sans 3...
    Répondre
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut