F1 - Dimanche : Sauber boit le calice jusqu'à la lie

F1 - Dimanche : Sauber boit le calice jusqu'à la lie

Après des qualifications clairement décevantes, l’écurie suisse confirme en course son manque cruel de performance sur ce circuit alors que ses pilotes n’ont pas été épargnés par les incidents et la malchance, notamment Kamui Kobayashi.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Sauber
© Sauber
Kamui Kobayashi – 15ème :
« Mon départ était OK, excepté que je n’ai pas pu gagner de position. Quand je luttais avec Sebastien Buemi, nos deux voitures se sont touchées et l’aileron avant a été endommagé. Je suis passé aux pneus super tendres après 10 tours, alors que j’ai commencé en pneus tendres.
Lorsque la voiture de sécurité a été déployée, nous avons perdu l’avantage des pneus plus frais, alors que tout le monde changeait de pneus. J’ai également eu quelques dommages à l’aileron arrière, mais je ne sais pas vraiment d’où ça vient.
Vers la mi-course, Bruno Senna était derrière moi et poussait extrêmement fort, et c’est là que mon aileron avant a été endommagé. A cause de ça, ma voiture sous-virait énormément et les pneus faisaient des cloques. J’ai ensuite dû rentrer aux stands plus tôt que prévu pour remplacer l’aileron.
Après ce deuxième arrêt, j’ai pu dépasser quelques voitures en queue de peloton mais il n’y avait de toute évidence pas la moindre chance de marquer des points aujourd’hui, nous étions juste trop lents, mais nous allons travailler dessus. »


Sergio Perez – 16ème :
« Mon départ a été plutôt bon mais ensuite je suis resté coincé derrière des voitures et les positions que j’avais gagné ont été perdues. Au début, avec les pneus tendres, c’était plutôt bien, et puis j’ai bataillé avec les super-tendres. Durant mon dernier relais, notamment, ils se sont dégradés beaucoup trop vite. J’ai dû rentrer aux stands et les changer trois tours avant la fin parce que le pneu avant droit avait un trou et on pouvait voir la structure.
C’est dommage mais ce n’était pas possible de finir la course avec ces pneus. Cependant, nous n’avions pas le rythme aujourd’hui pour finir dans les points. »


Giampaolo Dall'Ara, Chef de l’ingénierie de piste :
« En qualifications, nous avions déjà des problèmes avec notre rythme et aujourd’hui ça n’était pas mieux. Nous espérions pouvoir résoudre les problèmes que nous avions en essais au niveau adhérence, mais nous n’avons pas vraiment pu améliorer la situation.
Nous avons bien sûr eu quelques incidents, mais notre problème principal était vraiment le manque de performance alors que nous étions plus lents que la concurrence.
Nous avons essayé de trouver des solutions avec la stratégie, les pilotes ont fait du bon travail, mais au final nous n’étions pas assez bons. Maintenant, nous devons réagir rapidement. »


    Sur Bilan

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up