F1 - GP Abu Dhabi - Course : Quand Vettel n'est pas là, Hamilton danse !

F1 - GP Abu Dhabi - Course : Quand Vettel n'est pas là, Hamilton danse !

Rapidement en tête après le problème de Sebastian Vettel dans le premier tour, Lewis Hamilton aura profité de l'absence du double champion du monde pour l'emporter de manière solide devant Fernando Alonso et Jenson Button. Vettel a abandonné pour la première fois depuis la Corée du Sud en 2010 et Red Bull n'est pas sur le podium pour la première fois depuis 19 courses.      1 réaction

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Pas de champagne, mais une victoire tout de même !
© McLaren - Pas de champagne, mais une victoire tout de même !
C’est bien évidemment une fin de journée radieuse qui s’annonce dans le Golfe persique et le petit émirat d’Abu Dhabi, théâtre de la dix-huitième et avant dernière manche du championnat du Monde de Formule 1 2011. Le départ est donné ! Et Vettel prend le meilleur envol ! Il est largement en tête devant Hamilton, mais coup de théâtre, le pilote Red Bull a crevé à l’arrière droit et se retrouve dans l’herbe ! Il repart bon dernier et va faire un tour complet sur trois roues. Derrière c’est une lutte sans merci que se livrent Button et Alonso pour la seconde position, et c’est l’Espagnol qui prend l’avantage. Une lutte encore chez Mercedes cette fois où les deux pilotes ne se font pas de cadeaux ! Ca se touche chez les Flèches d’argent ! Et Rosberg prend l’avantage. Vettel rentre enfin aux stands et les mécaniciens ne peuvent que constater les dégâts sur le pneu de la Red Bull, c’est l’abandon pour le double-champion du monde, le premier de la saison. Devant, Hamilton prend le large devant Alonso, Button, Webber, Massa et Rosberg. Pérez et Senna sont passés aussi par les stands suite à une touchette et sont donc 22 et 23ème.

Hamilton, après six tours, ne possède que 2.7 secondes d’avance sur Alonso qui semble revenir sur la McLaren, alors que dans le même temps Webber presse Button, mais le Britannique a de la ressource et signe le meilleur temps pour reprendre un peu de champ et éviter d’être sous la menace du DRS. En tête, les deux meilleurs ennemis se livrent une bataille de chronos et s’échangent le meilleur tour. Du coté de Force India, Sutil, huitième, revient sur Schumacher, et Di Resta, neuvième, est à la lutte pour conserver sa position face à Sebastien Buemi. En queue de peloton, Kobayashi efface les deux HRT dans une manœuvre risquée et la lutte va se poursuivre entre Liuzzi, Ricciardo et D’Ambrosio qui a profité de cette lutte pour revenir.

Après 10 tours, Hamilton devance Alonso, Button, Webber, Massa, Rosberg, Schumacher, Sutil, Di Resta et Buemi. L’Ecossais de chez Force India se plaint d’un problème sur un pneu, certainement suite à un plat lors d’un freinage appuyé. Des problèmes aussi pour Schumacher qui se plaint d’une trop grande usure des pneus et pour Button au freinage. Buemi passe Di Resta une première fois, mais l’Ecossais profite de la seconde zone de DRS pour reprendre sa position ; il commet malgré tout une erreur au freinage et le Suisse parvient finalement à s’emparer de la neuvième place. Un peu plus loin ce sont Webber et Button qui se battent : Webber passe au freinage profitant d’un freinage tangent de Button, le Britannique tente de garder sa position, les deux hommes se touchent légèrement, et le natif de Frome réussi à croiser l’Australien pour reprendre son bien. Quelle lutte ! Pendant ce temps, Massa est le premier des pilotes de pointe à passer par les stands. Au tour suivant, les trois leaders se jettent dans les puits, laissant donc Mark Webber seul en tête mais pas pour très longtemps puisqu’il s’arrête à son tour, subissant un léger contretemps pour la mise en place du pneu arrière droit. Petrov, qui n’a toujours pas ravitaillé, est en difficulté avec ses pneus et commet une erreur qui lui coute deux positions. Il se retrouve hors des points. Buemi est au ralenti et se fait dépasser par les deux Force India et Michael Schumacher.

Après 20 tours, Hamilton est toujours en tête devant Alonso, Button, Massa, Webber, Rosberg, Sutil, Di Resta, Schumacher et Maldonado. Dans les stands, nous retrouvons Buemi et D’Ambrosio : le pilote belge abandonne tandis que l’on s’affaire sur la Toro Rosso du Suisse qui doit lui aussi renoncer, visiblement très affecté par ce coup du sort. A l’avant, Hamilton a plus de trois secondes d’avance sur Alonso. Button, en difficulté avec son SREC, est sous la menace imminente de Felipe Massa. Webber, derrière les deux hommes, est sur un gros rythme et ne devrait pas tarder à faire la jonction. Le dépassement des retardataires n’est pas un exercice facile. Le trafic est dense alors que l’on s’approche de la mi-course. Certains pilotes sont sur une stratégie à un seul arrêt : Paul Di Resta, pour l’instant neuvième et Pastor Maldonado, qui passe aux puits, et ressort quinzième après s’être fait peur dans le tunnel à la sortie des stands. Le Vénézuélien est d’ailleurs sanctionné pour avoir ignoré les drapeaux bleus et devra effectuer un passage par les stands. Button voit fondre sur lui Massa et Webber, la lutte se précise pour la troisième position : Webber passe Massa dans un premier temps mais, profitant de la seconde zone de DRS, le Pauliste se porte à nouveau à hauteur de la Red Bull et reprend la quatrième place. Ce combat profite à Button qui peut s’échapper.

Après 30 tours, Hamilton est en train de distancer Alonso en enchainant les meilleurs tours ;l’Espagnol a 5.6 secondes de retard. Derrière, on trouve Button, Massa, Webber, Rosberg, Sutil, Schumacher, Kobayashi et Petrov. La bataille entre Alguersuari et Maldonado gêne Massa et Webber, et manque de causer un accrochage. Gêné aussi, Hamilton, qui a perdu plus d’une seconde sur Alonso à cause de Petrov, qui va aussi causer un peu de tort à l’Espagnol. Webber rentre aux stands pour effectuer son second arrêt, et il chausse encore les pneus tendres, c’est donc une stratégie agressive pour l’Australien. Button rentre à son tour et chausse des pneus durs donc il ne s’arrêtera plus, au contraire de Webber. C’est au tour de Senna de subir une pénalité pour ne pas avoir respecté les drapeaux bleus. Alonso revient à 4 secondes d’Hamilton et les deux hommes ne rentrent toujours pas dans les stands.

Après 40 tours, Hamilton, Alonso, Massa, Rosberg, Button, Webber, Schumacher, Sutil, Di Resta et Pérez constituent le top 10, alors que tous les pilotes n’ont pas ravitaillé. Webber revient logiquement sur Button, la différence entre les pneus tendres et durs étant criante. Lewis Hamilton passe par les stands à son tour, laissant Alonso seul en tête, et le pilote McLaren chausse les durs. Même chose pour Massa qui repart derrière Mark Webber, toujours à la poursuite de Jenson Button, qui ne se laisse pas faire. Alonso reste en piste en pneus tendres et va essayer d’aligner les bons chronos pour repartir devant Hamilton. Webber se joue enfin de Button et prend donc la quatrième place. Hamilton parvient à contenir l’écart autour des 20 secondes alors qu’Alonso passe par les stands. Mauvais arrêt pour la Scuderia, le champion du monde 2008 reprend donc la tête à onze tours du terme. Maldonado a perdu un élément aérodynamique sur la piste et Massa l’a accroché dans son aileron avant. Il s’est heureusement détaché et il n’y a plus rien à craindre pour le Brésilien. A l’avant Hamilton creuse l’écart avec Alonso alors que Webber enchaine les meilleurs tours : il est le seul pilote de tête à être monté en pneus tendres, il devra donc repasser par les stands et ne devrait pas pouvoir accéder au podium. Rosberg et Button sont en lutte pour la quatrième place, mais le pilote Mercedes effectue un dernier arrêt. La McLaren a donc le champ libre pour limiter l’écart avec Webber devant lui. Felipe Massa, auteur d’une faute dans le virage 1, risque de perdre un temps précieux sur l’Australien.

Après 50 tours et à 5 tours du but, Hamilton est toujours devant Alonso, Webber (qui devra ravitailler), Button, Massa, Rosberg, Schumacher, Sutil, Di Resta et Kobayashi. Ricciardo abandonne à deux tours de la fin et le drapeau jaune est brandi dans la zone où la HRT a stoppé sa course. Webber ne rentre toujours pas aux stands, il lui restera un tour pour le faire. C'est donc juste avant l'entrée dans le dernier tour que les mécaniciens de Red Bull se pressent pour changer les pneus de l'Australien qui se fait donc logiquement dépasser par Jenson Button pour la troisième place.

La victoire revient donc logiquement à Lewis Hamilton, auteur d'une course propre et maitrisée, devant Fernando Alonso sur une Ferrari un peu moins performante et Jenson Button qui complète ce superbe trio ! C'est la 17ème victoire de la carrière du Britannique et la 175ème de l'écurie McLaren. A noter l'excellente performance des Force India qui terminent toutes les deux dans le top 10 et de Kamui Kobayashi qui accroche le dernier point de ce Grand Prix !

Mise à jour : suite à une décision des commissaires, Pastor Maldonado et Jaime Alguersuari ont écopé d'une pénalité respective de 30 et 20 secondes.

Résultats du Grand Prix d'Abu Dhabi - Dimanche 13 Novembre 2011 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMcLaren1h37:11.886
55
2
AlonsoFerrari+8.457
55
3
ButtonMcLaren+25.881
55
4
WebberRed Bull+35.784
55
5
MassaFerrari+50.578
55
6
RosbergMercedes GP+52.317
55
7
SchumacherMercedes GP+75.900
55
8
SutilForce India+77.111
55
9
di RestaForce India+99.000
55
10
KobayashiSauber+1 tour
54
11
PerezSauber+1 tour
54
12
BarrichelloWilliams+1 tour
54
13
PetrovLotus Renault GP+1 tour
54
14
MaldonadoWilliams+1 tour
54
15
AlguersuariToro Rosso+1 tour
54
16
SennaLotus Renault GP+1 tour
54
17
KovalainenTeam Lotus+1 tour
54
18
TrulliTeam Lotus+2 tours
53
19
GlockMarussia Virgin+2 tours
53
20
LiuzziHispania Racing Team+2 tours
53
21
RicciardoHispania Racing TeamProblème électrique+5 tours
50
22
BuemiToro RossoFuite hydraulique+36 tours
18
23
D'AmbrosioMarussia VirginFreins+37 tours
17
24
VettelRed BullSuspension+54 tours
1


CourseGrand PrixYas Marina
     1 réaction

    Globben, 13 Nov. 2011, 18:17

    Une grosse déception quand même : Vettel n'atteindra pas les 400 points.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up