F1 - GP Brésil - Course : Webber hérite de la victoire, Button vice-champion

Il aura finalement fallu 18 courses et un problème de boite de vitesse sur la monoplace de Sebastian Vettel pour que Mark Webber s’impose enfin dans cette saison 2011. L’Australien devance son coéquipier et Jenson Button qui décroche la place de vice-champion du monde. Hamilton, également victime d’un problème de boite, a été contraint à l’abandon, alors que la neuvième place de Kamui Kobayashi permet à l’écurie Sauber de rester devant Toro Rosso au classement constructeur.  Icon For Chat#6  2
Logo Mi mini
Rédigé par
© Pirelli /
Bien que les prévisions météorologiques restent pessimistes pour la course, les pilotes s’élancent pour le tour de formation sous un ciel bleu et ensoleillé, parsemé malgré tout de quelques nuages. Après avoir monté leurs pneus à température jusqu’aux derniers instants, les pilotes s’installent sur la grille. A l’extinction des feux, Sebastian Vettel prend l’envol idéal, ce qui n’est pas le cas de Mark Webber qui arrive malgré tout à conserver l’avantage alors que Fernando Alonso s’intercale entre les deux pilotes McLaren. Aucun incident à signaler malgré un peloton agité alors que Vettel boucle le premier tour avec près d’une seconde et demi d’avance sur Webber, et que Schumacher, finalement parti en pneus tendres, dépasse Paul di Resta à l’abordage du S de Senna.

Comme à son habitude, Vettel fait son effort dans les premiers tours alors que Kovalainen, auteur d’un bon départ, se retrouve à la bataille avec les pilotes Williams. Rubens Barrichello a en effet pris un départ catastrophique et se retrouve derrière son coéquipier, pourtant parti 18ème.

Après les 10 premiers tours, Vettel possède 3’’7 d’avance sur Webber, Button, Alonso, Hamilton, Massa, Rosberg, Sutil, Senna et Schumacher. L’Allemand part d’ailleurs à l’assaut de Bruno Senna à l’extérieur du premier virage mais le Brésilien insiste, percutant l’arrière de la Mercedes. L’Allemand est contraignant de passer aux stands, souffrant d’une crevaison. Quelques tours plus tard, le pilote Lotus Renault GP, jugé responsable de l’incident, écope d’une pénalité de passage par les stands.

Rapide dans le premier secteur, Fernando Alonso prend l’avantage sur Jenson Button à l’extérieur de Ferradura, avant de se ménager une distance de sécurité. En tête de la course, l’écart se réduit entre Vettel et son coéquipier, alors que l’Allemand semble souffrir d’un problème de boîte de vitesse. Son ingénieur lui indique d’ailleurs de raccourcir le passage des deuxième et troisième rapports.

Premier pilote de pointe à s’arrêter, au 16ème tour, Jenson Button monte les pneus tendres et retombe à la septième place provisoire. Au tour suivant, Fernando Alonso et Lewis Hamilton effectuent à leur tour leur passage par les stands, sans conséquence sur le classement. Du côté de Red Bull, Sebastian Vettel est le premier à changer de gommes, laissant la tête de course à Mark Webber et Felipe Massa, l’Australien qui s’arrête au 19ème tour, alors qu’au 21ème tour, Sebastian Vettel prend l’ascendant sur le pauliste en délicatesse avec ses pneus et retrouve la tête de la course. Le pilote Ferrari n’insiste d’ailleurs pas plus et rentre aux stands à la fin du tour.

Au 23ème tour, Timo Glock est contraint à l’abandon suite à une roue mal fixée qui se détache dès que le pilote allemand s’extirpe de son emplacement dans la pitlane.

Contraint de raccourcir ses passages de rapports dans chaque virage, Sebastian Vettel ne peut résister à la remontée de Mark Webber qui prend l’avantage au 30ème tour, l’Allemand lui ouvrant la porte à l’entrée du S de Senna.

Au 32ème tour, Button passe à nouveau par les stands pour chausser les pneus médiums, sans doute dans l’espoir de finir la course avec ce train de pneus, Pirelli ayant affirmé que les gommes les plus dures pouvaient tenir jusqu’à 35 tours. L’Anglais est suivi par son coéquipier, deux tours plus tard, Hamilton préférant opter pour les pneus tendres. Logiquement, le champion 2008 ressort derrière Button mais semble à son tour souffrir de problèmes de boite de vitesse.

Vettel maintient l’écart sur Webber alors qu’on lui demande d’allonger au maximum son relais en cas de pluie. Au 39ème tour, Mark Webber s’arrête à son tour, suivi par Vettel dans la boucle suivante, pour chausser les pneus tendres.

Dans l’optique du championnat constructeur, Sauber conserve l’avantage sur Toro Rosso, Kamui Kobayashi étant le seul représentant de ces deux écuries dans les points. Sixième, Lewis Hamilton retrouve Felipe Massa, en stratégie décalée, sur sa route. Le pauliste défend chèrement sa place, parfois jusqu’à la limite, alors que ses pneus sont plus fatigués que ceux du Britannique.

Après 45 tours, Webber devance Vettel de 4 secondes ainsi qu’Alonso, Button, Massa, Hamilton, Sutil, Kobayashi, Rosberg et Alguersuari. Mais Lewis Hamilton, las de buter sur le pilote Ferrari, anticipe son arrêt et monte à son tour les pneus durs. Au tour suivant, le Brésilien se cale sur la stratégie du pilote McLaren et conserve l’avantage à la sortie des stands, mais Hamilton est contraint d’arrêter sa monoplace sur le bas côté, sans doute victime d’un problème de boîte. De son côté, Sebastian Vettel qui a signé le meilleur tour en course, est rappelé à l’ordre par son stand qui lui redemande de ménager sa boîte de vitesse à haut régime.

Au 50ème tour, Nico Rosberg s’offre le scalpe d’Adrian Sutil pour le gain de 6ème place, au freinage du S de Senna. En tête, Webber n’est pas inquiété ni par Vettel, ni par Alonso qui peine à remonter sur Sebastian Vettel. De son côté, Jenson Button ne tentera pas le pari de terminer la course avec son premier train de pneus médiums puisqu’il repasse aux stands au 54ème tour pour chausser à nouveau les pneus les plus durs, imité au tour suivant.

Mark Webber attend quant à lui le 59ème tour pour repasser une dernière fois par la voie des stands, imité, un tour plus tard, par Sebastian Vettel, alors que la bataille pour la troisième place s’annonce intense entre Button et Alonso, puisque le Britannique ne tarde pas à se trouver à portée de tir de l’Espagnol.

A 10 tours de l’arrivée, Webber devance Vettel, Alonso, Button, Massa, Sutil, Rosberg, Di Resta, Kobayashi et Petrov. Mais à l’entame du 62ème tour et malgré la résistance d’Alonso dans le S de Senna, Button a raison du pilote Ferrari à l’avantage du DRS.

En deuxième position, Sebastian Vettel part au large dans le virage n°4, ce qui aiguise l’appétit de l’ingénieur de piste de Button qui indique au Britannique que l’Allemand est sa prochaine cible, malgré les 10 secondes qui les sépare. Le champion du monde 2009 ne pourra finalement que grignoter son retard.

Dans les derniers tours, rien ne s’oppose à la victoire de Mark Webber, l’Australien s’octroyant même le meilleur tour avant de cueillir sa première victoire de la saison, même si elle ne lui suffit pas à accrocher le titre honorifique de vice-champion du monde qui échoit à Jenson Button, troisième de la course. La neuvième place de Kamui Kobayashi permet quant à elle à Sauber de conserver sa 7ème place au classement constructeur.


Résultats du Grand Prix du Brésil 2011 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
WebberRed Bull1h32:17.464
71
2
VettelRed Bull+16.9
71
3
ButtonMcLaren+27.6
71
4
AlonsoFerrari+35.0
71
5
MassaFerrari+66.7
71
6
SutilForce India+1 tour
7
RosbergMercedes GP+1 tour
8
di RestaForce India+1 tour
9
KobayashiSauber+1 tour
10
PetrovLotus Renault GP+1 tour
11
AlguersuariToro Rosso+1 tour
12
BuemiToro Rosso+1 tour
13
PerezSauber+1 tour
14
BarrichelloWilliams+1 tour
15
SchumacherMercedes GP+1 tour
16
KovalainenTeam Lotus+2 tours
17
SennaLotus Renault GP+2 tours
18
TrulliTeam Lotus+2 tours
19
D'AmbrosioMarussia Virgin+3 tours
20
RicciardoHispania Racing Team+3 tours
21
LiuzziHispania Racing TeamAbandon
61
22
HamiltonMcLarenBoite de vitesses
46
23
MaldonadoWilliamsTête-à-queue
26
24
GlockMarussia VirginEcrou de roue
21


Grand Prix du Brésil - Les photos du dimanche



Complément

Fond circuit
GP Brésil
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 25 nov.
Samedi 26 nov.
17h - 18h
Dimanche 27 nov.
17h - 19h

Dernières actus sur Course

Plus d'actualités
 Icon For Chat#6  2 commentaires

    Icon For Contact#1
    fredoriking, 27 Nov. 2011, 18:59

    Jolie course ! Belle victoire , belle seconde et troisième place! J'ai bien aimé les burn de Massa à la fin devant son public! Et puis on sent l'émotion autour de Rubens!


    Icon For Contact#1
    arkansis, 27 Nov. 2011, 20:23

    La classe pour Jenson ! Si McLaren na rate pas sa voiture et que les pneus 2012 lui conviennent, il peut nous la refaire comme en 2009 et en mieux. Il a su nous montrer cette année qu'il ne craignait pas Hamilton, Vettel ou Alonso alors pourquoi pas. Je pense également que Rubens nous tire sa révérence, mais qu'elle belle carrière tout de même ! Bravo à RedBull pour cette grande saison.


Dernières actus F1

Toutes les actualités F1
graphical divider
Media centre Barcelone
Le site web pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez @motorsinside sur :

Haut