Chine - Course : Impérial, Rosberg succède à Fangio

F1. Juan-Manuel Fangio se trouve enfin un successeur en la personne de Nico Rosberg qui empoche ainsi sa première victoire en Grand Prix. L’Allemand devance les deux pilotes McLaren et les deux Red Bull. Sixième, Grosjean marque ses premiers points en Formule Un alors que son coéquipier sombre en 14ème place, les pneus à l’agonie. Dans la radio, Rosberg exulte alors que les deux pilotes McLaren pointent désormais aux avant-postes du classement général du championnat.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
© Mercedes AMG /

C’est par une température de 22°C et sous un ciel clair que les pilotes s’alignent sur la grille de départ après le tour de chauffe, Nico Rosberg plaçant sa W03 sur la pole position, à côté de son coéquipier, Michael Schumacher. Seul Jean-Eric Vergne manque sur la grille, le français s’élançant des stands.

Motors Inside sans pub ?

A l’extinction des feux, les pilotes Mercedes prennent l’envol idéal alors que Button s’empare de la troisième place devant Kimi Raïkkonen et Lewis Hamilton. Kamui Kobayashi se retrouve sous la menace de Perez et de Webber qui dépasse Fernando Alonso. A l’aspiration, le pilote Ferrari reprend son bien dans la longue ligne droite alors que Sebastian Vettel, au terme du premier tour, ne pointe qu’au quatorzième temps. Au départ, Bruno Senna arrache un bout de carbone sur son aileron avant en échouant sa Williams dans l’arrière de la F2012 de Felipe Massa.

En tête, les pilotes Mercedes se sont mis à l’abri du DRS en se ménageant une avance suffisante, Nico Rosberg alignant les meilleurs tours. Derrière, Sebastian Vettel se plaint de sa vitesse de pointe qui l’empêche de dépasser la Force India de Paul Di Resta, en 13ème position.

Au 7ème tour, Mark Webber anticipe son premier arrêt pour chausser les pneus durs et, bien que ressortant en 20ème position, s’arroge le meilleur tour en course. Au 10ème tour, Kobayashi, Vettel et Hulkenberg imitent l’Australien. Kimi Räikkönen passe à son tour aux stands, alors qu’Hamilton, qui a préféré chausser les pneus tendres, en profite pour repasser devant le Finlandais alors qu’à la sortie des stands, Mark Webber s’intercale entre les deux pilotes. Le pilote Lotus entreprend immédiatement une manœuvre sur son homologue de chez Red Bull qui ne lâche cependant rien.

Au 13ème tour, Michael Schumacher et Fernando Alonso rentrent aux stands, en pneus durs. L’Allemand ressort derrière la McLaren de Lewis Hamilton et l’Espagnol derrière la Lotus de Räikkönen. Mais Michael Schumacher n’ira pas plus loin, l’Allemand étant contraint à l’abandon juste après son arrêt, en raison d'une roue desserrée. Pendant ce temps, Nico Rosberg s’engage dans la ligne des stands pour chausser les pneus médiums, ressortant en troisième position derrière Sergio Perez et Felipe Massa qui se maintiennent en piste.

Face aux temps au tour réalisés par Nico Rosberg, Sergio Perez passe par les puits pour monter les pneus médiums, abandonnant la tête de course à Felipe Massa. Le Mexicain ressort en 10ème position, derrière Romain Grosjean et Sebastian Vettel. En piste, Nico Rosberg reprend la tête de course en dépassant Massa alors que les pilotes en pneus médiums réalisent des temps similaires que ceux des pilotes McLaren, chaussées de pneus tendres.

Au 19ème tour, Felipe Massa s’arrête aux stands pour passer à son tour les pneus médiums, seuls les pilotes Marussia n’ayant pas changé de gommes pour le moment. Leader, Nico Rosberg devance Jeanson Button, Lewis Hamilton, Mark Webber, Kimi Räikkönen, Fernando Alonso, Kamui Kobayashi, Romain Grosjean, Sebastian Vettel et Sergio Perez qui a commis une petite erreur dont a profité le pilote Red Bull.

Au 22ème tour, Mark Webber s’arrête pour chausser un nouveau train de pneus durs, imité au tour suivant par Lewis Hamilton. L’Anglais ressort derrière Felipe Massa sur lequel il bute, malgré le DRS. Le pilote McLaren se retrouve donc sous la menace de Mark Webber, les deux hommes perdant du temps sur les leaders de la course. Au 26ème tour, Hamilton prend enfin l’avantage sur la Ferrari avant que le pauliste ne cède au même endroit, au tour suivant, aux assauts de Webber.

Après s’être élancé des stands, Jean-Eric Vergne occupe la 15ème place et devance son coéquipier.

Troisième, après les arrêts des pilotes McLaren, Fernando Alonso rentre pour chausser les pneus tendres au 28ème tour. Romain Grosjean se retrouve ainsi provisoirement sur le podium, profitant même de l’arrêt de Kimi Räikkönen [médiums] pour pointer à la deuxième place : le Finlandais ressort en 13ème position… derrière Fernando Alonso.

Au 30ème tour, Jenson Button remonte sur le podium et pointe à 18 secondes de Nico Rosberg qui doit encore changer de pneus. Aux portes du Top 10, on demande à Felipe Massa de faciliter la tâche de Fernando Alonso, les deux pilotes Ferrari étant sur des stratégies différentes.

Tandis que Romain Grosjean passe par les stands, retombant en 12ème position, Nico Rosberg insiste sur son deuxième relais, sans doute dans l’optique d’une stratégie à deux arrêts. Au 33ème tour, l’Allemand devance Button, Perez [en stratégie décalée lui aussi], Hamilton, Webber, Alonso, Massa, Räikkönen, Kobayashi et Maldonado. Onzième Sebastian Vettel s’empare du meilleur tour en course.

Las de perdre du temps dans les échappements de la McLaren d’Hamilton et de la Sauber de Perez, Mark Webber anticipe une nouvelle fois son arrêt pour chausser un nouveau train de pneus médiums. Au même moment, Nico Rosberg ressort des stands après avoir effectué son deuxième – et dernier ? – arrêt : il occupe la deuxième place, à 9 secondes du nouveau leader, Button, et devance Hamilton, Perez et Alonso. Mais le Mexicain effectue à son tour son deuxième arrêt et ressort en 13ème place.

En tête de course, Jenson Button s’enquiert de la situation par rapport à Nico Rosberg. L’ingénieur piste du Britannique le rassure en disant que l’Allemand lui concède 7 dixièmes, mais c’est ce dernier qui est 7 dixièmes plus rapide en réalité.

Au 39ème tour, Lewis Hamilton et Fernando Alonso s’arrêtent de concert pour chausser les pneus médiums. Au tour suivant, Jenson Button rentre à son tour aux stands, mais l’arrêt s’éternise à cause d’un problème sur le pneu arrière gauche. Le Britannique ressort en sixième place, derrière Räikkönen, Vettel et Grosjean, à 20 secondes de la Mercedes rescapée.

Nico Rosberg profite d’ailleurs de l’assistance de Felipe Massa qui, deuxième, ne s’est toujours pas arrêté pour changer de pneus. Mais au 42ème tour, le Brésilien s’arrête enfin. Nico Rosberg [2 arrêts] devance Räikkönen [2], Vettel [2], Button [3], Grosjean [2], Webber [3], Senna [2], Hamilton [3], Maldonado [2] et Alonso [3]. L’Espagnol part d’ailleurs à la faute en voulant passer la Williams du Vénézuélien, sa monoplace se dérobant en roulant sur les marbles déposés par les pneus Pirelli. La Ferrari revient en piste de façon cavalière, manquant de percuter la Sauber de Perez qui s’empare ainsi de la 10ème place.

Au 45ème tour, Romain Grosjean se fait piéger de la même manière que le pilote Ferrari en voulant résister aux assauts de Webber. Le Français retombe à la 8ème place, juste devant Pastor Maldonado. Les deux pilotes, qui se retrouvent après leur escarmouche du Grand Prix d’Australie, ne se font pas d’amabilités, leurs roues se touchant avant que le pilote Lotus ne prenne l’avantage en ligne droite et le conserve à la sortie de l’épingle.

En tête, Nico Rosberg dispose de 25 secondes d’avance et reçoit la consigne de ménager sa monture. Derrière, moins de 7 secondes séparent Kimi Räikkönen, 2ème, de Fernando Alonso, 10ème. Les esprits s’échauffent d’ailleurs, Hamilton tentant de prendre le dessus sur Webber dans le premier virage alors que Vettel prend l’avantage sur la Lotus de Räikkönen. Le Finlandais est à l’agonie avec ses pneus et perd position sur position, Grosjean s’offrant même le luxe de dépasser le champion du monde 2007. Dans sa lutte avec Lewis Hamilton, et gêné par la Lotus en détresse, Mark Webber commet une petite erreur dont profite le Britannique.

Dans la ligne droite DRS, les pilotes Sauber ne se font pas de cadeaux au nez et à la barbe de Kimi Räikkönen, qui est alors retombé au 12ème rang.

En tête de course, Nico Rosberg se dirige vers sa première victoire. Derrière, la bataille pour la deuxième place continue de faire rage, Button montant sur la deuxième marche du podium aux dépens de Vettel. L’Allemand, sur une stratégie à deux arrêts, se trouve alors sous la menace de Lewis Hamilton. L’Anglais bloque cependant ses roues au freinage et cède un peu de terrain au pilote Red Bull. Mais le champion du monde 2008 ne tarde pas à se montrer à nouveau menaçant. Au 55ème tour, le Britannique prend l’avantage sur l’Allemand qui ne rend pas les armes pour autant alors que Fernando Alonso est à la lutte avec Pastor Maldonado et Sergio Perez, les trois pilotes abordant la ligne droite des stands de front. Dans l’avant-dernier tour, Webber arrache la 4ème place à un Vettel de plus en plus en difficulté avec ses gommes.

Sous le drapeau à damiers, Juan-Manuel Fangio se trouve enfin un successeur en la personne de Nico Rosberg qui empoche ainsi sa première victoire en Grand Prix. L’Allemand devance les deux pilotes McLaren et les deux Red Bull. Sixième, Grosjean marque ses premiers points en Formule Un alors que son coéquipier sombre en 14ème place, les pneus à l’agonie. Dans la radio, Rosberg exulte alors que les deux pilotes McLaren pointent désormais aux avant-postes du classement général du championnat.


Résultats du Grand Prix de Chine 2012 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
RosbergMercedes AMG1h36:26.929
56
2
ButtonMcLaren+20.6
56
3
HamiltonMcLaren+26.1
56
4
WebberRed Bull+27.9
56
5
VettelRed Bull+30.4
56
6
GrosjeanLotus F1 Team+31.4
56
7
SennaWilliams+34.5
56
8
MaldonadoWilliams+35.6
56
9
AlonsoFerrari+37.2
56
10
KobayashiSauber+38.7
56
11
PerezSauber+41.0
56
12
di RestaForce India+42.2
56
13
MassaFerrari+42.7
56
14
RaikkonenLotus F1 Team+50.5
56
15
HulkenbergForce India+51.2
56
16
VergneToro Rosso+51.7
56
17
RicciardoToro Rosso+63.1
56
18
PetrovCaterham F1+1 tour
55
19
GlockMarussia Virgin+1 tour
55
20
PicMarussia Virgin+1 tour
55
21
De la RosaHRT+1 tour
55
22
KarthikeyanHRT+2 tours
54
23
KovalainenCaterham F1+3 tours
53
24
SchumacherMercedes AMGÉcrou de roue
12

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

181 photos dans l'album

Grand Prix de Chine - Les photos du dimanche. Toutes les photos

300_03F1GPChina3780-1024.jpg300_03F1GPChina4109-1024.jpg300_03F1GPChina4132-1024.jpg300_03F1GPChina4143-1024.jpg300_03F1GPChina5030-1024.jpg300_03F1GPChina5031-1024.jpg300_03F1GPChina5057-1024.jpgComplément
Fond circuit
Drapeau ChineGP Chine
00h 00m 00s
Course terminée
Vendredi 13 avr.
Samedi 14 avr.
Dimanche 15 avr.
09h - 10h
Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut