F1 - Mercedes n'est pas sur le départ selon Haug

F1 - Mercedes n'est pas sur le départ selon Haug

La semaine passée, le Times annonçait que l'écurie Mercedes quitterait probablement la Formule Un fin 2012, refusant toujours d'adhérer aux Accords Concorde. Norbert Haug, directeur sportif de la Marque à l'Etoile, nie aujourd'hui toute véracité dans les propos recueillis par le quotidien britannique.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© MERCEDES - Haug dément les informations du Times
© MERCEDES - Haug dément les informations du Times
Les Accords Concorde font décidément beaucoup parler d'eux, avec au centre de la controverse, le refus de Mercedes de se soumettre aux conditions des-dits accords. Un article du Times publié lundi annonçait même l'écurie allemande "sur le départ", face aux difficultés à trouver un terrain d'entente entre Mercedes et la FIA. Aujourd'hui, Norbert Haug dément cette affirmation.

A la base du problème, l'entrée en bourse plus que probable de la F1, qui prépare l'ère post Bernie Ecclestone pour la discipline. Cette entrée sur le marché boursier implique la création d'un conseil d'administration, dont Red Bull, Mclaren et Ferrari feraient partie, selon des "accords commerciaux" établis en mars dernier entre les trois écuries en question et Bernie Ecclestone.

Tout ceci n'est, bien évidemment, guère apprécié par l'ex-écurie Brawn GP, d'autant plus que le trio bénéficierait d'avantages financiers, attribués car ces équipes « n'ont pas effectué de changement de nom depuis 2000, ont gagné un championnat constructeur, ou gagné deux championnats d'affilée ».

Des avantages largement justifiés selon le grand argentier de la F1, cité par le Times : « Pourquoi Mercedes devrait avoir les mêmes avantages que les autres ?» déclare-t-il. «Qu'ont-ils fait pour la F1 ? Ils ont gagné une course, c'est tout ! »

Interrogé par Auto Motor und Sport sur le sujet, Norbert Haug a démenti les informations recueillies par le Times, déclarant qu'« il n'y a aucune vérité dans tout cela. »

D'autre part, une source généralement bien informée de Jean-Louis Moncet, commentateur des Grands Prix de F1 sur TF1, abonde dans le sens des récentes rumeurs : « Le conseil d’administration de Mercedes doit voter l’arrêt du programme F1 fin 2012 et par voie de conséquence ne signe pas les accords proposés par Bernie Ecclestone. La majorité des actionnaires mettent leur veto sur la poursuite de l’aventure F1. L’avenir de l’équipe se joue aussi sur l’investissement du sponsoring et l’issue du bras de fer avec Ecclestone. »

Ainsi, tant que la marque à l'étoile n'aura pas signé les Accords Concorde, son avenir n'est pas assuré et les rumeurs suivront leur cours.


HaugMercedesFIA
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up