F1 - Un Grand Prix de Monaco historique ?

F1 - Un Grand Prix de Monaco historique ?

Avec cinq vainqueurs différents au volant de monoplaces différentes, la saison 2012 fait déjà partie de l'histoire de la F1 au même titre que la campagne 1983, mais si elle enfonçait le clou avec un sixième vainqueur en Principauté ?      1 réaction

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Monaco, son GP, ses filles et son nouveau vainqueur....?
© McLaren - Monaco, son GP, ses filles et son nouveau vainqueur....?
Pour certains la saison 2012 est un grand cru alors que pour d’autres elle tourne au grand n’importe quoi, une sorte de loterie où prédire le vainqueur devient un véritable casse-tête pouvant provoquer de beaux maux de tête ou rapporter gros. Ceux qui avaient pronostiqué la victoire de Pastor Maldonado en Espagne ont eu le nez fin et ont désormais le portefeuille un peu plus lourd. Ce qui est certain c’est que cette 63ème édition du championnat du monde est déjà entrée dans l’histoire avec cinq vainqueurs différents sur cinq monoplaces différentes lors des cinq premières manches du calendrier. Il faut remonter à 1983 pour connaître telle situation, un bail ! Et ce pourrait bien ne pas être fini. A Monaco, les candidats au ‘titre honorifique’ de sixième vainqueur ne manquent pas.

Pour continuer sur la lancée d’un Grand Prix, un vainqueur, une équipe, Lotus est toute indiquée pour un succès en Principauté. La question n’est pas de savoir si l’écurie basée à Enstone gagnera cette année, mais plutôt quand elle le fera. Depuis Melbourne, la E20 a montré de belles dispositions sur les différents tracés visités. La victoire était déjà proche à Bahreïn et à Barcelone, quelques degrés de plus n’auraient sans doute pas été de trop, mais avec des « si » … Monaco n’est pas un tracé comme les autres et avoir une bonne voiture ne suffit pas, il faut aussi en avoir dans le pantalon comme on dit. A l’expérience, l’avantage semble donc être du côté de Räikkönen qui commence déjà à ne plus se satisfaire de simples podiums et qui rêve de la première marche. Au volant de l’autre Lotus, Romain Grosjean réalise une belle saison et semble avoir appris des ses mésaventures australiennes et malaises. Et puis un succès français après celui de Panis en 1996 sur ce même circuit ça ne manquerait pas d’allure …

Autre vainqueur, potentiel, Lewis Hamilton. L’Anglais s’est montré très rapide en qualification – 3 poles en 5 courses – mais manque un peu de réussite le dimanche. Etonnamment, il semble rester zen malgré tout. L’effet Didier Cotton ? La McLaren est performante, probablement la meilleure voiture du plateau mais de nombreux errements l’empêchent de figurer en tête des deux championnats. Mais la chance finira bien par tourner et ce jour-là, nul doute que Lewis saura la saisir.

Parmi les pilotes des top teams, celui qui aurait le plus besoin de briller sur le Rocher, c’est Felipe Massa. Malgré les déclarations de son équipe affirmant qu’il a toujours le soutien inconditionnel de la Scuderia, il est clair que la confiance n’est plus du côté du Brésilien, que ce soit dans sa tête ou dans celles de ses patrons. Massa s’est souvent montré performant à Monaco, alors même qu’il avoue lui-même ne pas être un fan des tracés urbains. Une victoire de sa part serait surprenante à plus d’un titre. Même si la Ferrari semble avoir retrouvé des couleurs, il faut avoir une bonne traction pour être rapide à Monaco et ça n’est pas encore le point fort de la F2012. Mais tout est possible dans les rues étroites de la Principauté…

Une voiture qui possède une bonne traction, c’est la Williams. A Barcelone, alors que toute l’équipe s’apprête à célébrer la victoire de Pastor Maldonado dans le stand de l’équipe anglaise, Bruno Senna lâche à un de ses ingénieurs « On se rattrapera à Monaco ». Pourquoi pas, la Williams est une bonne voiture et l’usure des pneus sera, une fois encore, une des clés pour bien figurer sous le drapeau à damier. Maintenant, la question est de savoir si le neveu d’Ayrton qui a si souvent brillé à Monaco, sera capable de tirer son épingle du jeu … Après tout il s’y est déjà imposé en GP2, c’était en 2008, 15 ans après la dernière victoire de son oncle sur ce tracé. Là encore, cela ferait resurgir quelques souvenirs chez les passionnés.

On pourrait également penser à Mark Webber ou à Michael Schumacher au volant de sa Mercedes qui, comme Lewis Hamilton, connait un début de saison quelque peu frustrant, voir même pourquoi pas aux Sauber, même si l’équipe suisse à probablement laissé passer sa chance en Malaisie, mais un podium, pourquoi pas ? La vérité c’est que les vainqueurs potentiels ne manquent pas et que quoi qu’il arrive, ce Grand Prix de Monaco devrait valoir le détour et pas seulement pour les babes agglutinées sur les balcons tout au long de la piste….


     1 réaction

    jean, 24 May. 2012, 7:46

    Franchement, je sais pas pour qui je parierai. Ya tellement de monde qui peut décrocher une victoire... Mais je parierai dans l'ordre sur Maldonado, Grosjean, Raikkonen, Alonso, Kobayashi, Hamilton, Button, Webber, Vettel. La liste est trop longue!!! xD


Sur La chronique Pitstop

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up