F1 - Red Bull et le trou de la discorde

F1 - Red Bull et le trou de la discorde

Une encoche située devant les pneus, dans le soubassement de la Red Bull RB8, a fait parler d’elle à Monaco. Censée augmenter les appuis aérodynamiques sur la voiture de Sebastian Vettel et Mark Webber, cette solution n’est pas du goût de certaines des rivales de l’écurie autrichienne qui vont demander des clarifications auprès du Groupe de Travail Technique réuni aujourd’hui à Monaco.      8 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© GEPA / Red Bull
© GEPA / Red Bull
Auréolée de la victoire de Mark Webber dans les rues de Monaco qui renforce sa position en tête du classement constructeur, Red Bull se retrouve aujourd’hui au cœur d’une nouvelle controverse technique, un trou dans son soubassement faisant parler de lui jusque dans les toilettes de la Principauté où Jean-Louis Moncet, parti soulager un besoin prostatique, confiait, dans l’émission F1 à la Une, avoir discuté avec un membre de l’écurie Ferrari sur l’éventualité d’une réclamation technique de la part de McLaren, en cas de victoire d’un des deux pilotes Red Bull.

En cause, une encoche dans le soubassement, juste devant les roues arrière, qui est apparue sur la RB8 de Sebastian Vettel et Mark Webber à l’occasion du Grand Prix du Bahreïn, et vers laquelle le flux des échappements semble dirigé, canalisé par une réglette en carbone. Or, l’article 3.12.5 du règlement technique de la FIA stipule que la surface du fond plat doit être uniforme et imperméable dans certaines zones. Si des trous couverts sont autorisés à certains endroits, le règlement stipule qu’aucune partie de la voiture ne doit être visible, vue directement du dessous de l’auto.

D’après Autosport, Ferrari, McLaren et Mercedes auraient été disposées à porter réclamation après course, ce système étant supposé générer plus d’appuis aérodynamiques, bien qu’un membre de l’écurie Red Bull ait assuré à Autosport que le design de la RB8 avait été approuvé par la FIA. Après la victoire de Mark Webber, Stefano Domenicali, directeur de la Scuderia Ferrari, avait cependant démenti les rumeurs, indiquant que l’écurie de Maranello n’entendait pas protester auprès des instances.

Interrogé sur Sky, diffuseur des Grand Prix en Grande-Bretagne, Christian Horner, le directeur de l’écurie Red Bull, expliquait qu’il aurait été déçu en cas de réclamation : « Ce serait dommage que ça arrive après la course, mais nous sommes totalement confiants que la voiture est conforme au règlement. Nous avons eu la clarification que le directeur technique [de la FIA] est d’accord avec notre interprétation. Vous savez, nous sommes tout à fait à l’aise avec la voiture dont nous disposons ici, nous faisons comme lors des autres courses. Alors nous verrons bien, mais ce serait décevant s’il y avait réclamation. »

Le fait est que la victoire de Mark Webber n’a pas souffert de la moindre contestation après course même si les écuries ont demandé des éclaircissements auprès de la FIA. Le site internet Pitpass.com indique que la décision de ne pas porter réclamation aurait été prise suite à une réunion entre les directeurs techniques respectifs de McLaren et Ferrari, Paddy Lowe et Pat Fry. La question sera cependant abordée aujourd’hui lors d’une réunion du Groupe de Travail Technique, à Monaco. Si à la suite de cette réunion technique, le trou est jugé illégal, l’écurie autrichienne sera contrainte de modifier sa RB8 pour le Grand Prix du Canada, prévu dans quinze jours, mais ses deux victoires, au Bahreïn et à Monaco, ne seront pas remises en cause. Si au contraire, ce trou est jugé légal, il y a fort à parier que la plupart des écuries l’intégreront dans leurs prochaines évolutions.

Un porte parole de la FIA a assuré qu'il y avait « des arguments des deux côtés » et donc qu'une « position devra être prise ».


     8 réactions

    eric974, 28 May. 2012, 18:31

    Bravo dino ça y est c'est placé comme quoi il suffit d'attendre ça vient tout seul. Bon je poursuit la lecture de l'article


    Dino, 28 May. 2012, 18:33

    Il faut rendre à César ce qui appartient à César... Fab m'a dit, en relisant l'article, que j'aurais pu le placer.


    Bilo, 28 May. 2012, 19:07

    Lol c'est vrai ça. Sacré Jean-Louis, nous parler de ces choses-là dans F1 à la Une !


    Gusgus, 28 May. 2012, 21:36

    Comme souvent, c'est l'interprétation de deux articles du règlement qui ne vont pas dans le même direction qui est au centre des discussions. En gros, l'article 3.12.5 spécifie que les surfaces situées sous la voiture doivent rester imperméables sous toutes circonstances (donc tout trou qui laisserait passer l'un d'un côté vers l'autre pourrait être considéré comme illégal), alors que les articles 3.12.9 et 3.12.10 définissent deux zones où il ne doit spécifiquement pas y avoir d'ouverture (toute droite tracée entre deux points de ces zones doit être continue). Or, le trou en question sur la Red Bull (juste devant le pneu sur la photo suivante : http://i.imgur.com/YSr3h.jpg ) me semble à vue de nez se situer hors des deux zones : il est à moins de 350mm de l'axe des roues avant et à plus de 450mm du centre de la voiture. Dans son interprétation du règlement, Red Bull considère probablement l'article 3.12.5 comme étant un article énonçant un principe, et les articles 3.12.9 et 3.12.10 comme l'application effective de ces principes en des termes techniques, avec des tolérances. Red Bull pourra d'ailleurs pointer la similitude de la situation avec la polémique sur les ailerons flexibles et donc justifier son interprétation par un précédent : dans ce cas-là, un article précise qu'aucune partie de la voiture ne doit être flexible, mais un autre définit des tolérances de flexibilité à certains endroits. De mon point de vue, Red Bull est dans sans droit et à de quoi défendre son interprétation du règlement si le besoin s'en fait sentir. Mais surtout, je vous avoue que cette polémique est bien ridicule : toutes les écuries qui ont été évoquées comme probables demandeuses de clarification disposent en réalité du même système au même endroit, à ceci-près qu'ils ne constituent pas un trou à proprement parler puisqu'une fine encoche - qu'un porte-parole de la FIA cité par Autosport.com décrit comme étant plus fine qu'une feuille de papier - relie l'ouverture à une extrémité du sol, faisant en sorte que cette ouverture fasse en fait partie du contour du fond plat et ne soit pas un trou fermé. Bref, c'est en fait une tempête dans un verre d'eau, et si Red Bull se voyait dans l'obligation de revoir sa copie, il n'y aurait qu'à percer cette encoche pour être dans la légalité, pour une perte de temps sur la piste quasi-nulle.


    Adelin, 28 May. 2012, 22:29

    C'est dommage Dino que tu as avouer que c'était Fab qui t'as dit de le mettre !! Mais il faut avoir suivi et l'histoire du mot dans le SAV et F1 à la Une ! On voit quand même que c'est un mot qu'on ne voit pas souvent...


    Depy, 28 May. 2012, 22:49

    Il me semblait bien avoir vu un orifice de ce type sur la Ferrari... D'où le fait que je ne saisissais pas toute cette agitation ! C'est en effet "une tempête dans un verre d'eau" dans ce cas ! Petite question, la FIA ne fait aucune vérification le jeudi par exemple ? Voir si les modifications ou si les monoplaces sont toujours dans les règles. Je sais bien que les écuries peuvent demander à ce que la FIA examine les pièces par exemple. Je suppose que si elle fait une vérification de ce type, une écurie peut quand même porter réclamation par après...


    Gusgus, 28 May. 2012, 23:35

    @Depy : justement, la Ferrari a même 3 ouvertures à cet endroit-là ! http://www.motorsportgp.pl/images/motorsportgp/formula1/galeria-2012/grand-prix/grand-prix-hiszpanii/piatek//grand-prix-hiszpanii-piatek-2012-001.jpg Sinon, il y a bien des vérifications le jeudi, mais en l'occurrence peu importe : ce trou dans la Red Bull est là depuis la Malaisie selon Gary Anderson, consultant pour la BBC. C'est simplement parce qu'il n'y avait pas eu jusqu'ici de discussion sur une éventuelle demande de clarification qu'on n'en a pas parlé avant.


    Depy, 29 May. 2012, 8:42

    D'accord merci pour cette réponse rapide ! Attendons donc la clarification...


Sur Technique

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up