F1 - Alonso : la chance du champion

F1 - Alonso : la chance du champion

Valence nous aura offert une course à rebondissements avec une safety car, des dépassements et un vainqueur presque surprise.      6 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Ferrari - Alonso à nouveau leader !
© Ferrari - Alonso à nouveau leader !
On ne va pas tourner autour du pot : Alonso a eu un bol de cocu hier au Grand Prix d’Europe ! Jamais un pilote qualifié en dehors du Top 3 ne s’était imposé sur ce tracé où dépasser est quasiment mission impossible. Mais cette saison avec des pneus Pirelli à performance variable en fonction de l’usure tous les rêves sont permis. Alors bon, dire que l’Espagnol a eu une chance de cocu est sans doute un peu exagéré. D’abord parce qu’il est, du moins aux dernières nouvelles, célibataire, et puis parce qu’il faut bien dire aussi que s’il a bien été un rien veinard il a été la provoquer cette chance. Qualifié 11ème sans avoir démérité, le pilote Ferrari était remonté comme un coucou en piste et nous a gratifié de quelques dépassements que certains devraient se repasser sous tous les angles au moment du débriefing avec leur team (Kimi si tu lis cette modeste bafouille…).

Puis il y a eu la voiture de sécurité… Oh bien sûr on ne va pas se risquer à dire que c’était intentionnel, même si tonton Marko estime que l’objectif était de relancer l’intérêt de la course à un moment où Vettel s’offrait un joli cavalier seul avec un léger goût de 2011, mais ça a quand même bien aidé pour revenir au contact. Et puis Sebastian Vettel s’est retrouvé stoppé net sur la piste – comme quoi même sans la voiture de sécurité le brave Helmut aurait passé un mauvais dimanche de toute façon. Sauf que, sans la safety car, ça aurait alors été Grosjean qui aurait été propulsé en tête de la course. Là aussi ça n’aurait pas forcément changé grand-chose vu que, comme pour Vettel, le moteur Renault a soudainement décidé de ne plus répondre.

On pourra refaire la course autant de fois qu’on voudra et dire que Lotus et plus particulièrement Grosjean sont les vainqueurs moraux de ce Grand Prix, toujours est-il que c’est bien Alonso qui tire les marrons du feu et se retrouve en tête du championnat avec 20 points d’avance. N’est-ce pas là le plus gros écart enregistré cette saison entre le premier et son dauphin ?

S’il a bien eu une certaine réussite, encore fallait-il être en mesure de la saisir, ce que n’ont fait ni Grosjean ni Räikkönen au moment du restart. Dans le cas de Romain on va dire que c’est dû à son inexpérience. N’empêche que jusqu’à preuve du contraire des SC il y en a aussi en GP2. Non, il faut admettre qu’Alonso a été mordant, agressif jusqu’à la limite mais sans la dépasser puisque la manœuvre se termine sans casse. On peut donc pardonner à Romain Grosjean de ne pas avoir fait de l’excès de zèle sur ce coup là. Par contre, Räikkönen aurait pu éviter de se faire surprendre par Hamilton. Lewis qui perd très gros dans son accrochage avec Maldonado à quelques tours du drapeau à damier. C’est vrai que Maldonado est sans doute trop viril mais fallait-il résister alors que la McLaren n’avait manifestement plus de pneus ? Si la Williams ne passait pas dans ce virage, ça aurait été dans l’autre alors pourquoi risquer de tout perdre au lieu d’essayer simplement de rallier l’arrivée en espérant marquer des points qui, au moment du décompte final, auraient pu s’avérer déterminants ? C’est d’ailleurs ce qu’a fait Alonso au Canada…

Certains parleront de chance, d’autres de science de la course et de parfaite gestion des évènements, quoi qu’il en soit Alonso s’offre une belle victoire même si au fond certains auraient aimé que la valse des vainqueurs continue encore un peu et ça aurait pu être le cas parce qu’il est aussi clair que Lotus est passée à côté d’une belle occasion. Encore aurait-il fallu passer Alonso mais le suspens aurait été entier jusqu’au bout. Et puis fan ou pas de l’Espagnol, la célébration de sa victoire au pied des tribunes était belle à voir, même si on peut se dire qu'un manque d’essence a aidé… mais ne boudons pas notre plaisir. Des scènes comme ça on veut en voir plus souvent et la saison n’est pas encore finie…


La chronique PitstopAlonsoValencia
     6 réactions

    Depy, 25 Jun. 2012, 15:21

    Le parfait résumé du débat de la course en prenant chaque chose en compte :)


    Raspberry, 25 Jun. 2012, 16:36

    Bon billet


    Benoit F, 25 Jun. 2012, 20:59

    Merci venant de gens qui ont lu tout jusqu'au bout ça fait plaisir ;)


    eric974, 26 Jun. 2012, 13:32

    Il faut noter que F.Alonso est le seul pilote a voir marqué des points à tous les grands prix cette saison. Pour L.Hamilton en effet je pense que les 12 points perdus dans son accrochage vont peser lourd en fin de saison.


    Depy, 29 Jun. 2012, 0:34

    Je ne retrouve plus l'article parlant de l'accrochage avec Hamilton et Maldonado... Mais Alonso à toujours insisté que les points intermédiaires étaient les plus importants !!! La saison 2010 en est la preuve. Hamilton à un sens de la course vers l'attaque et manque peut être un peu d'intelligence de course. Ou de façon de voir le championnat. Dans la même situation au Canada, Alonso n'a pas cherché à fermer la porte à ce point à ceux qui allaient de toute manière le passer quelques secondes plus tard. Donc, au Canada, Alonso à perdu beaucoup de points suite à sa dégradation de pneus... Mais moins qu'Hamilton suite à sa dégradation de pneus à Valence. Risquer ce genre de chose dans ce championnat ci, c'est un peu trop tôt je trouve. Aucun pilote ne se détache vraiment donc la perte d'une place a l'arrivée n'est pas si dramatique... Alors que la perte de 12 points potentiellement vitaux... J'espère que vous comprenez là où je veux en venir :)


    Benoit F, 30 Jun. 2012, 11:59

    Dans le cas Hamilton je trouve l'incident d'autant plus dommage que je trouvais justement que depuis le début de saison il semblait avoir adopté une nouvelle philosophie en se montrant philosophe (vilaine répétition) quant au fait qu'il n'avait pas encore réussi à convertir une pole en victoire. En 2011 il aurait déjà pété un plomb. C'est dommage surtout que Vettel ne marquait pas de points mais bon comme l'a dit l'autre Alonso aura bien aussi une course sans d'ici la fin de la saison, ça fini souvent par s'équilibrer pour peu que ça ne devienne pas une habitude


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up